Kamnouze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kamnouze (de son vrai prénom François), né en 1976 à Bagneux, est un rappeur français d'origine réunionnaise et Martiniquaise. C'est le petit-fils du boxeur français François Pavilla.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts dans le rap[modifier | modifier le code]

Kamnouze est l'aîné d'une famille de quatre enfants. Durant son enfance, il pratique la boxe, pour rendre hommage à son grand-père, François Pavilla, boxeur originaire de la Réunion ancien champion de France et décédé tragiquement. Après avoir passé son adolescence à Bagneux, il déménage avec sa famille à Cholet en 1993, il a alors 17 ans. C'est là qu'il forme son premier groupe, DOC (Dimension Ouest Cartel), composé de Skredd, Borniggaz, Kanon, DJ Dynamix et Kamnouze. Ils écument ensemble les petites salles, et sortent chez Pias (Piranha Skeuds) un street album intitulé Règlements de Comptes. En 1996, DOC se voit offrir la possibilité de placer deux titres (Je dois... et 30 millions d'ennemis) sur la compilation Bastion. C'est à ce moment que Kamnouze décide de faire de sa passion un métier.

Premier album solo et période de galères[modifier | modifier le code]

Ensuite, Kamnouze déménage à Nantes et décide de se consacrer à sa carrière solo. Il sort en 1999 son premier album intitulé La technique du Globule Noir (chez Masterlabe System) : « On a tout fait tout seuls, je suis hyper fier d'avoir eu les couilles de le faire, par rapport à l'époque et aux moyens qu'on avait, même s'il y avait un décalage entre mes idées, ce que je voulais faire et ce qui ressortait. Je faisais de l'à-peu-près, alors que maintenant, c'est beaucoup plus précis. »

Kamnouze est alors un « coup de cœur Fnac » et a la chance de faire la tournée promotionnelle de son album dans les Fnac de France. L'album rencontre alors un vrai succès d'estime[réf. nécessaire]. Malheureusement, une plage infectée d'un virus l'oblige à retirer une grande partie de ses albums de la vente[réf. nécessaire]. « C'était dur, car je ne pouvais pas prendre un vrai job, ça prenait trop de temps par rapport à la musique, et en même temps, je ne pouvais pas me consacrer entièrement à la musique car il fallait s'assumer et payer les factures à la fin du mois. Les choix sont vite vus, faut pas que la musique nous rende stupides. Du coup, ça m'a pris pas mal de temps, mais je n'ai aucun regret. J'ai misé le tout pour le tout. Je me disais : si je me plante, j'aurai la réponse en me retrouvant au pied du mur. »

Les années Nouvelle Donne Music[modifier | modifier le code]

Kamnouze va alors démarcher sa musique à Paris, freestyler dès que possible sur les ondes. Suivi dans l'ombre par le label Nouvelle Donne Music, c'est lors d'un B.O.S.S sur Skyrock qu'il se fait définitivement remarquer et est alors contacté « Ils m'ont proposé de sortir mon maxi Bloodsport. Ils ont vraiment changé ma vie. J'ai foncé. Des chances comme ça ne courent pas les rues ». Dans ce maxi est présent le titre J'accuse ces mots, qui tourne sur les ondes quelques mois plus tard.

C'est au sein du Label Nouvelle Donne Music que Kamnouze, Ol'Kainry et Jango Jack sont présentés. Ils forment alors ensemble le groupe Factor X. En septembre 2002, Factor X sort l'album Entretien avec un empire.

Le , Kamnouze sort son second album solo Entends mes images : « C'est un aboutissement que d'avoir un album solo dans de vraies conditions. Ce sont tous mes choix et mon parcours qui m'ont amené là où je suis aujourd'hui. Le titre de mon album, Entends mes images, c'est la façon dont je fait vivre mes textes, que ce soit le côté vécu ou fiction, avec le même cœur. Avant d'écrire, je me remplis d'images dans ma tête et je les décris par des mots. J'aimerais ainsi que les gens comprennent mon univers. »

Sont présents sur cet album notamment le titre J'accuse ces mots et le single Promise avec Jango Jack et Diam's.

En novembre 2004, Factor X devient Facteur X², et sort un second album, Le bon, la brute et le truand.

Un troisième album, Partis de rien, devait sortir mais Ol'Kainry préfère annuler la sortie au dernier moment trouvant que l'album n'était pas de qualité. De nombreux titres ont cependant tournés sur internet comme Break Dance Boogie.

Rapodrome[modifier | modifier le code]

Lors de l'été 1998, Kamnouze rencontre Candy Ken, âgé alors de 14 ans, à qui il présente son petit frère Doma Braco. Quelques semaines plus tard, les deux « rookies » forment un duo nommé « Les Guetteurs ». Ceda, alors Mc du crew yonnais « Onzième choc » débarque sur Nantes l'année suivante et rejoint le trio (Kamnouze, Candy Ken, Doma Braco) qui, alors appelé « Le Cénacle », change de nom pour « Gardiens du Rapodrome ». En 2002, le crew prend sa forme définitive en étant rejoint par une nouvelle recrue féminine, la touche soul du groupe, Shadie. Le groupe, qui se nomme désormais Rapodrome tout simplement, sort un street album, Dans la Longueur.