Kamuta Latasi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sir Kamuta Latasi, né en 1936, est une personnalité politique des Tuvalu. Il fut premier ministre de 1993 à 1996. Il est actuellement Speaker (président) du Parlement tuvaluan.

Lorsqu'il était premier ministre, Latasi, ne cachant pas ses sympathies pro-républicaines, a souhaité desserrer les liens entre les Tuvalu et la Couronne. En 1995, il fit modifier le drapeau des Tuvalu pour en ôter le Blue Ensign britannique.

Le 3 janvier 2008, Latasi est reçu par la reine des Tuvalu, Elisabeth II, et obtient le titre de chevalier (knighthood). Il devient par la même occasion membre du Conseil privé[1].

Président du Parlement depuis septembre 2010 et allié du premier ministre Willy Telavi, il joue un rôle clef dans la crise politique de 2013. N'ayant plus de majorité claire au Parlement depuis décembre 2012, Telavi parvient à ne pas convoquer le Parlement avant le 30 juillet 2013. L'opposition parlementaire, devenue majoritaire, cherche alors à destituer le gouvernement par une motion de censure. Latasi refuse la tenue de ce vote, et suspend la session. Ce refus amène l'opposition à se tourner vers le gouverneur général, Sir Iakoba Italeli. Celui-ci limoge le premier ministre et nomme le chef de l'opposition officielle, Enele Sopoaga, premier ministre par intérim[2].

Latasi est l'époux de Naama Latasi, qui fut ministre de la Santé, de l'Éducation et des Services communautaires de 1989 à 1993[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) "Court Circular", The Times, 3 janvier 2008
  2. (en) "GG appoints Sopoaga as Tuvalu’s caretaker PM", Islands Business, 1 août 2013
  3. (en) "Tuvalu Human Rights Practices, 1993", Department of State, gouvernement des États-Unis d'Amérique