Kaori Yuki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Kaori Yuki

由貴・香織里

Naissance 18 décembre
Nationalité japonaise
Auteur
Éditeur associé

Œuvres principales

Première œuvre : La tenue d'été d'Elie

Autres ouvrages :

Kaori Yuki (由貴 香織里, Yuki Kaori?) est une dessinatrice de manga née un 18 décembre à Tōkyō. Elle n'a jamais divulgué l'année de sa naissance mais on peut estimer qu'elle est née au début des années 1970, car elle fait remarquer dans une interview que le manga Arabesque de Ryōko Yamagishi a commencé avant sa naissance[1]. Elle utilise un nom de plume dont le nom de famille est repris du prénom de l'actrice Yuki Saitō[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle souhaite devenir mangaka dès sa plus jeune enfance. Elle intègre une école d'art puis la quitte en 1986. Cette même année, elle participe à un concours organisé par le magazine Hana to Yume où elle finit demi-finaliste avec sa nouvelle Love Hunt. Elle commence alors sa carrière de mangaka dans Hana to Yume et publie dès 1987 plusieurs nouvelles comme La tenue d'été d'Elie (夏服のエリー, Natsufuku no Erii?). À partir de 1992, elle commence ses premières sagas comme Comte Cain et Angel Sanctuary et devient alors une référence dans le genre dark shōjo.

Ses séries ont été prépubliées jusqu'en juin 2010 dans le magazine Hana to Yume et ses dérivés : Bessatsu Hana to Yume (Betsuhana) et Hana to Yume Plus, mis à part le premier chapitre de Ludwig Revolution qui avait été publié dans Melody, un autre magazine shôjo de Hakusensha. Depuis le 28 juillet 2010, Kaori Yuki publie chez Kodansha dans le magazine shôjo Aria[2]. Cependant elle est toujours en collaboration avec Hakusensha concernant tous ses anciens titres et a écrit 3 chapitres de sa série Ludwig Revolution en 2013 dans le magazine Betsuhana. En tant que mangaka à succès, elle a aussi réalisé une dédicace de Sétsuna d'Angel Sanctuary pour les 40 ans de l'éditeur en 2014, publiée dans le Hana to Yume no 11.

Elle se distingue par la qualité de ses dessins et par ses scénarios aux ambiances sombres qui explorent des thèmes sensibles comme l'inceste ou la religion. Elle s'inspire aussi du monde de la musique japonaise dont notamment le visual rock. Dans les multiples interviews données en France lors de sa venue en mars 2014 pour le Salon du livre de Paris, elle explique qu'elle est quelqu'un qui vit pleinement dans son temps et que beaucoup des inspirations qu'elle peut avoir reflètent surtout ce qui est à la mode au moment où elle écrit chaque histoire. Et de prendre l'exemple d'Angel Sanctuary, où elle utilise les prédictions de fin du monde de Nostradamus, populaires dans les années 1990 et renforcées par l'éclipse solaire du 11 août 1999[3].

Ses œuvres sont éditées au Japon par Hakusensha jusqu'en 2010 puis Kodansha, et en France par Tonkam sauf pour sa dernière série complète Devil's Lost Soul, publiée par Pika qui a de meilleures relations avec Kodansha pour éditer leurs licences.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Mangas[modifier | modifier le code]

Dōjinshi[modifier | modifier le code]

Elle fait également une apparition dans plusieurs autres fanzines mais uniquement en tant qu'invitée ou participante d'un projet commun. Elle signait ses œuvres amateur LUCA au moins jusqu'en 1995 et utilise son nom de plume Kaori Yuki au moins depuis 1999.

Artbooks[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Angel Cage (由貴香織里画集 天使禁猟区 ANGEL CAGE?)
  • 2000 : Lost Angel (由貴香織里画集 天使禁猟区 II 失墜天使, Yuki Kaori gashū - tenshi kinryōku II - shittsui tenshi?)

Postcard books[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) Artbook Lost Angel,‎ 2000, 100 p. (ISBN 978-4-592-73174-0), p. 96
  2. « Nouveau Magazine Kodansha : ARIA », sur Manga-News,‎ 23/04/2010
  3. « Nyusu show du 01/05/14 », sur J-One,‎ 01/05/2014
  4. « Site de l'éditeur français Pika », sur Pika (consulté le 19/05/2014)
  5. (ja) « Page sur amazon.co.jp », sur Amazon (consulté le 19/05/2014)
  6. (ja) « Page sur amazon.co.jp », sur Amazon (consulté le 23/02/2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]