Kai Bird

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kai Bird

Kai Bird (1951 à Eugene, Oregon, États-Unis) est un historien américain. Il est surtout connu pour ses biographies de personnalités politiques américaines.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kai Bird est né en 1951 à Eugene en Oregon aux États-Unis. Son père fut un officier travaillant pour le Service aux Affaires étrangères, Kai passa sa jeunesse à Jérusalem, Beyrouth, Dhahran, Le Caire et Mumbai. Il compléta ses études secondaires en 1969 à la Kodaikanal International School à Tamil Nadu, en Inde du Sud. Il obtint son BA du Carleton College en 1973 et un mastère en journalisme de l'université Northwestern en 1975[1]

En 2005, Martin J. Sherwin et Kai Bird publièrent American Prometheus: The Triumph and Tragedy of J. Robert Oppenheimer, une biographie de Robert Oppenheimer. Pour cet ouvrage, ils reçurent (1) le National Book Critics Circle Award pour une biographie en 2005[2], (2) le prix Pulitzer de la biographie ou de l'autobiographie en 2006[3] et (3) le Duff Cooper Prize pour « un essai en histoire, en sciences politiques ou une biographie » en 2008 [4].

Kai Bird est un contributing editor du magazine The Nation[5].

Il obtint des bourses de la John Simon Guggenheim Foundation, de la Alicia Patterson Foundation, de la John D. and Catherine T. MacArthur Foundation, de la Thomas J. Watson Foundation, de la German Marshall Fund, du Study Center, Bellagio, Italy de la Fondation Rockefeller et du Woodrow Wilson International Center for Scholars à Washington[6].

Il est le conjoint de Susan Goldmark (une directrice nationale de la Banque mondiale[7]).

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Kai Bird, The Chairman : John J. McCloy, The Making of the American Establishment, Simon & Schuster,‎ avril 1992, 800 p. (ISBN 978-0671454159)
  • (en) Kai Bird, The Color of Truth: McGeorge Bundy & William Bundy, Brothers in Arms, Simon & Schuster,‎ 21 juin 2000, 496 p. (ISBN 978-0684856445)
  • (en) Kai Bird et Lawrence Lifschultz, Hiroshima's Shadow: Writings on the Denial of History and the Smithsonian Controversy, Pamphleteers Press,‎ mai 1998, 534 p. (ISBN 978-0963058737)
  • (en) Kai Bird, Crossing Mandelbaum Gate: Coming of Age Between the Arabs and Israelis, 1956-1978, Scribner,‎ 20 avril 2010 (ISBN 1416544402)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Corbin Hiar, « Kai Bird: The Nation’s Foreign Editor », Hiar learning, Wordpress,‎ 24 avril 2009 (consulté le 24 avril 2010)
  2. http://bookcritics.org/awards/past_awards
  3. http://www.pulitzer.org/citation/2006-Biography-or-Autobiography
  4. http://www.theduffcooperprize.org/past-duff-cooper-prize-winners
  5. (en) The Nation, « Kai Bird, Contributing Editor », The Nation
  6. (en) Amazon, « Kai Bird », Amazon.com,‎ 2013 (consulté le 2 août 2013)
  7. (en) The World Bank, « Susan Goldmark », The World Bank,‎ 2013 (consulté le 2 août 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]