Kanikleios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Kanikleios (en grec : κανίκλειος) ou plus formellement chartoularios tou kanikleiou ou epi tou kanikleiou (en grec : ἐπὶ τοῦ κανικλείου) est l'un des postes les plus importants de la chancellerie impériale byzantine[1]. Son détenteur est le gardien de l'encrier impérial (le kanikleion) qui est taillé en forme de petit chien (du latin : canicula) et qui contient l'encre écarlate avec laquelle l'empereur byzantin signe les documents impériaux. L'office de kanikleios apparaît pour la première fois au IXe siècle et est habituellement détenu en plus d'autres fonctions gouvernementales[2].

Sa proximité avec la personne de l'empereur et la nature de sa mission fait du kanikleios un personnage très influent, notamment dans la formulation des chrysobulles impériaux. La fonction est souvent confiée par l'empereur à des conseillers de confiance qui servent comme de véritables ministres en chef. C'est notamment le cas de Théoctiste le Logothète sous Michel III[2], de Nicéphore Ouranos au début du règne de Basile II[3], de l'influent Théodore Styppéiotès sous Manuel Ier Comnène[4], Nicéphore Alyatès sous Jean III Doukas Vatatzès et Michel VIII Paléologue et de l'érudit Nicéphore Choumnos, qui détient aussi le poste de mesazon qui équivaut à celui de premier ministre[5]. Le dernier détenteur connu de cette fonction est Alexis Paléologue Tzamplakon vers 1448[1].

A Constantinople, il existe aussi un quartier sur le rivage de la Corne d'Or du nom de ta Kanikleiou. Cette appellation vient du fait que la résidence palatiale construite par Théoctiste y a été construit[6].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Kazhdan 1991, p. 1101
  2. a et b Bury 1911, p. 117
  3. Holmes 2005, p. 350
  4. Magdalino 2002, p. 254
  5. Angelov 2007, p. 72, 177
  6. Talbot 1998, p. 211

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paul Magdalino, The Empire of Manuel I Komnenos, Cambridge University Press,‎ 2002 (ISBN 0-521-52653-1)
  • (en) Alexander P. Kazhdan, The Oxford Dictionary of Byzantium, Oxford University Press,‎ 1991 (ISBN 978-0-19-504652-6)
  • (en) John B. Bury, The Imperial Administrative System of the Ninth Century: With a Revised Text of the Kletorologion of Philotheos, Oxford University Press,‎ 1911
  • (en) Catherine Holmes, Basil II and the Governance of Empire (976–1025), Oxford University Press,‎ 2005 (ISBN 978-0-19-927968-5)
  • (en) Dimiter Angelov, Imperial Ideology and Political Thought in Byzantium (1204-1330), Cambridge University Press,‎ 2007 (ISBN 0-521-85703-1)
  • (en) Alice-Mary Talbot, Byzantine Defenders of Images: Eight Saints' Lives in English Translation, Washington, Dumbarton Oaks,‎ 1998 (ISBN 978-0-88402-259-6)