Kansas durant la guerre de Sécession

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Au début de la guerre de Sécession, le gouvernement du Kansas n'avait pas de milices organisées, d'armes, de tenues et de fournitures, rien avec lequel satisfaire la demande, sauf la volonté commune des fonctionnaires et des citoyens. Durant les années 1859 et 1860, les organisations militaires sont tombées en désuétude ou démantelées.

Le premier régiment du Kansas fut appelé le 3 juin 1861. le quota de militaires imposé au Kansas était de 16 654, et le nombre appelé fut de 20 097, laissant un surplus de 3 443 hommes au compte du Kansas.

La bataille de Baxter Springs, parfois appelé le massacre de Baxter Springs, était une bataille mineure de la guerre, et se déroula le 6 octobre 1863, près de l'actuel Baxter Springs (Kansas). La bataille de Mine Creek, connu aussi sous le nom de bataille des Osage était une bataille cavalière qui eut lieu au Kansas durant la guerre.

Le 25 octobre 1864, la bataille de Marais des Cygnes eut lieu dans le comté de Linn. Appelées aussi la Battle of Trading Post, elle opposait le général de division Sterling Price qui conduisait une expédition du Missouri contre les forces de l'Union sous le commandement du général de division Alfred Pleasonton. Price, après être allé au sud de Kansas City, fut rattrapé par Pleasonton au marais des Cygnes. Les forces confédérés furent forcées de se retirer après un assaut des forces de l'Union.

Massacre de Lawrence[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Massacre de Lawrence.

Après que le général Ewing eut ordonné l'emprisonnement des femmes et enfants appartenant au familles des membres connus de la guerilla du Missouri, le toit de la prison s'est tragiquement effondré et a tué un certain nombre de prisonniers. Ces morts engagèrent le Missouri. Le 21 août 1863, William Quantrill mena les Quantrill's Raid à Lawrence détruisant presqu'entièrement la ville et tuant près de 150 hommes et garçons non-armés. Les partisans Confédérés du Missouri partirent pour Lawrence en réponse à la mort des femmes et enfants. Quantrill rationalisa, une attaque sur cette citadelle apporterait la vengeance pour tous les maux, réel ou imaginaire que les Sudistes avaient endurés. Avant que l'incursion ait été terminée, Quantrill et ses hommes avaient tué approximativement 150-200 hommes, de tous âges.

Références[modifier | modifier le code]