Kamacite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un morceau de météorite contenant de la kamacite et de la taénite.

Le kamacite est un minéral, alliage de fer et le nickel, le plus souvent dans les proportions de 90:10 à 95:5 bien que des impuretés telles que le cobalt ou le carbone puissent y être mêlées. Sur la surface de la Terre, il se retrouve uniquement de manière naturelle dans les résidus de météorites. Présentant un éclat métallique, il est gris et sans clivage net, bien que la structure soit isométrique-hexoctahedrale. Sa densité est d'environ 8 g/cm³ et sa dureté de 4 sur l'échelle de Mohs. On l'appelle aussi quelquefois balkeneisen.

Le nom a été créé en 1861 et est dérivé du grec kamask (latte ou poutre). Il est un des principaux constituants des météorites ferreuses (de types octaédrite et hexaédrite). Dans les octaédrites on le trouve dans des bandes qui s'intercalent avec la taénite pour former des figures de Widmanstaetten. Dans les hexaédrites on observe souvent des lignes parallèles fines, appelées lignes de Neumann, qui sont la preuve de la déformation structurelle de plaques de kamacite adjacentes due au choc des impacts.

Il arrive que la kamacite se trouve mêlée à de la taénite de façon si étroite qu'il est difficile de les distinguer visuellement, elles forment alors de la plessite. Le plus grand cristal de kamacite documenté mesurait 92 × 54 × 23 cm[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) P. C. Rickwood, « The largest crystals », American Mineralogist, vol. 66,‎ 1981, p. 885–907 (lire en ligne)
  • (en) Mason B., 1962 : Meteorites. J. Wiley & Sons, New York


Sur les autres projets Wikimedia :