Kaoru Osanai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kaoru Osanai
小山内 薫

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Kaoru Osanai dans la salle du personnel du Petit Théâtre Tsukiji

Activités Écrivain, dramaturge et traducteur
Naissance 26 juillet 1881
Hiroshima, Drapeau du Japon Japon
Décès 25 décembre 1928 (à 47 ans)
Kamakura, Drapeau du Japon Japon
Langue d'écriture Japonais

Kaoru Osanai (小山内 薫, Osanai Kaoru?, 26 juillet 188125 décembre 1928) est un metteur en scène, dramaturge et acteur central dans le développement du théâtre japonais moderne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé de littérature anglaise de l'Université de Tokyo, Osanai fonde en 1906 avec Katai Tayama et Tōson Shimazaki une société Ibsen pour l'étude des œuvres du dramaturge norvégien. Puis il crée le « Théâtre libre » (Jiyū Gekijō) avec Ichikawa Sadanji II en 1909 et met en scène des traductions d'Ibsen (John Gabriel Borkman), Tchekhov et Gorki[1]. Dans cette première troupe, il fait encore jouer des pièces modernes par de classiques acteurs de kabuki[2].

Après un voyage d'étude de 1912 à 1913 en Europe, il fonde sa deuxième compagnie, le « Petit théâtre Tsukiji » en 1924 (avec Hijikata Yoshi (de)), où il donne d'abord des représentations de drames occidentaux dans leur traduction japonaise, entièrement avec le théâtre japonais traditionnel et où se montre l'influence d'Edward Gordon Craig, de Constantin Stanislavski et de William Archer.

En 1925, Osanai met en scène la première représentation de pièce radiophonique au Japon. En plus des pièces d'auteurs occidentaux, il met en scène des pièces d'auteurs japonais contemporains tels que Mori Ōgai, Tsubouchi Shōyō et Mantarō Kubota. Lui-même écrit plus de trente pièces, dont de nombreuses adaptations de pièces d'auteurs occidentaux tels que Harold Chapin (en) et Maxime Gorki. Son Dai'ichi no Sekai (« Le Premier Monde »), créé en 1921 au Théâtre Impérial a été comparé aux Einsame Menschen de Gerhart Hauptmann.

Il joue également un rôle important dans l'histoire du cinéma quand il est embauché par la Shochiku en 1920 à la tête de son école d'acteurs. Il aide à produire et paraît dans Âmes sur la route, un film novateur du cinéma japonais, et encourage des talents du cinéma aussi importants que Minoru Murata, Kiyohiko Ushihara, Daisuke Itō, Yasujirō Shimazu et Denmei Suzuki. Il enseigne également à l'Université Keio et soutient de jeunes écrivains comme Jun'ichirō Tanizaki[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Kaoru Osanai », Prominent People of Minato City (consulté le 2 juillet 2010)
  2. James R. Brandon et David G Goodman, The Cambridge Guide to Theatre, Cambridge University Press,‎ 2000, « Japan », p. 566