Kakawin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un kakawin est un récit poétique écrit en kawi ou « vieux-javanais », en vers, avec des rimes et une métrique dérivée de la littérature sanskrite[1]. Les kakawin étaient composés et récités dans les cours royales du centre et de l'est de l'île de Java en Indonésie, du IXe au XVIe siècle[1] et à Bali[2].

Bien que ces poèmes décrivent des événements et des personnages de la mythologie hindoue, ils ont pour cadre les îles où ils ont été composés et constituent ainsi une riche source d'information sur les sociétés de cour de Java et de Bali[3].

Quelques kakawin[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Further reading[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Jean Gelman Taylor, Indonesia: Peoples and Histories, New Haven et Londres, Yale University Press,‎ 2003, poche (ISBN 978-0-300-10518-6, LCCN 2002152348), p. 32-33
  2. http://wwwsshe.murdoch.edu.au/intersections/issue5/creese.html (Helen Creese "Images of Women and Embodiment in Kakawin Literature" Intersections: Gender, History and Culture in the Asian Context Issue 5, mai 2001)
  3. http://coombs.anu.edu.au/SpecialProj/APM/TXT/creese-h-02-96.html (Helen Creese "Temples of Words: Balinese Literary Traditions", Asia-Pacific Magazine no 2, mai 1996, p. 38-43.)