K Beerschot VAC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec KFC Germinal Beerschot puis K. Beerschot AC à partir de 2011, ex-Germinal Ekeren, autre club anversois de football qui récupéra les installations du Beerschot VAC après sa disparition.

K Beerschot VAC

Logo du K Beerschot VAC
Généralités
Nom complet Koninklijke Beerschot Voetbal en Athletiek Club
Surnoms Kielratten (les rats du Kiel)
Kielmen
de Beeren (les Ours)
Noms précédents Beerschot AC
Beerschot VAV
Fondation 3 septembre 1899
Disparition 12 juin 1999
Statut professionnel -
Couleurs Mauve et Blanc
Stade le Kiel
Championnat actuel disparu
Palmarès principal
National[1] Championnat de Belgique (7)
Coupe de Belgique (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Dernière mise à jour : 30 août 2011.

Le K. Beerschot VAC était l'un des plus grands clubs belges de football. Il était situé au Sud de la ville d'Anvers. Le club fut fondé en 1899 mais disparut, exsangue financièrement, en 1999. Ce club porta le matricule 13.

Sept fois champion de Belgique et vainqueur de deux Coupes de Belgique, le 'Beerschot' disputa 90 saisons de championnat en séries nationales:

A la disparition du Beerschot, le K. FC Germinal Ekeren déménagea du Nord de la Métropole anversoise vers le Sud et s'installa dans l'ancien stade olympique dit du "Kiel". Ce club prit le nom de K. FC Germinal Beerschot Antwerpen et troqua ses couleurs originales (Rouge et Jaune) contre le Mauve des anciens Kielratten (Rats du Kiel). Au départ, une ligne rouge apparut sur le mauve mais cela s'estompa avec le temps. Il est bon de rappeler que le Germinal ne fusionna pas avec le Beerschot, mais modifia son nom et son logo après avoir changé de stade.

Le 15 mai 2011, l'URBSFA accepta une demande changement de nom de K. FC Geminal Beerschot en K. Beerschot Antwerpen Club.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au départ un hippodrome...[modifier | modifier le code]

Le préambule de la fondation du Beerschot eut lieu en 1895, lorsque Ernest Grisar acheta un hippodrome avec ses bâtiments et ses annexes au Sud de la ville d'Anvers. L'endroit portait le nom de "Kiel". Par après, son fils Alfred, voyant les lieux et ses facilités, lui proposa de créer un club omnisports. Ernest Grisar trouva l'idée intéressante et fonda cette association, le 3 septembre 1899. Mais Ernest Grisar décéda quelques semaines plus tard dans le courant du mois de novembre. Son fils Alfred qui étudiait en Angleterre, au College of Brighton, rentra en Belgique. Il devint propriétaire des installations et du club pour lequel il choisit le nom de Beerschot, en rapport avec un parc boisé tout proche appelé "Beerschotshof".

"Beerschot" était un lieu-dit au Sud de l'endroit où se situe l'actuel Stade Olympique du Kiel.

Alfred Grisar se fit conseiller pour ses débuts dans la gestion et s'entoura d'amis afin de l'aider. Chacun reçut une "section sportive" à gérer. A. Grisar choisit le football. Il aimait ce sport. Quelques années auparavant, il avait joué au poste de gardien de but pour l'Antwerp. Il nomma son club Beerschot Athletic Club et en choisit les couleurs : "Mauve et Blanc".

Rivalité anversoise[modifier | modifier le code]

Grisar prit alors contact avec des joueurs de l'Antwerp et leur proposa de rejoindre son nouveau club. Le 8 avril 1900, l'l'Antwerp s'inclina en test-match pour l'attribution du titre contre le Racing CB (1-0). Suite à cette défaite, de nombreux joueurs s'en allèrent et "signèrent" au Beerschot. Ils furent tellement nombreux que l'Antwerp s'estima incapable de poursuivre dans la plus haute division. Le futur matricule 1 préféra se retirer "temporairement". À cette époque, les règlements ne prévoyaient ni relégation, ni promotion. Les entrées dans la seule série nationale existante se font après "élection" par la Fédération.

