Kamen Rider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Basé sur un manga créé par Shōtarō Ishinomori[1], à l'origine de nombreuses autres séries (Cyborg 009, Kikaider, Himitsu Sentai Goranger...), les séries Kamen Rider (仮面ライダー, Kamen Raidā?, traduit en Kamen Rider ou Masked Rider) sont diffusées régulièrement à la télévision japonaise. Son lancement date de 1971, par la série homonyme Kamen Rider[2], suivant le combat du jeune Takeshi Hongo contre Shocker, une organisation criminelle maléfique, responsable de son enlèvement et de sa mutation en Kamen Rider.

Axées autour de héros pouvant revêtir des armures entomoïdes luttant contre des monstres, elles constituent la base du style Tokusatsu, au même titre que les Super Sentai, Ultraman ou les Space Sheriffs.

Production[modifier | modifier le code]

L'ère Showa : 1971-1988[modifier | modifier le code]

Produit par Toru Hirayama (平山 亨, Hirayama Tōru?) et dessiné par Shotaro Ishinomori, le créateur de Cyborg 009, Kamen Rider a été lancée le . À la base prévue pour être l'adaptation du manga Skull Man, Ishinomori et Hirayama ont modifié l'apparence du personnage principal avec un design rappelant une sauterelle, supposément d'après une idée de son fils. Interprété par l'acteur/cascadeur Hiroshi Fujioka[3], le héros Takeshi Hongo est décrit comme un humain modifié (改造人間, kaizō ningen?), ou cyborg. Lors du tournage de l'épisode 10, Fujioka a été victime d'une chute de moto lors d'une cascade, lui brisant les deux jambes. Son personnage est alors mis en retrait, jusqu'à l'apparition d'un autre humain modifié (改造人間, kaizō ningen?) dans l'épisode 13, Hayato Ichimonji interprété par Takeshi Sasaki[4]. Le retour de Fujioka et de son personnage Hongo dans l'épisode 53 a permis la création du duo des deux acteurs et personnages en tant que Kamen Rider 1 et 2, apparaissant dans la première moitié des séries de l'ère Showa.

La diffusion en continu entre avril 1971 et janvier 1976 (Kamen Rider, V3, X, Amazon, Stronger) se distingue aussi par la présence récurrente du personnage du mentor Tōbei Tachibana (立花 藤兵衛, Tachibana Tōbei?) joué par Akiji Kobayashi (小林昭二, Kobayashi Akiji?, 6 septembre, 1930—27 août, 1996, né à Tokyo, Japon)[5].

Après un hiatus de quatre ans après la fin de Kamen Rider Stronger, la franchise est relancée à la télévision avec le Nouveau Kamen Rider (aussi appelé Skyrider) et Kamen Rider Super-1. Dans ces nouvelles séries, le rôle de Tachibana est remplacé par un personnage similaire, Genjiro Tani (谷 源次郎, Tani Genjirō?). La diffusion annuelle régulière fut suspendue pendant une partie des années 1980, ponctué seulement par la diffusion en 1984 de l'épisode spécial mettant en scène Kamen Rider ZX, La naissance du dixième ! Tous ensemble, Kamen Riders ! qui fut le dernier projet de la franchise produit par Toru Hirayama (平山 亨, Hirayama Tōru?).

En 1987, Kamen Rider Black est lancé et constitue la première série ne faisant aucune référence ou lien avec les séries précédentes.Black est également la première série de la franchise à disposer d'une suite directe, Kamen Rider Black RX, qui a servi de base à la version américaine produite par Haim Saban Masked Rider diffusée en France en 1996 sur TF1. Lors du dernier épisode de RX apparaissent les dix Riders précédents pour aider Black RX à vaincre l'Empire Crisis. Kamen Rider Black RX est la dernière série produite de l'ère Shōwa, la diffusion des séries suivantes n'ayant pas repris avant le début de l'ère Heisei.

L'ère Heisei : 2000-?[modifier | modifier le code]

Malgré sa disparition des grilles de programmes télévisés pendant toutes les années 1990, la franchise Kamen Rider a été maintenue principalement au travers de spectacles, compilations de musiques ainsi que par les films Shin: Kamen Rider Prologue, Kamen Rider ZO et Kamen Rider J. Ces derniers ont une place à part vis-à-vis des fans, car associés à l'ère Showa, se terminant avec le décès de Shotaro Ishinomori en janvier 1998.

