KVV Crossing Elewijt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

K Crossing VV Elewijt

Logo du K Crossing VV Elewijt
Généralités
Nom complet Koninklijke Crossing Voetbalvereniging Elewijt
Noms précédents FC Ganshoren
Crossing FC Ganshoren
Crossing Club Molenbeek
Crossing Club Schaerbeek
Fondation 1913
Statut professionnel amateur
Couleurs Vert et blanc
Stade Driesstraat
1980 Elewijt
Championnat actuel P3 brabançonne
Président Drapeau : Belgique Rudi Bautmans
Entraîneur Drapeau : Belgique Stefan Robberechts
Site web www.kcvvelewijt.be
Palmarès principal
National[1] Champion de Division 3 (1)
Champion de Promotion (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Dernière mise à jour : 21 juin 2013.

Le Koninklijke Crossing Voetbalvereniging Elewijt est un club de football belge basé dans le petit village d'Elewijt dans la commune de Zemst, dans le Brabant flamand au nord de Bruxelles. Ce club porte le matricule 55 et ses couleurs sont le vert et le blanc.

Même si de nos jours le K. CVV Elewijt, évolue assez bas dans la pyramide du football belge, il possède une Histoire riche. Il a évolué durant 40 saisons consécutives dans les séries nationales, dont 4 en Division 1.

Outre son nom de « Crossing », le club est célèbre pour ses maillots blancs rayés horizontalement de vert, qui sont encore portés de nos jours. En 2013-2014, le club évolue en troisième provinciale brabançonne

Repères historiques[modifier | modifier le code]

  • 1913 - fondation de FOOTBALL CLUB GANSHOREN.
  • 1924 - 31/12/1924, FOOTBALL CLUB GANSHOREN prit le nom de CROSSING FOOTBALL CLUB GANSHOREN.
  • 1926 - décembre, CROSSING FOOTBALL CLUB GANSHOREN se vit attribuer le matricule 55.
  • 1936 - 25/05/1936, fondation de SPORTKRING ELEWIJT qui s'affilia à l'URBSFA et se vit attribuer le matricule 2415.
  • 1936 - 29/08/1936, fondation de FOOTBALL CLUB ELEWIJT qui s'affilia à l'URBSFA et se vit attribuer le matricule 2416.
  • 1938 - 26/07/1938, CROSSING FOOTBALL CLUB GANSHOREN (55) fut reconnu "Société Royale" et prit peu après le nom de ROYAL CROSSING FOOTBALL CLUB GANSHOREN (55).
  • 1959 - 24/06/1959, ROYAL CROSSING FOOTBALL CLUB GANSHOREN (55) déménagea au "Sippelberg" à Molenbeek et prit le nom de ROYAL CROSSING de MOLENBEEK (55).
  • 1969 - 30/06/1969, ROYAL CROSSING de MOLENBEEK (55) déménagea au "Parc Josaphat" à Schaerbeek et y fusionna avec ROYAL CLUB SPORTIF de SCHAERBEEK (451) pour former le ROYAL CROSSING de SCHAERBEEK (55).
Article détaillé : RCS Schaerbeek.
  • 1971 - SPORT KRING ELEWIJT (2415) fusionna avec FOOTBALL CLUB ELEWIJT (2416) pour former VOETBAL VERENINGING ELEWIJT (2415).
  • 1983 - ROYAL CROSSING de SCHAERBEEK (55) déménagea à Elewijt et prit le nom de ROYAL CROSSING ELEWIJT (55).
  • 1991 - ROYAL CROSSING ELEWIJT (55) fusionna avec VOETBAL VERENIGING ELEWIJT (2415) pour former le KONINKLIJKE VOETBAL VERENIGING CROSSING ELEWIJT (55).
  • 2004 - KONINKLIJKE VOETBAL VERENIGING CROSSING ELEWIJT (55) changea son nom en KONINKLIJKE CROSSING VOETBAL VERENIGING ELEWIJT (55).

Club « voyageur »[modifier | modifier le code]

Lorsque l'on pense qu'en Anglais, le terme « Crossing » peut signifier « croisement » ou « traversée », on est en droit de penser que parmi les dirigeants de ce désormais vieux cercle, ils ont été plutôt bien inspirés. Le club a effet pas mal bourlingué et connut quatre localités différentes: Ganshoren, Molenbeek et Schaerbeek, toutes les trois dans l'agglomération bruxelloise et enfin Elewijt, une petite bourgade du Brabant flamand, à quelques kilomètres au Nord de la capitale belge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club est créé, en 1913, à Ganshoren (nord-ouest de Bruxelles) et reçoit le nom de Football Club Ganshoren. Il est rapidement affilié auprès de l'UBSFA. En décembre 1924, le cercle est renommé Crossing Football Club Ganshoren. En décembre 1926, il se voit atrtibuer le numéro de matricule 55.

En 1938, reconnu Société Royale, l'association prend le nom de Royal Crossing FC Ganshoren.

Il évolue dans les séries inférieures bruxelloises jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. En 1941, il apparaît pour la premkière fois en séries nationales: en Promotion, à l'époque 3e et plus bas niveau national du football belge. Il y séjourne neuf saisons consécutives. La plupart du temps, le Crossing lutte pour son maintien. Paradoxalement, c'est lorsqu'il réalise sa meilleure performance (6e) que le club doit reculer d'une division. Nous sommes en 1952 et le football belge connaît une grande réforme avec la création d'un quatrième niveau national.

