Kanonenbahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kanonenbahn
Berlin – Metz
Salon de l'Empereur, gare de Metz
Salon de l'Empereur, gare de Metz
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne,
Drapeau de la France France
Villes desservies Güsten, Wetzlar, Coblence, Trèves, Thionville
Historique
Mise en service 1882
Caractéristiques techniques
Numéro officiel (indicateurs horaires)
(officiel)
Longueur 805 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification

Non électrifiée

Nombre de voies Double voie
Schéma de la ligne

La Kanonenbahn, ou ligne de chemin de fer des Canons, est le nom vernaculaire d'une ancienne ligne de chemin de fer stratégique allemande, reliant Berlin à Metz.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

La Kanonenbahn près de Wittlich

Alors que la ville de Metz est sur le point de devenir la première place forte allemande[1] du Reichsland Elsaß-Lothringen, sa position d'avant-poste allemand, situé à seulement 350 km de Paris, lui confère un rôle stratégique. L’objectif de l’Allemagne étant de se protéger contre une attaque française, les troupes du Reich devaient être immédiatement opérationnelles dans ce secteur frontalier, pour tenir la Moselstellung.

Conception et réalisation[modifier | modifier le code]

Si la Kanonenbahn Berlin-Metz n'est pas la seule voie ferrée militaire portant ce nom, elle est certainement la plus longue et la plus connue. Passant par Güsten, Wetzlar, Coblence et Trèves, la Kanonenbahn faisait 805 km de long. Réalisée entre 1880 et 1882, elle utilisait des tronçons construits entre 1850 et 1882. À cette époque, elle aboutissait à l'ancienne gare de Metz. À partir de 1906, la Kanonenbahn arrivait à la nouvelle gare de Metz-Ville, une gare spécialement conçue pour le transit des troupes. La gare, un fleuron de l'architecture ferroviaire Wilhelmienne, était une plate-forme stratégique capable de faire transiter quelque 750 000 hommes en moins de vingt-quatre heures.

Comme les autres lignes de chemins de fer stratégiques, la ligne Berlin-Metz a été conçue sans tenir compte des besoins économiques, ni du trafic potentiel de civils sur la ligne en temps de paix. Le cahier des charges était très strict. Certains paramètres de conception tels que le rayon de courbure minimum, la pente maximale, ou la charge maximale devaient être respectés. Elle était prévue comme une ligne à double voies, contournant les zones urbaines, dans la mesure du possible.

Dès 1855, le ministère de la Guerre prussien s’intéresse à la construction de lignes de chemin de fer stratégiques. Mais le projet d’une ligne Berlin-Wetzlar ne prend forme qu'en 1872. Sur les 805 km de la ligne Berlin-Metz, 511 km furent spécialement construits, ou aménagés, pour des raisons stratégiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dossier « Metz en 1900 », L’Express, no 2937, 18-24 octobre 2007.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Klee, Wolfgang : Die Kanonenbahn Berlin – Metz. Stuttgart, 1998.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Gare de Metz-Ville