L'annonce de la production de Kamen Rider Kuuga a été faite en mai 1999. Celle-ci faisait partie du projet de Ishinomori pour relancer les séries Kamen Rider en 1997, afin de préparer la célébration du trentième anniversaire. Cependant, il n'a pu assister à la concrétisation de ces séries avant son décès. Pendant l'été 1999, la promotion de Kamen Rider Kuuga a été assurée par des publicités et des articles dans des magazines. Le premier épisode a été diffusé le 30 janvier 2000, avec dans le rôle-titre Joe Odagiri, lançant alors sa carrière. La diffusion continue alors l'année suivante avec la série anniversaire, Kamen Rider Agito. Elle permit d'introduire de nombreux éléments caractéristiques des séries de l'ère Heisei : plusieurs riders (Agito en compte quatre : Agito, Gills, G3 et Another Agito), le thème de la série jouée lors du combat final à chaque épisode au lieu d'un générique de fin (à l'exception de Kamen Rider Hibiki avec les chansons de Akira Fuse), le partenariat avec Honda[6] (pour les motos des Riders et autres véhicules).

L'année suivante, Kamen Rider Ryuki a ajouté à cela le partenariat avec la maison de disques Avex Group, avec l'interprétation des chansons des séries par les artistes du label, comme ISSA de Da Pump pour Kamen Rider 555, Nana Aikawa pour Kamen Rider Blade, YU-KI de TRF pour Kamen Rider Kabuto, AAA pour Kamen Rider Den-O, tout comme la mise en avant du groupe Rider Chips, annoncé comme le groupe officiel des séries Kamen Rider.

En 2005, Kamen Rider The First a été diffusé au cinéma. Scénarisé par Toshiki Inoue, le film est une version contemporaine des origines de la série originale Kamen Rider basée sur des éléments de la version télévisée[2] et du manga. Certains personnages ont été modifiés pour la cohérence de l'histoire. Masaya Kikawada y incarne Takeshi Hongo (Kamen Rider Ichigo) et Hassei Takana (déjà connu dans le rôle de Miyuki Tezuka/Kamen Rider Raia dans Kamen Rider Ryuki) reprend le rôle de Hayato Ishimonji (Kamen Rider Nigo).

L'accueil favorable du public permis la production en 2007 de Kamen Rider The Next, adaptation dans la même lignée de Kamen Rider V3, avec dans le rôle principal Kazuki Kato (précédemment Daisuke Kazama/Kamen Rider Drake dans Kamen Rider Kabuto) incarnant Shiro Kazami (Kamen Rider V3), ainsi que le retour de Masaya Kikawada et Hassei Takana dans leurs rôles précédents. La même année est diffusée la huitième série de l'ère Heisei, Kamen Rider Den-O, qui marque un tournant avec les précédentes, avec un héros qui manque complètement d'assurance. De plus, le véhicule principalement par le Rider est un train, le Den-Liner, qui peut voyager dans le temps. La série ne compte que deux riders, Den-O et Zeronos, mais qui possèdent tous deux différentes formes, à l'image de Kamen Rider Black RX, Kuuga et Agito. En raison de la grande popularité de Den-O, un second film est réalisé avec la participation de Kamen Rider Kiva qui lui a succédé à la télévision. Sortie sur les écrans le 12 avril 2008, il a dépassé tous les autres films à l'affiche pour le week-end de sa sortie avec 730 millions de yens de recettes[7] and grossing 730 million yen[8]. En parallèle au film, Animate a produit une série de courts métrages animés avec des versions « SD » des Imagins de la série, suivi de nombreux produits dérivés avec ces visuels.

Toujours en 2008, un troisième film est réalisé pour la première fois sur la même série[8]. Kamen Rider Den-O: Final Countdown sort le 4 octobre 2008 et sert d'épilogue à la série. Takeru Satoh, l'interprète de Kamen Rider Den-O, affirme que ce succès est dû au ton comique de la série[9].

En 2009, la série Kamen Rider Decade a été l'occasion de fêter les dix ans de l'ère Heisei. Afin de célébrer cet évènement, le célèbre chanteur Gackt a été appelé pour interpréter le thème de la série Journey through the Decade et plus tard celui du film The Next Decade. Alors qu'il avait plaisanté sur le fait qu'il voulait y jouer le rôle d'un méchant, il fera finalement une apparition en Riderman dans le film Kamen Rider Decade: All-Riders vs. Dai-Shocker. Plus tard en 2009 a été annoncé la sortie d'un quatrième film de Den-O, plus tard décrit comme le début des films Cho-Den-O, avec Cho Kamen Rider Den-O & Decade Neo Generations: The Onigashima Warship. Peu de temps après, dans le magazine Kindai du mois de mars 2009, Masahiro Inoue a annoncé que la série Kamen Rider Decade dont il est le héros, ne compterait que trente épisodes.

