Kanmu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Kammu (empereur))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kammu.
L'empereur Kanmu

L'empereur Kanmu (桓武天皇, Kanmu Tennō?, aussi écrit Kammu, 737-806) était le cinquantième empereur du Japon, selon l'ordre traditionnel de la succession, et a régné de 781 à sa mort. Son nom personnel était prince Yamabe (山部親王, Yamabe Shinnō?) et il est aussi parfois appelé Kashiwabara Tennō.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Kanmu était le fils aîné de l'empereur Kōnin, né avant l'accession de son père au trône. Selon le Shoku Nihongi (続日本紀?), la mère de Kanmu, Yamato no Niigasa (plus tard appelée Takano no Niigasa), était une descendante du roi Muryeong de Paekche.

Kanmu a eu de nombreuses épouses et concubines, et de ce fait beaucoup de fils et de filles. Certains de ses descendants ont reçu le kabane Taira et sont connus comme la lignée Kanmu Taira ou Kanmu Heishi. Le poète Ariwara no Narihira était également l'un de ses petits-fils.

Épouses et descendance[modifier | modifier le code]

  • Fujiwara no Otomuro, née en 760, fille de Fujiwara no Yoshitsugu ; entrée au palais vers 773 ; épouse impériale morte en 790 dont il eut 2 fils :
    • Prince Ate, né en 774 (futur empereur Heizei)
    • Prince Kaminu, né en 786 (futur empereur Saga)
    • Princesse Koshi, née en 789, morte en 809; mariée à son demi-frère, le prince Otomo (futur empereur Junna)
  • Princesse Sakahito, sa demi-sœur; née en 754, morte en 829; fille de l'empereur Konin et de l'impératrice Inoue dont il eut une fille :
    • Princesse Asahara, née en 779, morte en 817; princesse vestale d'Ise en 782; mariée en 796 à son demi-frère, le prince Ate (futur empereur Heizei)
  • Fujiwara no Ryoshi (Tabiko), née en 759, fille de Fujiwara no Momokawa ; épouse impériale ; morte en 788 dont il eut un fils :
    • Prince Otomo, né en 786 (futur empereur Junna)
  • Fujiwara no Kisshi (Yoshiko), fille de Fujiwara no Korekimi ; épouse impériale ; exécutée en 807 dont il eut 1 fils :
    • Prince Iyo, exécuté en 807
  • Tajihi no Mamune, née en 769, morte en 823 ; fille de Tajihi no Nagano dont il eut 6 enfants :
    • Prince Kazurahara, né en 786, mort en 853
    • Princesse Inaba, née vers 788, morte en 824
    • ¨Princesse Anou, née vers 791, morte en 841
    • Prince Sami, né en 793, mort en 825
    • Prince Kaya, né en 794, mort en 871
    • Prince Ono, né en 798, mort en 803
  • Fujiwara no Oguso, fille de Fujiwara no Washitori, dont il eut un fils :
    • Prince Manta, né en 788, mort en 830
  • Tachibana no Miiko, fille de Tachibana no Irui ; dont il eut 2 filles :
    • Princesse Sugawara, morte en 823
    • Princesse Kara, morte en 874
  • Fujiwara no Nanako, fille de Fujiwara no Ieyori
  • Fujiwara no Shoshi, fille de Fujiwara no Kiyonari
  • Ki no Otoio, morte en 840
  • Kudara no Kyoho, morte en 840
  • Kudara no Yokei, fille de Asukabe no Natomaro ; dame de la cour ; dont il eut un fils :
    • Prince, né en 785, mort en 830 ; reçut le nom de Yoshimine no Yasuyo
  • Tajihi no Toyotsugu, fille de Tajihi no Hironari ; dame de la cour dont il eut un fils :
    • Nagaoka no Okanari, mort en 848
  • Fujiwara no Kamiko, fille de Fujiwara no Oguromaro ; dame de la cour dont il eut une fille :
    • Princesse Shigeno, morte en 857
  • Tachibana no Tsuneko, morte en 817 ; fille de Tachibana no Shimadamaro ; dame de la cour ; dont il eut une fille :
    • Princesse Oyake, née en 788, morte en 849 ; mariée à son demi-frère, l'empereur Heizei
  • Sakanoue no Matako, morte en 790, fille de Sakanoue no Karitamaro, dame de la cour dont il eut une fille :
    • Princesse Takatsu, née vers 789, morte en 841 ; mariée à son demi-frère, l'empereur Saga
  • Ki no Wakako, fille de Ki no Funamori ; dame de la cour dont il eut un fils :
    • Prince Asuka, mort en 834
  • Nakatomi no Toyoko ; dame de la cour ; dont il eut une fille :
    • Princesse Fuse, morte en 812 ; princesse vestale d'Ise 797-806
  • Fujiwara no Kawako, morte en 838 ; fille de Fujiwara no Otsugu; dame de la cour ; dont il eut 5 enfants :
    • Prince Nakano, né en 792 ; ministre du cérémonial ; mort en 867 ; marié à une dame Masamune, dont il eut :
      • Princesse Hanshi, née en 833 ; mariée à l'empereur Kōkō, morte en 900
    • Princesse Ate, née vers 795, morte en 855
    • Princesse Oi, née vers 797, morte en 865
    • Princesse Ki, née 799, morte en 886
    • Princesse Yoshihara, née vers 801, morte en 863
  • Kudara no Kyonin, fille de Kudara no Bukyo ; dame de la cour ; dont il eut un fils :
    • Prince Ota, né 793, mort en 808
  • Kawakami no Manu, dame de la cour ; dont il eut un fils :
    • prince Sakamoto, né en 793, mort en 818
  • Fujiwara no Higashiko, morte en 816, fille de Fujiwara no Tanetsugu ; dame de la cour ; dont il eut une fille :
    • Princesse Kannabi, née en 800, morte en 817
  • Sakanoue no Haruko, morte en 834 ; fille de Sakanoue no Tanetsugu ; dame de la cour ; dont il eut 2 enfants :
    • Prince Fujii, né en 800, mort en 850
    • Princesse Kasuga, née vers 802, morte en 833
  • Fujiwara no Heishi (Nanshi), morte en 833, fille de Fujiwara no Ototaka ; dame de la cour ; dont il eut une fille :
    • Princesse Ito, née vers 801, morte en 861 ; mariée au prince Abo, fils de l'empereur Heizei
  • Tachibana no Tamurako, fille de Tachibana no Irui ; dame de la cour ; dont il eut une fille :
    • Princesse Ikenoe, morte en 868
  • Kudara no Jokyo, fille de Kudara no Kyotoku; dame de la cour ; dont il eut une fille :
    • Princesse Suruga, née en 801, morte en 820

Biographie[modifier | modifier le code]

Après le couronnement de son père Kōnin, le demi-frère de Kanmu, fils de l'impératrice en titre, devient prince héritier. Kanmu est le fils d'une simple concubine, mais grâce à l'influence de Fujiwara no Momokawa, il se voit nommé prince héritier à la place de son demi-frère.

Lorsque Kanmu monte sur le trône en 781, il nomme son jeune frère le prince Sawara (lui aussi fils de Takano no Niigasa) au titre de prince héritier.

En 784, pour échapper à l'influence des puissants monastères bouddhistes de Nara, il déplace la capitale à Nagaoka. Cependant, le déplacement s'avère désastreux et est suivi d'une série de catastrophes naturelles, incluant l'inondation de la moitié de la ville. En 785, Fujiwara no Tanetsugu, le principal architecte de la nouvelle capitale et un favori de l'empereur, est assassiné par le prince Sawara, qui est alors déchu du rang de prince héritier et banni.

Pendant ce temps, les armées de Kanmu étendent les limites de l'empire en repoussant les tribus indigènes du Japon (alors appelés Ezo, « barbares »), ce qui mène à un soulèvement, et à une défaite importante pour les troupes impériales en 789. La même année, une sévère sécheresse cause une famine. Les rues de la capitale sont alors emplies de malades et de gens cherchant à éviter l'incorporation dans l'armée ou le travail forcé.

Le site de Nagaoka est alors jugé funeste, et la capitale est alors déplacée une nouvelle fois en 794, à Heian-kyō (l'actuelle Kyōto). Cet évènement marque le début de l'ère Heian de l'histoire du Japon. La construction de cette nouvelle capitale avait débuté au début de l'année précédente, mais ce changement abrupt entraine une confusion encore plus grande parmi le peuple.

Kugyō (公卿?)[modifier | modifier le code]

  • Empereur Kanmu (桓武天皇?), r. 781-806[1]
    • Sadaijin, Fujiwara no Uona (藤原魚名?), 781-782
    • Sadaijin, Fujiwara no Tamaro (藤原田麿?), 783
    • Udaijin, Oonakatomi no Kiyomaroo (大中臣清麿?), 771-781
    • Udaijin, Fujiwara no Tamaro (藤原田麿?), 782-883
    • Udaijin, Fujiwara no Korekimi (藤原是公?), 783-789
    • Udaijin, Fujiwara no Tsugutada (藤原継縄?), 790-796
    • Udaijin, Miwa ookimi ou Miwa oh (神王?), 798-806

Politique[modifier | modifier le code]

L'empereur Kanmu était un empereur réputé comme actif. Il permit la création de nouvelles organisations gouvernementales et étaya son règne en changeant le programme de l'université. L'idéologie confucéenne fournissait toujours la raison d'être du gouvernement impérial, mais en 784, Kanmu autorisa l'enseignement d'un nouveau cours, basé sur les Annales des Printemps et des Automnes sur la base de deux commentaires nouvellement importés de Chine : Kung-yang et Ku-liang. Ces commentaires utilisaient la rhétorique politique pour promouvoir un État dans lequel l'empereur, en tant que « fils des Cieux », doit étendre son influence aux pays barbares, et de ce fait réjouissant le peuple. En 798, les deux commentaires devinrent des lectures obligatoires à l'université du gouvernement. Il fixa également les noms posthumes des empereurs passés.

Kanmu a aussi patronné les voyages des moines Saichō et Kūkai en Chine, qui fondèrent respectivement à leur retour les branches japonaises du bouddhisme Tendai et Shingon.

Références[modifier | modifier le code]



Précédé par Kanmu Suivi par
Kōnin
Imperial Seal of Japan.svg Empereur du Japon Transparent.gif
781-806
Heizei