Kara (Togo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kara.
Kara
Marché à Kara.
Marché à Kara.
Administration
Pays Togo Togo
Région Kara
Démographie
Population 109 287 hab.
Géographie
Coordonnées 9° 33′ N 1° 11′ E / 9.55, 1.19 ()9° 33′ Nord 1° 11′ Est / 9.55, 1.19 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Togo (administrative)

Voir la carte administrative du Togo
[[Image:City locator Erreur d’expression : mot « capitale » non reconnu..svg]]
<div style="font-size:Erreur d’expression : opérateur '''<''' inattendu.%;position:relative;top:-1.65em;left: 0.5em;text-align:left;width:12em;line-height:1.2em;">Kara

Géolocalisation sur la carte : Togo (relief)

Voir la carte topographique du Togo
[[Image:City locator Erreur d’expression : mot « capitale » non reconnu..svg]]
<div style="font-size:Erreur d’expression : opérateur '''<''' inattendu.%;position:relative;top:-1.65em;left: 0.5em;text-align:left;width:12em;line-height:1.2em;">Kara

Kara est la capitale de la région de la Kara et compte approximativement 109 287 habitants. La ville se situe environ à 400 km au nord de Lomé, au centre du pays kabyés près de la localité de Pya, qui est le village natal de l'ancien président Gnassingbé Eyadéma. Kara se situe à à peu près 400 m d'altitude[1].

Kara est , à l'origine, une extension du vieux village de Lama, situé près du pont, construit par les allemands, enjambant la rivière Kara. La ville est située sur le piémont du massif montagneux du pays kabiè (ou kabié). L'appellation initiale, héritage de la colonisation, était "Lama-Kara".

Kara comprend de nombreux hôtels, des banques, le palais des congrès qui était le siège du RPT (Rassemblement du peuple togolais) avant l'avènement démocratique.

La ville permet en outre de recevoir les touristes, les hommes d'affaires ainsi que les personnalités politiques importantes grâce à l'aéroport international de Niamtougou, situé à quelques kilomètres de Kara. Néanmoins, on gardera à l'esprit que l'aéroport de Lomé, capitale togolaise en bordure de l'Océan atlantique, reçoit davantage de vols internationaux. Le gouvernement togolais s'efforce actuellement de revaloriser l'aéroport de Niamtougou afin d'encourager le développement touristique du nord du pays[2]. Le pays Tamberma, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO[3], est une destination courue en Afrique de l'Ouest.

Chaque année se déroule dans la région de Kara les Evala, une épreuve de lutte traditionnelle. Cette pratique, fortement médiatisée, est une étape du rite d'initiation du jeune Kabyè, passage de ce dernier à l'âge adulte.

Évêché[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Piraux (et Muriel Devey), « Kara », in Le Togo aujourd'hui, Éditions du Jaguar, Paris, 2010 (nouvelle éd.), p. 138-140 (ISBN 978-2-86950-451-6)