La campagne de promotion de Kamen Rider W ont été lancées entre mai, juin et juillet 2009, qui fait sa première apparition au concert 10th Anniversary Project MASKED RIDER LIVE & SHOW, et dans le film Kamen Rider Decade: All Riders vs. Dai-Shocker. Kamen Rider W est le premier Kamen Rider issu de la transformation de deux personnes simultanément et débute le 6 septembre 2009. La série sera diffusée jusqu'en septembre 2010 avec en parallèle le film Kamen Rider x Kamen Rider Double & Decade - Movie Taisen 2010. En mai et juin 2010 ont également été diffusé la suite des films Cho-Den-O, dans la trilogie Kamen Rider × Kamen Rider × Kamen Rider The Movie: Cho-Den-O Trilogy.

Le commence Kamen Rider OOO, dont la diffusion correspond au quarantième anniversaire de la franchise. Pour célébrer cette date, différents évènement sont lancés sous le label 40th Anniversary Project, comme le groupe d'idoles Kamen Rider Girls et le film oOO, Den-O, All Riders: Let's Go Kamen Riders, sorti le . Le , la série Kamen Rider Fourze (仮面ライダーフォーゼ, Kamen Raidā Fōze?) débute sur TV Asahi. Son nom est la contraction des mots four (le chiffre 4 en anglais) et zero (le chiffre 0 en anglais).

Séries[modifier | modifier le code]

L'ère Showa : 1971-1988[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Kamen Rider[2] : Cette série a été diffusée entre 1971 et 1973 avec 98 épisodes, ce qui en fait la sérié la plus longue à ce jour. Elle met en place plusieurs thèmes qui sont encore utilisés aujourd'hui. La série suit le combat des deux premiers Kamen Riders contre Shocker puis Gel-Shocker.
  • 1973 : Kamen Rider V3[10] : Cette série fut diffusée entre 1973 et 1974 et dura 52 épisodes. Elle suit Shiro Kazami qui cherche à venger sa famille, massacrée par l'organisation Destron. Plus tard, le quatrième Kamen Rider, Riderman, apparaît en tant qu'allié occasionnel. Les deux premiers Kamen Riders apparaissent ponctuellement dans la série pour donner un coup de main à Kazami.
  • 1974 : Kamen Rider X[11] : La série fut diffusée en 1974 et dura 35 épisodes. Keisuke Jin et son père Kentaro Jin sont attaqués par l'organisation Government Of Darkness (GOD). Keisuke et Kentaro sont tous les deux blessés mortellement mais avant qu'il ne meure, Kentaro transforme son fils en Kamen Rider X. Beaucoup des monstres que Kamen Rider X affronte dans la série sont basés sur la mythologie grecque puis sur des animaux ou figures de l'histoire.
  • 1974 : Kamen Rider Amazon[12] : La série fut diffusée entre 1974 et 1975 et dura 24 épisodes. C'est la plus courte des séries Kamen Rider à ce jour. Daisuke Yamamoto, un orphelin perdu dans l’Amazone, a grandi au sein d'une tribu et mène une vie paisible jusqu'à ce que cette dernière se fasse attaquée par les Gorgos. Avant de mourir, le sage de la tribu transforme Daisuke en Kamen Rider Amazon. Il est le premier Kamen Rider à ne pas utiliser une ceinture pour se transformer. C'est aussi la première série à ne pas montrer les Riders précédents, même si Kamen Rider Amazon les rencontrera dans la série suivante.
  • 1975 : Kamen Rider Stronger[13] : La série fut diffusée en 1975 et compte 39 épisodes. Elle était censée être la dernière série Kamen Rider. Shigeru Jou rejoint Black Satan après le meurtre de son professeur et meilleur ami. Sachant que l'organisation est coupable, il l'autorise à l'opérer pour le transformer en Kamen Rider Stronger. Après la défaite de Black Satan, une nouvelle organisation appelée Delza deviendra son ennemie. Stronger sera ensuite rejoint par Electro Wave Human Tackle, une guerrière qui se sacrifiera pour sauver Stronger d'un ennemi puissant.
  • 1979 : Kamen Rider (Skyrider)[14] : Cette série fut diffusée entre 1979 et 1980 et dure 54 épisodes. Hiroshi Tsukaba est enlevé et transformé en Kamen Rider afin d'aider le docteur Shiro échapper à Neoshocker. Pendant la série, certains des Kamen Riders précédents apparaissent et Kamen Rider est nommé Skyrider par Kamen Rider Stronger le distinguer des premiers Kamen Riders. Cette nouvelle série, après quatre ans sans série Kamen Rider à l'antenne était censée être un remake de la série d'origine mais l'idée fut abandonnée pour permettre des références au passé et aux autres Kamen Riders d'apparaître.
  • 1980 : Kamen Rider Super-1[15] : Cette série fut diffusée entre 1980 et 1981 et compte 48 épisodes. Voulant devenir un astronaute, Kazuya Oki subit une opération qui lui permet de survivre dans l'espace. L'endroit où il est opéré est attaqué par l'Empire Dogma et tous ces collègues sont tués. Super-1 a des gants spéciaux qui permettent différents attaques.
  • 1987 : Kamen Rider BLACK[16] : Cette série fut diffusée de 1987 à 1988 et dura 51 épisodes. Après avoir été enlevé par la secte Gorgom la nuit de leur 19e anniversaire, les demi-frères Kotaro Minami et Nobuhiko Akizuki subissent une opération pour qu'ils soient candidats pour devenir le prochain Creation King. Kotaro s'enfuit avant le lavage de cerveau avec l'aide de son beau-père et se retourne contre Gorgom. Il découvre rapidement l'horrible vérité par son beau-père : Gorgom est responsable du meurtre de ses vrais parents. Plus tard, Kamen Rider Black doit se battre avec son frère, qui est devenu l'atout maître de Gorgom, Shadow Moon. Kamen Rider Black est le premier Rider à ne pas porter une écharpe (signe distinctif des Riders précédents et des œuvres de Ishinomori).
  • 1988 : Kamen Rider BLACK RX[17] : Cette série fut diffusée de 1988 à 1989 et dura 47 épisodes. Plusieurs années après la défaite de Gorgom, Minami Kotaro est enlevé par le Crisis Empire. Après avoir refusé de se joindre à eux, il est éjecté dans l'espace où il se transforme pour devenir Kamen Rider Black RX. C'est la dernière série dans l'ère Shōwa.

L'ère Heisei : 2000-?[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Kamen Rider Kuuga[18] : Cette série fut diffusée entre 2000 et 2001 et dura 49 épisodes. Yuusuke Godai trouve une pierre ancienne qui lui permet de se transformer en Kamen Rider Kuuga pour combattre les guerriers Grongi, pendant qu'il essaie de comprendre le lien entre Kuuga et les Grongi. Celle-ci était la première série Kamen Rider en 11 ans et fut la première des séries Kamen Rider Heisei.
  • 2001 : Kamen Rider Agito[19] : Cette série fut diffusée entre 2001 et 2002 et dura 51 épisodes. Elle était la première série à avoir plus d'un Kamen Rider en tant que personnage principal. Shouichi Tsugami a perdu la mémoire, vit avec sa famille adoptif et combat les Unknowns en tant que Kamen Rider Agito. Cherchant l'origine de ses pouvoirs et ses souvenirs disparus, la série suit Kamen Rider Agito, G3 et Gills qui luttent contre les Unknowns.
  • 2002 : Kamen Rider Ryuki[20] : Cette série fut diffusée entre 2002 et 2003 et dura 50 épisodes. Shinji Kido, un journaliste pénètre dans un monde parallèle qui existe dans les surfaces réfléchissantes. Dans ce monde parallèle, Shinji entre en contact avec un monstre connu sous le nom de Mirror Monster, qui lui permet de se transformer en Kamen Rider Ryuki et participer à un tournoi avec treize autres Kamen Riders qui se battent pour obtenir qu'on leur exauce un vœu.
  • 2003 : Kamen Rider 555[21] : Cette série fut diffusée entre 2003 et 2004 et dura 50 épisodes. Une nouvelle forme d'humains appelé les Orphnoch, des gens ramenés mystérieusement à la vie, commencent à apparaître. Un jeune homme, Takumi Inui, rencontre Mari Sonoda qui est pourchassé par un mercenaire Orphnoch lié à l'organisation Smart Brain. Inui utilise l'appareil qu'elle a volé pour se transformer en Kamen Rider Faiz. Inui se retrouve involontairement mêle au combat contre Smart Brain, qui essaie de remplacer le genre humain par la race Orphnoch, avec un groupe d'Orphnoch rebelles et deux autres Kamen Riders qui voient Faiz comme leur ennemi.
  • 2004 : Kamen Rider Blade[22] : Cette série fut diffusée entre 2004 et 2005 et dura 49 épisodes. Kazuma Kenzaki est embauché par l'organisation mystérieuse BOARD pour combattre les Undeads, une série de 52 créatures qui, il y a dix mille ans, se sont affrontés au cours d'un combat qu'on appelle le Battle Royale pour déterminer quelle espèce dominerait la Terre. Ils ont tous été scellés par un Undead appelé le Joker jusqu'à ce que des archéologues défassent le sceau. En tant que Kamen Rider Blade, Kenzaki doit terminer le nouveau Battle Royale en scellant les Undeads à nouveau, permettant à l'humanité de rester l'espèce dominante. Il est rejoint par trois autres Kamen Riders dans son combat.
  • 2005 : Kamen Rider Hibiki[23] : Cette série fut diffusée entre 2005 et 2006 et dura 49 épisodes. À travers toute l'histoire japonaise, il y a eu des gens qui se sont entrainés durement pour utiliser la pureté du son pour se transformer en êtres appelés Oni afin de combattre des créatures mystérieuses appelés les Makamou. Asumu Adachi, un étudiant qui arrive au collège ne sait pas comment il doit vivre sa vie lors qu'il rencontre un homme appelé simplement Hibiki, l'un des Oni. Hibiki devient le professeur d'Asumu et l'entraîne pour devenir un Oni et combattre les Makamou, en rejoignant Ibuki, Zanki et leurs disciples.
  • 2006 : Kamen Rider Kabuto[24] : Cette série fut diffusée entre 2006 et 2007 et dura 49 épisodes. Souji Tendou s'est entraîné toute sa vie pour utiliser un appareil appelé le Kabuto Zecter qui lui permet de se transformer en Kamen Rider Kabuto. L'organisation ZECT a conçu cette technologie pour combattre les extra-terrestres appelés les Worms qui sont venus sur Terre sur une météorite qui s'est écrasée sur Shibuya en 1999 et qui se sont cachés depuis. Il utilise ses pouvoir pour protéger Hiyori Kusakabe des Worms mais doit travailler avec les hommes de ZECT qui essaient de lui reprendre le Kabuto Zecter. Il devient l'ami du collègue de Hiyori et agent de ZECT Arata Kagami, qui est la première personne à savoir qu'il est Kabuto, et combat les autres Kamen Rider tout en gérant la menace des Worms.
  • 2007 : Kamen Rider Den-O[25] : Cette série fut diffusée entre 2007 et 2008 et dura 49 épisodes. Ryotaro Nogami est un jeune homme avec une malchance extraordinaire qui, un jour, est possédé par une créature mystérieuse appelée Imagin et découvre le Rider Pass, un engin qui lui permet de se transformer en Kamen Rider Den-O. Quand la propriétaire du Rider Pass se présente, ils sont attaqués par un autre Imagin, revenu d'un futur possible en 2007 qui exauce les vœux des humains de faible volonté pour continuer à reculer dans le temps, ceci afin de changer le passé pour améliorer le futur des Imagins. Hana déclenche la transformation de Ryotaro et l'Imagin qui le possède lui propose de prendre son corps et de combattre pour lui. Ryotaro rejoint Hana, l'Imagin Momotaros et l'équipage du DenLiner qui accueille bientôt d'autres Imaginqui s'allient avec Ryotaro pour protéger le cours du temps et le futur de l'humanité.
  • 2008 : Kamen Rider Kiva[26] : Cette série fut diffusée entre 2008 et 2009 et dura 48 épisodes. Wataru Kurenai est un jeune homme qui se transforme en Kamen Rider Kiva pour combattre la race vampire-esque des Fangire au cours de l'année 2008 tout en luttant contre l'organisation Wonderful Blue Sky Organization qui voit Kiva comme une menace. Otoya Kurenai est un vituose du violon et le père de Wataru qui affronte les Fangire au cours de l'année 1986 et aide Wonderful Blue Sky Organization dans sa lutte contre les Fangire. Les actions qu'Otoya accomplit dans le passé ont un impact sur la façon par laquelle Wataru doit affronter les mêmes Fangire dans le présent.
  • 2009 : Kamen Rider Decade[27] : Cette série fut diffusée après Kiva et dura 31 épisodes, fêtant le 10e anniversaire des séries Heisei. Tsukasa Kadoya est un photographe qui ne se souvient plus de son passé et dont les photos sont toujours floues. Quand des barrières inter-dimensionnelles apparaissent, piégeant sa seule amie Natsumi Hikari avec les différentes monstres combattus par les Kamen Riders précédents, il se transforme instinctivement en Kamen Rider Decade, un être que Natsumi a déjà vue dans ses cauchemars. Pendant que le monde s'écroule autour de lui, le temps s'arrête et il est interpellé par Wataru Kurenai qui lui explique que le multiverse est en train de s'écouler et que le monde sera détruit s'il ne voyage pas aux mondes des autres Kamen Rider pour empêcher la destruction de chacun d'entre eux. Pendant ce temps-là, le mystérieux Narutaki répand la rumeur comme quoi Tsukasa serait le destructeur du multiverse, incitant les Kamen Riders à se battre contre lui.
  • 2009 : Kamen Rider W[28] : La série a commencé fin 2009 après le dernier épisode de Decade. Shotaro Hidari est un détective privé dans Fuuot, la ville écologique. Il travaille avec son partenaire Philip sur les crimes qui impliquent les utilisateurs de Gaia Memories qui les transforment en êtres monstrueux appelés Dopants. Shotaro et Philip ont leur propre série de Gaia Memories qu'ils utilisent avec la ceinture Double Driver, le cerveau de Philip intégrant le corps de Shotaro pour devenir Kamen Rider Double. Avec leur concierge (fille de leur mentor) Akiko Narumi, Shotaro et Philip protègent la ville de Fuuto tout en enquêtant sur le passé de Philip, dont il ne se souvient plus.
  • 2010 : Kamen Rider OOO[29] : OOO, prononcé « O'z », a démarré fin 2011 après la fin de W. Eiji Hino est recruté contre son gré par un être appelé Ankh pour être son garde du corps dans son combat contre les Greeed, des monstres qui tirent leur puissance de pièces mystiques appelés des médaillons Core. Quand ils se sont éveillés, plusieurs de leurs médaillons Core avaient disparus; Ankh en ayant perdu la plupart et ayant chipé certaines des autres. Pendant que les Greeed traquent leurs médaillons Core, ils utilisent des médaillons Cell pour créer des monstres appelés Yummy pour produire plus de médaillons Cell pour alimenter leurs corps. Dans le même temps, Ankh utilise Eiji Hino et lui donne le OOO Driver pour permettre à Eiji de se transformer en Kamen Rider OOO afin qu'il lui rapporte les médaillons. Pendant ce temps-là, la foundation Kougami veut récupérer les médaillons de son côté.
  • 2011 : Kamen Rider Fourze[30] : Fourze a débuté fin 2011 après le dernier épisode de OOO. Cette série a un thème de vol spatial et célèbre le 50e anniversaire du vol de Youri Gagarine et le premier vol spatial humain en plus du 40e anniversaire de la série Kamen Rider Series. Gentaro Kisaragi est un étudiant qui vient juste d'être rejoint l'école Amanogawa, où il souhaite devenir l'ami de tout le monde. Après avoir retrouvé son amie d'enfance Yuki Jojima et être tombé sur son ami Kengo Utahoshi, un monstre Zodiart attaque l'école. Après avoir pris le Fourze Driver à Kengo, Gentaro l'utilise pour se transformer en Kamen Rider Fourze et combattre les Zodiarts. Yuki réussit à convaincre Kengo de laisser Gentaro les aider dans leur combat, pendant que Gentaro transforme la base lunaire qu'ils peuvent transporter en QG d'un Club Kamen Rider pour réunir ses amis et supporteurs dans le combat.
  • 2012: Kamen Rider Wizard: la diffusion est annoncée pour la fin de l'année 2012 après la fin de Kamen Rider Fourze. Après avoir survécu à un sacrifice rituel interdit pendant une éclipse solaire, Haruto Sohma acquiert le pouvoir de se transformer en Kamen Rider Wizard, et doit utiliser ses nouveaux pouvoirs magiques pour combattre des démons (魔物, Mamono).
  • 2013: Kamen Rider Gaim: Kamen Rider Gaim débute le 6 octobre 2013. Afin de tromper l'ennui ambient de la ville fortifiée de Zawame, des jeunes gens s'affrontent lors de compétition de danse. Le contrôle de territoire se fait grâce à des Lock Seeds, qui permettent d'invoquer des créatures d'une autre dimension et ainsi de faire un combat virtuel. L'un des membres de l'équipe Gaim, Kouta Kazaruba, acquiert la capacité de se transformer en Armored Rider pour affronter les monstres qui viennent de traverser des brèches.

