Kangaba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

11° 56′ N 8° 25′ O / 11.933, -8.417

Entrée de la ville

Kangaba est une ville du Mali, chef-lieu de la commune de Benkadi et du cercle de Kangaba dans la région de Koulikoro.

Kangaba (en langue malinké : Kaba) est située au cœur du Mandé, région historique du Mali, berceau de l’empire du Mali. Elle est distante de 50 km de la frontière guinéenne.

La case sacrée de Kangaba[modifier | modifier le code]

La toiture de la case sacrée de Kangaba (appelée Kama Bolon), lieu de préservation des fétiches, est restaurée tous les sept ans. C'est l'occasion d'une grande cérémonie pendant laquelle les griots de la famille Diabaté de Kéla (le village voisin) récitent les mythes de la création et la généalogie des Keïta. Cette case sacrée a été construite en 1653.

Mercredi 16 mars 2011, le gouvernement a adopté en Conseil des ministres des projet de décret portant classement dans le patrimoine culturel national de la Réfection septennale du toit du « Kamabulon » case sacrée de Kangaba[1].

La plaine de Kurukan[modifier | modifier le code]

C'est à Kangaba que se trouve également la plaine de Kurukan (Kurukan Fuka) où a été proclamé en 1236 par Soundiata Keïta (1190-1255, empereur du Mali) la "charte de Kurukan Fuka", première déclaration universelle des droits de l'Homme marquant les bases de l'empire du Mali.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :