Kamber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kamber est un roi légendaire de l’île de Bretagne (actuelle Grande-Bretagne), dont l’ « histoire » est rapportée par Geoffroy de Monmouth dans son Historia regum Britanniae (vers 1135). Il serait contemporain de l’aède grec Homère.

Biographie légendaire[modifier | modifier le code]

Kamber est le second fils du roi Brutus de Bretagne, le fondateur du royaume après la guerre de Troie, et d’Innogen. À la mort de son père, le royaume de Bretagne est partagé en trois parties :

  • Locrinus, le fils ainé, reçoit le centre de l’île à qui il donne le nom de « Loegrie »,
  • Kamber, le cadet, reçoit la « Cambrie » (actuel Pays de Galles) et lui donne son nom,
  • Albanactus, le banjamin, quant à lui, hérite de la région du nord et l’appelle « Albanie » (Écosse).

Alors que la paix règne dans les trois royaumes, Humber le roi des Huns débarque dans l’île et attaque l’Albanie. Albanactus ayant été tué, Locrinus s’allie à Kamber et lève une armée pour affronter les Huns. Humber prend la fuite, mais se noie dans la rivière qui porte maintenant son nom.

 
 
 
 
 
 
 
 
Énée
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ascagne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Corineus
roi de Cornouailles
 
 
 
 
 
Brutus
1er roi de Bretagne
 
 
 
 
 
Innogen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Guendoloena
reine de Bretagne
 
 
 
 
 
Locrinus
roi de Loegrie
puis de Bretagne
 
Kamber
roi de Cambrie
 
Albanactus
roi d’Albanie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Maddan
roi de Bretagne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Le nom Cambrie est parfois utilisé de manière poétique pour désigner le Pays de Galles.

Source[modifier | modifier le code]

  • Geoffroy de Monmouth, Histoire des rois de Bretagne, traduit et commenté par Laurence Mathey-Maille, Les Belles lettres, coll. « La Roue à livres », Paris, 2004, (ISBN 2-251-33917-5).