Films[modifier | modifier le code]

L'ère Shôwa : 1971-1988[modifier | modifier le code]

L'ère Heisei : 2000-?[modifier | modifier le code]

Épisodes spéciaux[modifier | modifier le code]

L'ère Shôwa : 1971-1988[modifier | modifier le code]

L'ère Heisei : 2000-?[modifier | modifier le code]

Sorties vidéos / V-Cinema[modifier | modifier le code]

Les sorties V-Cinema, aussi appelé 'direct to video' ont commencé pendant l'ère Heisei de la franchise. Alors que les premières sorties possédaient des scénarios indépendants, les sorties actuelles constituent des résumés des bases de chaque série ('Hero-Club') ou, comme depuis 2002, montre une vision décalée d'un des personnages ('Hyper Battle Videos').

  • 1993 : Kamen Rider SD - Adaptation en dessin animé
  • 1993 : Ultraman vs. Kamen Rider
  • 2000 : Kamen Rider Kuuga: vs. the Strong Monster Go-Jiino-Da
  • 2001 : Kamen Rider Agito: Three rider TV-kun Special
  • 2002 : Kamen Rider Ryuki Hyper Battle: Kamen Rider Ryuki vs. Kamen Rider Agito
  • 2003 : Kamen Rider 555: The Musical
  • 2004 : Kamen Rider Blade: Blade vs Blade
  • 2005 : Kamen Rider Hibiki: Asumu Henshin: You can be an Oni too
  • 2006 : Kamen Rider Kabuto: Birth! Gatack Hyper Form!
  • 2007 : Kamen Rider Den-O: Singing, Dancing, Great Time!!
  • 2008 : Kamen Rider Kiva: You Can Also be Kiva
  • 2009 : Kamen Rider Decade: Protect! <The World of TV-Kun>
  • 2011 : Kamen Rider W Returns
    • 2011 : Kamen Rider Accel
    • 2011 : Kamen Rider Eternal
  • 2011 : Kamen Rider OOO: Quiz, Dance, and Takagarooba!?

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Kamen Rider: Dragon Knight est un jeu vidéo réunissant tous les personnages de Kamen Rider Ryuki sorti le 17 novembre 2009 sur Nintendo DS et sur Nintendo Wii.

Il existe depuis le 6 août 2009 une saga de jeux vidéo reprenant la plupart des Kamen Rider : ce sont les "Kamen Rider: Climax Heroes".

Ces deux jeux sont des jeux de combats.

Adaptations étrangères[modifier | modifier le code]

Thaïlande[modifier | modifier le code]

En 1974, Chaiyo Productions a réalisé le film Hanuman et les Cinq Riders (หนุมาน พบ 5 ไอ้มดแดง - Hanuman pob Har Aimoddaeng - littéralement Hanuman et les cinq hommes fourmis). Il est basé sur le film Kamen Rider X: Cinq Riders contre King Dark avec Kamen Rider Ichigo, Nigo, V3, Riderman et X. Jamais diffusé au Japon officiellement, il est cependant référencé en tant que Hanuman et les cinq Kamen Riders (ハヌマーンと5人の仮面ライダー, Hanumān to Gonin no Kamen Raidā?).

Taïwan[modifier | modifier le code]

De 1975 à 76, la Tungstar Company Limited a produit la série des Super Riders, basées sur les versions japonaises.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Hommages et parodies[modifier | modifier le code]

Clins d'œil et références[modifier | modifier le code]

Au fil des années, la popularité de la franchise n'a cessé de croitre et la série d'origine a connu de multiples déclinaisons à la télévision et au cinéma. L'impact culturel fut tel que l'astronome Akimasa Nakamura a baptisé deux planétoïdes en hommage à la série : 12408 Fujioka[55],[56] pour l'acteur Hiroshi Fujioka[3], pour son rôle de Kamen Rider Ichigo dans la série originale de 1971 et 12796 Kamenrider pour la série[55],[57]. Un bref clin d'œil de la serie Kamen Rider Double a aussi été fait dans le jeu Sonic Colors, Quand Sonic va achever Eggman avec le pouvoir de tous les Wisps, le « Final Color Blaster » (Final Prism Blaster en VO), la « voix-off » Annonce le noms des Wisps (Laser, Drill, Spikes, Rocket, Cube, Hover et Frenzy) comme les « Gaia Memories » (Cyclone, Heat, Luna et Joker) dans l'épisode 32.

Parodies[modifier | modifier le code]

