Kama (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Kama
Kama
Pont sur la Kama à Perm
Pont sur la Kama à Perm
La Kama dans le bassin de la Volga
La Kama dans le bassin de la Volga
Caractéristiques
Longueur 1 805 km
Bassin 507 000 km2
Bassin collecteur Volga
Débit moyen 3 800 m3/s (à la confluence avec la Volga)
Cours
Confluence Volga
· Coordonnées 55° 21′ 50″ N 49° 59′ 52″ E / 55.363889, 49.997778 (Confluence - Kama)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Russie Russie
Vue satellite de la Kama et de son affluent la Tchoussovaïa.
La rivière Kama.

La Kama est une rivière de Russie européenne, affluent gauche de la Volga.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sa longueur totale est de 1 804 km et son bassin a une superficie de 507 002 km2. La Kama coule le long du versant occidental de l'Oural. Le cours de la rivière a été aménagé à l'aide de grands barrages construits dans la seconde moitié du XXe siècle pour réguler son débit, faciliter la navigation commerciale, produire de l'électricité et irriguer les terres avoisinantes. La ville de Perm, qui compte plus d'un million d'habitants, se situe sur ses rives.

Cours de la rivière[modifier | modifier le code]

La Kama prend sa source dans les collines de Kama à une altitude de 336 m, près de la petite ville de Kouliga, à l'ouest de la ville de Perm. Elle commence par couler vers le nord sur 200 km jusqu'à la petite ville de Loïno, puis se dirige vers l'est sur 200 km. Là elle reçoit les eaux de la Vichera. Sur la rive gauche se trouvent les villes de Tcherdyne et Berezniki. Après cette dernière ville débute le lac de retenue du barrage de la Kama (ce dernier situé près de Perm) d'une superficie de 1 720 km2 et d'une profondeur maximale de 20 mètres. Perm est une ville d'un million d'habitants, capitale du kraï du même nom. Un barrage est également établi sur le fleuve plus loin, près de la ville de Tchaïkovski (barrage de Votkinsk). Juste après ce barrage commence le lac de retenue du barrage de Nijnekamsk, qui reçoit les eaux de la rivière Belaïa en provenance de la Bachkirie. Le barrage est établi près de la ville industrielle de Naberejnye Tchelny, où se trouve l'usine de construction de camions KamAZ. En aval, la Kama reçoit sur sa droite les eaux de la Viatka, près de Nijnekamsk. Elle rejoint la Volga en se jetant dans le réservoir de Kouïbychev, lac de retenue du barrage de Samara, près de la ville de Tchistopol, dans la république du Tatarstan.

Les barrages et lacs de retenue sur la Kama[modifier | modifier le code]

Plusieurs barrages sont situés sur le cours de la Kama et font partie du plan d'aménagement de la Voie navigable Volga-Baltique[1]. Ces barrages produisent de l'électricité et font partie du complexe appelé « cascade Volga-Kama » (en russe : Волжско-Камский каскад) :

Volga ou Kama ?[modifier | modifier le code]

La Kama est le plus important des affluents de la Volga. Plusieurs indices prouvent que la Volga dans son cours inférieur devrait être renommée la Kama. À la confluence les débits moyens de la Volga et de la Kama sont respectivement de 3 750 et 3 800 m3/s. La superficie des bassins de leurs cours supérieur est respectivement de 260 900 et 251 700 km2. La Volga reçoit un nombre de cours d'eau inférieur 66 500 contre 73 700. La vallée fluviale de la Kama est plus ancienne que celle de la Volga. Dans la première moitié de l'ère quaternaire, à l'époque du maximum glaciaire, la Volga n'existait pas dans sa forme actuelle et la Kama alimentait la mer Caspienne. À l'époque le cours supérieur de la Volga se jetait dans le Don qui était alors le fleuve le plus important d'Europe. Le cours inférieur de la Volga emprunte en fait celui de l'ancienne Kama. Mais le rôle historique joué par le cours supérieur de la Volga ainsi que son importance économique contemporaine expliquent la dénomination retenue. Il existe d'autres exemples analogues par exemple : le Mississippi et le Missouri; l'Ob et l'Irtych, l'Ienisseï et l'Angara, et d'autres

Affluents de la Kama[modifier | modifier le code]

La Kama, son bassin et ses affluents.

Rive gauche[modifier | modifier le code]

Rive droite[modifier | modifier le code]

Villes situées sur la Kama[modifier | modifier le code]

Les principales agglomérations situées sur la Kama sont en allant de l'amont vers l'aval :

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Géographie des voies d'eau intérieures d'URSS de V. Toniaev