Kamianets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kamianets
Камянец
Blason de Kamianets
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Subdivision Voblast de Brest
Raïon Kamianets
Code postal BY 225050 — 225051
Indicatif téléphonique +375 1631
Démographie
Population 8 396 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 52° 24′ 07″ N 23° 49′ 18″ E / 52.401895, 23.821728 ()52° 24′ 07″ Nord 23° 49′ 18″ Est / 52.401895, 23.821728 ()  
Divers
Statut Ville
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte administrative de Biélorussie
City locator 14.svg
Kamianets

Géolocalisation sur la carte : Biélorussie

Voir la carte topographique de Biélorussie
City locator 14.svg
Kamianets
Sources
Liste des villes de Biélorussie

Kamianets (en biélorusse : Камянец) ou Kamenets (en russe : Каменец ; en polonais : Kamieniec) est une ville de la voblast de Brest, en Biélorussie, et le centre administratif du raïon de Kamianets. Sa population s'élevait à 8 396 habitants en 2014[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Kamianets est arrosée par la rivière Pravaïa Liasnaïa (Правая Лясная) et située à 33 km au nord de Brest et à 300 km au sud-ouest de Minsk.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention de Kamianets se trouve dans la Chronique de Galicie-Volhynie, en 1276, à l'occasion de la construction d'un château à donjon destiné à défendre la frontière septentrionale de la Volhynie. Ce site, sur la rive rocheuse et escarpée de la rivière Liasnaïa (Lysna ou Leśna) attira l'attention d'Oleksa, un éminent architecte et bâtisseur de Volhynie. Il montra le site à Vladimir Vassilkovitch, prince de Volhynie, qui approuva le choix et donna à Oleksa l'ordre d'y bâtir un château pourvu d'un donjon. Par la suite, une agglomération se forma autour de la forteresse. La tour est souvent appelée Bielaïa Vieja, ce qui signifie « tour blanche » ou « forteresse blanche » en biélorusse et en russe, sans doute en raison de sa proximité de la forêt de Belavejskaïa Pouchtcha et non pas à cause de sa couleur, qui a toujours été rouge-brique, jamais blanche. Durant l'automne 1942 les Allemands qui occupaient la Biélorussie détruisirent le ghetto crée à leur arrivée, en 1941. 5 000 Juifs furent tués par eux dans ce ghetto.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2] :

Évolution démographique
1897* 1921* 1959* 1970* 1979*
4 600 2 348 3 659 5 119 5 968
2009* 2011 2012 2013 2014
8 447 8 393 8 432 8 418 8 396


Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Estimation officielle de la population au 1er janvier 2014, sur pop-stat.mashke.org.
  2. (en) « Population depuis 1979 », sur www.citypopulation.de(ru) « Recensements de 1959, 1970, 1979 », sur www.webgeo.ru

Liens externes[modifier | modifier le code]