  • Kamen Renaider : Basé sur Kamen Rider Ryuki, elle met en scène Takuya Kimura, du groupe SMAP.
  • Kamen Norida : Parodie de la série originale, elle est interprétée par le duo comique japonais The Tunnels, célèbre dans à la fin des années 1980 et 90.
  • Kamen Rider HG : Tourné dans les coulisses de Kamen Rider Kuuga, elle met en scène Hard Gay dans une parodie de la série originale avec des « Ridermen ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Shōtarō Ishinomori sur l’Internet Movie Database
  2. a, b, c et d (en) Kamen Rider sur l’Internet Movie Database
  3. a et b (en) Hiroshi Fujioka sur l’Internet Movie Database
  4. (en) Takeshi Sasaki sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Akiji Kobayashi sur l’Internet Movie Database
  6. « Honda | お客様相談センター | 仮面ライダーのバイク » (consulté en 2008-11-20)
  7. « 映画興行成績ランキング - goo 映画 » (consulté en 2008-04-15)
  8. a et b « バラエティ・ジャパン | 佐藤健『電王』3度目映画化に「一番面白い」 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2008-09-26
  9. n1.htm « 佐藤健、「仮面ライダー電王」人気の秘密は… - 芸能 - SANSPO.COM » (consulté en 2008-09-26)
  10. a et b (en) Kamen Rider V3 sur l’Internet Movie Database
  11. a et b (en) Kamen Rider X sur l’Internet Movie Database
  12. a et b (en) Kamen Rider Amazon sur l’Internet Movie Database
  13. a et b (en) Kamen Rider Stronger sur l’Internet Movie Database
  14. (en) Kamen Rider (Skyrider) sur l’Internet Movie Database
  15. (en) Kamen Rider Super One sur l’Internet Movie Database
  16. (en) Kamen Rider Black sur l’Internet Movie Database
  17. (en) Kamen Rider Black RX sur l’Internet Movie Database
  18. (en) Kamen Rider Kuuga sur l’Internet Movie Database
  19. (en) Kamen Rider Agito sur l’Internet Movie Database
  20. a et b (en) Kamen Rider Ryuki sur l’Internet Movie Database
  21. (en) Kamen Rider 555 sur l’Internet Movie Database
  22. (en) Kamen Rider Blade sur l’Internet Movie Database
  23. (en) Kamen Rider Hibiki sur l’Internet Movie Database
  24. (en) Kamen Rider Kabuto sur l’Internet Movie Database
  25. (en) Kamen Rider Den-O sur l’Internet Movie Database
  26. (en) Kamen Rider Kiva sur l’Internet Movie Database
  27. (en) Kamen Rider Decade sur l’Internet Movie Database
  28. (en) Kamen Rider Double sur l’Internet Movie Database
  29. (en) Kamen Rider OOO sur l’Internet Movie Database
  30. (en) Kamen Rider Fourze sur l’Internet Movie Database
  31. a et b (en) Kamen Rider contre Shocker sur l’Internet Movie Database
  32. a et b (en) Kamen Rider contre l'ambassadeur des Enfers sur l’Internet Movie Database
  33. (en) Kamen Rider V3 contre les mutants de Destron sur l’Internet Movie Database
  34. (en) Kamen Rider X: Cinq Riders contre King Dark sur l’Internet Movie Database
  35. (en) Kamen Rider: Huit Riders contre le Roi de la Galaxie sur l’Internet Movie Database
  36. (en) Kamen Rider Super One: le film sur l’Internet Movie Database
  37. a et b (en) Kamen Rider Black: Prends le chemin de l'île des monstres ! sur l’Internet Movie Database
  38. (en) Kamen Rider: Tout autour du monde sur l’Internet Movie Database
  39. (en) Shin: Kamen Rider Prologue sur l’Internet Movie Database
  40. (en) Kamen Rider ZO sur l’Internet Movie Database
  41. (en) Kamen Rider J sur l’Internet Movie Database
  42. (en) Kamen Rider World sur l’Internet Movie Database
  43. (en) Kamen Rider Ryuki: Episode Final sur l’Internet Movie Database
  44. (en) Kamen Rider Hibiki et les 7 Senki sur l’Internet Movie Database
  45. (en) Kamen Rider The First sur l’Internet Movie Database
  46. (en) Kamen Rider Kabuto: God Speed Love sur l’Internet Movie Database
  47. a et b (en) Kamen Rider Den-O: Ore Tanjō sur l’Internet Movie Database
  48. (en) Kamen Rider The Next sur l’Internet Movie Database
  49. (en) Kamen Rider Decade: All-Riders vs. Dai-Shocker sur l’Internet Movie Database
  50. (en) Kamen Rider x Kamen Rider Double & Decade - Movie Taisen 2010 sur l’Internet Movie Database
  51. (en) Kamen Rider × Kamen Rider OOO & W Featuring Skull: Movie Taisen Core sur l’Internet Movie Database
  52. (en) « 仮面ライダー×仮面ライダー フォーゼ&オーズ MOVIE大戦 MEGAMAX/ユーザーレビュー - Yahoo!映画 » (consulté en 2011-09-05)
  53. (en) « 東映、12月10日から「仮面ライダー」公開 » (consulté en 2011-07-24)
  54. (en) Kamen Rider Dragon Knight sur l’Internet Movie Database
  55. a et b (en) Lutz D. Schmadel, Dictionary of Minor Planet Names, Germany, Springer,‎ 2003, 5e éd. (ISBN 978-3-540-00238-3, LCCN 2003050539), p. 781, 788
  56. (en) « JPL Small-Body Database Browser - 12408 Fujioka (1995 SP2) » (consulté en 2008-04-06)
  57. (en) « JPL Small-Body Database Browser - 12796 Kamenrider (1995 WF) » (consulté en 2008-04-06)

Liens externes[modifier | modifier le code]

TV Asahi[modifier | modifier le code]

Toei[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]