Ce "détournement" de joueurs resta évidemment en travers de la gorge des dirigeants et sympathisants de l'Antwerp. Une énorme rivalité venait de naître. Elle n'allait jamais s'estomper.

Débuts immédiats[modifier | modifier le code]

Le 6 mai 1900, le Beerschot AC joua son premier match. Une partie amicale contre les Réserves de... l'Antwerp. Le 15 mai 1900, le Beerschot devint officiellement membre de l'UBSSA. Celle-ci autorisa le nouveau club à participer au championnat de la plus haute division dès l'automne 1900.

Lors de sa première saison (1900-1901), le Beerschot termina vice-champion de Belgique derrière le Racing CB. Le club se qualifia pour le tour final du championnat lors des deux saisons suivantes puis commença à reculer dans le tableau. En 1902, le Beerschot absorba l'Antwerp Lyon's Club.

Premier relégué officiel[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1905-1906, la Fédération adapta le règlement du championnat et décréta qu'à la fin de la compétition, le dernier classé serait relégué et laisserait sa place à un club promu. Le Beerschot AC eut le triste honneur d'être le premier relégué officiel. La saison suivante (1906-1907), le club devint le premier club-ascenseur, dans le sens descendre une saison et remonter la suivante.

66 saisons parmi l'élite[modifier | modifier le code]

L'âge d'or[modifier | modifier le code]

Revenu en Division d'Honneur lors de la saison 1907-1908, le Beerschot ne la quitta plus avant la fin de la saison 1980-1981. Soit 73 ans pour 66 saisons consécutives dans la plus haute division belge.

Jusqu'aux années 1920, le club resta dans le ventre mou du classement. Toujours entre la 4e et la 7e place sur 14 équipes, les Mauves évitèrent la relégation de justesse en 1912. Les années 1920 et 1930 connurent l'apogée du football anversois. Le Beerschot (7), l'Antwerp (2) et le Lierse (1) conquirent 10 titres et de nombreuses places d'honneur. Seule la grande Union parvint à entraver cette hégémonie à peine troublée par les deux équipes brugeoises.

Le Beerschot connut son âge d'or. Devenu "Société Royale" en 1925, le club prit le nom de K. Beerschot AC et se vit attribuer le matricule 13 en décembre 1926. Après cela, le Royal Beerschot fut encore champion en 1928, puis remporta encore les deux championnats précédents la Seconde Guerre mondiale. Entre les deux, le club dut se passer de sa vedette Raymond Braine. Celui fut suspendu par la fédération pour "faits de professionnalisme". Le joueur s'exila au Slavia Prague en Tchécoslovaquie.

Après le conflit, le matricule 13 ne coiffa plus jamais les lauriers nationaux. Dans les années 1950, il compta pourtant dans ses rangs, un des plus grands joueurs de l'Histoire du football belge: Rik Coppens. Ce joueur attira les foules dans les travées du Kiel. Les gens venaient admirer les dribbles et les buts du premier Soulier d'or de l'Histoire. Le club alterna bonnes et moins bonnes saisons.

En 1968, comme de nombreux autres cercles flamands, le matricule 13 opta pour la forme néerlandophone de son nom et devint le Koninklijke Beerschot Voetbal en Atletiek Vereniging (ou K. Beerschot VAV).

Derniers succès[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, sous la Présidence de Pierre Stoop, le K. Beerchot VAV retrouva le succès. Le titre resta intouchable, mais deux coupes de Belgique vinrent garnir la salle des trophées. L'équipe compta de grands talents comme Juan Lozano, Walter Meeuws ou un joyau exotique, le Haïtien Emmanuel Sanon. Durant cette décennie, le vieux Kiel connut cinq soirées européennes, mais le bilan continental total fut maigre: 2 victoires, 2 nuls et 6 défaites.

Après le décès du Président Stoop, en 1978, le club commença à décliner. À la fin de la saison 1980-1981, le K. Beerchot VAV fut accusé de corruption par Beringen, et relégué en Division 2. La saison suivante, il remporta le Tour final de D2 et remonta parmi l'élite. Mais le ver était dans le fruit, les misères financières allèrent crescendo. Le club flirta plusieurs fois avec la descente. Son meilleur classement fut une 7e place en 1985-1986.

