Kamal-ol-molk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autoportrait d'Ostad Kamal-ol-Molk
Tombeau de Kamal-ol-Molk à Nichapour.

Kamal-ol-Molk (en persan : کمال الملک), de son vrai nom Mohammad Ghaffari (aussi Kamal-al-Molk) est un des plus grands peintres iraniens.

Il est né en 1846 à Kashan en Iran, dans une famille d'artistes. Son père, Mirza Bozorg Ghafari Kashani, était le fondateur de la première école de peinture en Iran. Son oncle Sani-ol-molk était un des plus grands peintres d'aquarelle d'Iran. Il fait ses études à l'école Dar-ol Fonoun de Téhéran. Il est si brillant qu'à 18 ans, il est remarqué par Nasseredin Shah lors d'une visite à l'école et devient le peintre officiel de sa cour.

En 1896 le chah l'envoie en Europe pour se perfectionner. Il étudie au Louvre, à Florence et à Versailles.

Sa première œuvre signée de son titre, kamal-ol-molk, est la Galerie des miroirs. C'est un chef-d'œuvre unique dans son genre rompant avec les œuvres existant à l'époque. Les jeux de lumière et le chah au centre de la pièce reflétés dans des miroirs évoquent le génie de l'artiste.

Il est mort en 1941 et enterré à Nishapur en Iran à côté d'une grande figure emblématique du soufisme, le poète Attar Neishaburi.

Une centaine de ses œuvres existeraient encore. Une galerie au palais du Golestan, où il a exécuté plusieurs de ses travaux, expose quelques-unes de ces œuvres.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ru) Daniil Komissarov, Nouvelle étape dans la peinture iranienne: Kamal-ol-molk (XIXe siècle-XXe siècle), Moscou, 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :