Kaboul Kitchen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kaboul Kitchen

Titre original Kaboul Kitchen
Genre Comédie
Création Marc Victor
Allan Mauduit
Jean-Patrick Benes
Production Joëy Faré
Marco Cherqui
Acteurs principaux Gilbert Melki
Simon Abkarian
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Canal+
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 24
Durée 30 minutes
Diff. originale 13 février 2012 – en production
Site web http://www.canalplus.fr/c-series/pid3827-c-kaboul-kitchen.html

Kaboul Kitchen est une série télévisée française créée par Marc Victor, Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes produite par Joëy Faré pour Scarlett Production et Marco Cherqui pour Chic Films, diffusée depuis 13 février 2012 sur Canal+.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Afghanistan, 2005. George Bush est président des États-Unis, Jacques Chirac est président de la France et Jacky (Gilbert Melki), patron du resto « Kaboul Kitchen ». Tous les expatriés de Kaboul y viennent faire la fête. Quand sa fille Sophie (Stephanie Pasterkamp) débarque, Jacky ne la reconnaît pas et pour cause, il ne l'a pas vue depuis 20 ans. Elle est venue faire de l'humanitaire. Lui est là pour faire du fric…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

La série a été tournée au Maroc[1].

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Audiences[modifier | modifier le code]

Épisodes date de diffusion nb de téléspectateurs
1, 2 et 3 (saison 1) lundi 13 février 2012 940 000[2]
10, 11 et 12 lundi 5 mars 2012 875 000[3]
1, 2 et 3 (saison 2) lundi 13 janvier 2014 1 000 000[4]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Kaboul Kitchen s’inspire d’une histoire vraie. En 2002, un journaliste français de RFI, Marc Victor, s’installe à Kaboul. Il prend plaisir à sa nouvelle vie en Afghanistan mais regrette qu’il n’y ait pas un endroit où pourrait se retrouver la communauté étrangère. Il ouvre alors un restaurant réservé aux expatriés, L'Atmosphère qu'il gère jusqu'en 2008[5].
  • Dans un souci de réalisme, un coach afghan a été engagé pour apprendre phonétiquement le dari aux comédiens principaux[6].
  • Les scènes extérieures ont été tournées à Kaboul. Le reste du tournage s’est déroulé au Maroc. « C’était trop dangereux d’envisager un tournage au long cours sur place. Dire que l’on est Français ouvre des portes. Mais, parfois, on a senti qu’il ne fallait pas s’attarder », explique Jean-Patrick Benes[6].
  • Lors de son lancement sur Canal+, les trois premiers épisodes ont rassemblé en moyenne 940 000 téléspectateurs, soit 14,6 % des abonnés. La chaîne cryptée s’est alors félicitée en annonçant que la série avait enregistré « les meilleures performances en prime pour une série de comédie depuis la création de la chaîne »[6].

Prix[modifier | modifier le code]

  • FIPA d'or 2012 de la meilleure série et du meilleur scénario.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.canalplus.fr/c-series/c-minisite-kaboul-kitchen/pid4188-les-videos.html?tab=5&vid=584309
  2. T. Destouches, « Audiences: "Joséphine" triomphe encore », sur http://www.allocine.fr, AlloCiné,‎ 14 février 2012 (consulté le 10 mars 2012)
  3. A. Loum, « Kaboul Kitchen renouvelé par Canal + », sur http://braindamaged.fr, Brain Damaged,‎ 7 mars 2012 (consulté le 10 mars 2012)
  4. http://www.ozap.com/actu/audiences-demarrage-reussi-pour-kaboul-kitchen-sur-canal/439354
  5. C. Didier, « «Kaboul Kitchen» : une comédie au pays de la burqa », Le Parisien,‎ 13 février 2012 (ISSN 0767-3558, lire en ligne)
  6. a, b et c « Kaboul Kitchen - L'Encyclopédie des Séries TV », sur Toutelatele.com (consulté le 25 mars 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]