Descente aux Enfers[modifier | modifier le code]

La gestion financière et sportive fut désastreuse. En 1987, l'Administration fiscale belge réclamant des arriérés d'impôts, bloqua les 40 millions de francs du transfert de Patrick Vervoort vers Anderlecht. Trois ans plus tard, le Beerschot subit un redressement fiscal après qu'un contrôle eut révélé des énormités (faux en écritures, fraude fiscale, oubli de déclaration de TVA, ...). Dernier et relégué en 1990-1991, le Beerschot se vit renvoyé en Division 3 en raison de sa situation financière.

En 1991, le matricule prit le nom de Beerschot Voetbal en Athletic Club ou Beerschot VAC. Champion dès sa première saison en D3, le club réintégra la Division 2 et y participa au tour final pour la montée lors des quatre saisons suivantes, mais échoua chaque fois à rejoindre la Division 1.

En 1995, le club reprit à nouveau son titre de Société Royale dans son appellation. Le K. Beerschot VAC termina 14e en 1997. Bon dernier et relégué en 1997-1998, le matricule 13 échoua à la 15e place en D3 en 1998-1999.

C'était synonyme de descente en... Promotion. Le vieux Beerschot n'y joua jamais. Les dés étaient jetés. De rapides négociations aboutirent. Il n'y eut aucune fusion. Le K. Beerschot VAC arrêta ses activités et son matricule 13 fut radié, tandis que dans le même temps, confronté à l'exigüité de son stade du Veltwijk, le K. FC Germinal Ekeren déménagea vers le Kiel et changea son nom en K. FC Germinal Beerschot Antwerpen.

Le Beerschot disparut après 99 ans et 9 mois d'existence.

Renaissance du nom[modifier | modifier le code]

En mai 2011, après plusieurs mois de lutte interne, la direction du K. FC Germinal Beerschot change de "propriétaire". Le groupe emmené par Patrick Vannoppen prend le contrôle du club. Les anciens du "Germinal" sont mis en minorité. La nouvelle direction demande et reçoit l'autorisation de modifier l'appellation du matricule 3530 qui devient K. Beerschot Antwerpse Club ou K. Beerschot AC.

Anciens noms[modifier | modifier le code]

1900 : Beerschot Athletic Club (Beerschot AC)

1925 : Royal Beerschot Athletic Club (R. Beerschot AC)

1968 : Koninklijke Beerschot Voetbal en Atletiek Vereniging (K. Beerschot VAV)

1991 : Beerschot Voetbal en Atletiek Club (Beerschot VAC)

1995 : Koninklijke Beerschot Voetbal en Athletiek Club (K. Beerschot VAC)

Logos[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnat de Belgique[modifier | modifier le code]

7 titres: 1921-1922, 1923-1924, 1924-1925, 1925-1926, 1927-1928, 1937-1938, 1938-1939.

7 x vice-champion: 1900-1901, 1922-1923, 1926-1927, 1928-1929, 1936-1937, 1941-1942, 1942-1943.

Coupe de Belgique[modifier | modifier le code]

Vainqueur: 1970-1971, 1978-1979. Finaliste: 1967-1968.

Récompenses individuelles[modifier | modifier le code]

Soulier d'or[modifier | modifier le code]

Voir Soulier d'Or

Meilleurs buteurs en D1[modifier | modifier le code]

Voir Meilleurs buteurs

Joueurs connus[modifier | modifier le code]

       


Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Parcours européens[modifier | modifier le code]

  • 1T = Premier tour
  • 1/8 = Huitièmes de finale
Competition Niveau Pays Club Score
CE III 1968-69 1T Drapeau : Pays-Bas DWS Amsterdam 1-1, 1-2
CE II 1971-72 1T Drapeau : Chypre Anorthosis Famagouste 7-0, 1-0
1/8 Drapeau : Allemagne de l'Est BFC Dynamo Berlin 1-3, 1-3
CE III 1973-74 1R Drapeau : Portugal Vitória Sétubal 0-2, 0-2
CE II 1979-80 1R Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie NK Rijeka 0-0, 1-2

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]