Kalambaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kalambaka
(el) Καλαμπάκα
Image illustrative de l'article Kalambaka
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphérie Thessalie
District régional Trikalon
Maire
Mandat
Dimitrios SAKELLARIOU
2011
Code postal 42200
Immatriculation TK
Démographie
Population 8 496 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 39° 42′ 16″ N 21° 37′ 37″ E / 39.7044, 21.626939° 42′ 16″ Nord 21° 37′ 37″ Est / 39.7044, 21.6269  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte administrative de Grèce
City locator 14.svg
Kalambaka

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte topographique de Grèce
City locator 14.svg
Kalambaka
Liens
Site web http://www.kalampaka.com


Kalambaka (en grec : Καλαμπάκα) ou Kalampaka est une petite ville grecque de Thessalie ainsi qu'un dème (ou municipalité) du district régional de Trikala, enclavée entre une montagne de faible altitude et les fameux Météores sur lesquels ont été construits les monastères des Météores. En 1991, l'évêché orthodoxe de la ville a été restauré : la métropole de Stagi et des Météores.

Histoire[modifier | modifier le code]

Après avoir, comme toute la région, appartenu à la Macédoine antique (depuis 358 avant notre ère), la ville, alors nommée Aiginion, est passée à l'Empire romain en 148 avant notre ère : par la suite, elle est citée dans le livre III des Commentaires sur la Guerre civile de Jules César et Aulus Hirtius[1] comme étant le lieu de rencontre des troupes de César, en provenance d'Apollonie d'Illyrie avec celles de son général Gnaeus Domitius Calvinus, quelques jours avant la Bataille de Pharsale contre Pompée.

Après avoir subi les invasions gothiques au IVe siècle, elle fait partie depuis 395 de l'empire d'Orient (dit « byzantin »), et se christianise. Au VIe siècle, la ville subit les invasions des slaves : tout autour, ceux-ci se constituent en Sklavinies, mais s'hellénisent progressivement. En 1203 Aiginion passe au royaume des Bulgares et des Valaques, puis au despotat d'Épire en 1255.

C'est sous l'empire turc, que la ville prend, à partir de 1393, le nom de Kalambaka. Elle est rattachée à la Grèce moderne en 1913, à l'issue des guerres balkaniques.

Jusqu'à la réforme Kallikratis, Kalambaka faisait partie du nome de Trikala.

La ville moderne[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Le Haillan (France) depuis 1992[2]

Les monastères des Météores[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les monastères des Météores.

Un circuit d'environ 17 km permet de faire le tour des célèbres monastères.


Vue depuis Kalambaka
Monastère de Varlaam


Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :