K computer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un rack de superordinateurs de prochaine génération fabriqué par Fujitsu au RIKEN

Le K computer, (du mot japonais kei (京) qui signifie 1016) produit par Fujitsu au RIKEN, était le plus puissant superordinateur, pouvant atteindre 10,51 pétaFLOPS dont le système d'exploitation est le Noyaux Linux. Il est maintenant relégué en quatrième position du TOP500 au bénéfice du Sequoia (supercalculateur) fabriqué par IBM, du Titan fabriqué par CRAY et du Tianhe-2 occupant à présent les deux premières places. Il possède 88 128 processeurs de 2 GHz composés de 8 cœurs chacun, soit un total de 705 024. Il intègre le TOP500 le 20 juin 2011, à l’occasion de l’International Supercomputing à Hambourg. Ce supercalculateur K se trouve au RIKEN Advanced Institute for Computational Science à Kōbe.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Site de Fujitsu « Supercomputer K computer Takes First Place in World ».