Le « Crossing » évolue donc en Promotion pendant les sept saisons qui suivent. Après une quatrième place puis une huitième, le club termine vice champion en 1955, mais à bonne distance (9 points) du SCUP Jette. Troisième en 1956, le matricule 55 échoue encore de peu en 1957, en finissant dans la foulée (3 points) du champion, le R. CS Brainois. La saison suivante est en demi-teinte (7e) puis sonne l'heure du succès. En 1959, le club remporte le titre de la Série A devant Sottegem.

La direction du club effectue alors le choix de meilleures installations et déménage vers Molenbeek (ouest de Bruxelles) et le « stade du Sippelberg ». Le matricule adapte son appellation et devient le Royal Crossing Club Molenbeek.

Le cercle a le vent en poupe. Auteur d'une belle cinquième place pour son entrée en Division 3, il progresse sur la troisième marche du podiume en 1961 puis enlève le titre en 1962 en devançant le R. FC Sérésien de 5 points. Le « Crossing » fait son entrée dans l'antichambre de l'élite. Le matricule 55 est le 101e club différent à atteindre ce niveau, le 19e club Brabançon différent et le 12e cercle Bruxellois différent.

Le « Crossing Molenbeek » joue sept saisons de rang en Division 2. Joliment 5e pour sa première saison, le club vit ensuite une saisons plus délicate en luttant pour son maintien, finalement assuré par une modeste 13e place. Après deux championnats dans le « ventre mou » du classement, la montée parmi l'élite lui échappe de peu en 1967 quand il termine à 4 points des deux promus, Beveren et l'Olympic de Charleroi. La sixième saison est décevant avec de nouveau la peur de la descente et un 13e rang final. Vient alors le moment de la consécration. 1969, après un long coude à coude et une saison palpitante, le « Crossing » termine à égalité de points avec l'AS Ostende et une unité de mieux que Waterschei. Le club côtier est sacré champion pour avoir remporté une victoire de plus, mais la place de vice champion ouvre les portes de la Division 1 au matricule 55. Celui-ci devient le 54e club différent (ex-aequo avec Ostende) à entrer dans la plus haute division du football belge. Il est le 18e club Brabançon différent et le 16e cercle Bruxellois différent à décrocher cet honneur.

Hasard de l'Histoire, le « Crossing » obtient son billet pour la « D1 », alors que quelques kilomètres plus au sud, l'autre grand club de Molenbeek, le Daring Club de Bruxelles est définitivement relégué de l'élite, où il a joué 48 saisons et conquit 5 titres nationaux. En fait, la commune de Molenbeek se retrouve sans club de « D1 » (elle devra attendre 4 ans et la fusion du « Racing White » et du « Daring » formant le RWDM), car une fois de plus, les dirigeants du Crossing optent pour un nouveau déménagement ! Le matricule 55 déménage vers Schaerbeek (est de Bruxelles) où il fusionne avec le R. SC Schaerbeek (matricule 451) et s'installe dans le très coquet stade du Parc Josaphat, qui prend depuis le nom qu'il porte toujours « stade du Crossing »[2]. Le club adopte alors la dénomination sous laquelle il est le plus connu: Royal Crossing Club de Schaerbeek.

Un autre changement notable intervient. Le club délaissa ses couleurs "Bleu et Blanc" pour adopter le "Vert et Blanc" [3].

Avec, entre autres, des joueurs comme le jeune Georges Leekens, le fantasque mais talentueux Roger Claessen, ou l'expérimenté Josef Masopust, le « Crossing », et ses désormais légendaires maillots blancs rayés horizontalement de vert, connaît quatre saisons en demi-teinte. 13e, 12e puis à nouveau 13e, le club termine 16e et dernier en 1973. C'est évidemment synonyme de retour en « D2 ». Relégué en compagnie de l'Union St-Gilloise, le « matricule 55 » loupe le bon wagon, car l'année suivante est créée (« enfin créée » diront les mauvaises langues) la Ligue professionnelle du football belge.

Le club ne résiste que deux saisons dans l'antichambre puis fait la culbute en Division 3. Le « Crossing de Schaerbeek » fait encore illusion. 3e puis 4e, il régresse à la 10e place. En 1979, le cercle vit sa dernière « grande saison » quand il termine 3e. La saison suivante, en 1979-1980, le « matricule 55 » retomber en Promotion, d'où avait commencer la grande aventure 21 ans plus tôt. C'est clairement le début de la fin. Après deux saisons insipides, le cercle sombre complètement. En 1982-1983, le « Crossing » termine sa dernière saison en séries nationales avec 1 victoires et 2 partages. Soit 4 malheureux points, et évidemment la dernière place d'une série remportée par...la Royale Union, laquelle avait aussi fortement régressé au fil des saisons.

À la fin de cette saison 82-83, avec la rélgation en séries provinciales, le « Crossing de Schaerbeek » disparaît, mais le matricule 55 poursuit son existence. Le club connait son quatrième déménagement, cette fois vers la commune d'Elewijt principalement connue pour hébergée le siège belge du Groupe Eternit, une société spécialisée dans les produits homonymes. Le matricule 55 prend alors le nom de Royal Crossing Elewijt.

En 1991, le club fusionne avec un autre club local, le VV Elewijt (matricule 2415) et prend le nom de Koninklijke VV Crossing Elewijt. Quelques années plus tard, l'appellation est adaptée en K. Crossing VV Elewijt.

Le matricule 55 n'a plus quitté les séries provinciales brabançonnes. En 2013-2014, il évolue en « P3 », soite au 7e niveau de la hiérarchie.

Club homonyme[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison 2011-2012, deux clubs de P1 Brabant (5e niveau) ont décidé de fusionner. Il s'agit de la R. USA Schaerbeek (familièrement « RUSAS ») (matricule 4070)[4] et le R. FC Evere (matricule 410) qui ont adopté l'appellation Royal Crossing Albert Schaerbeek-Evere, sous le matricule 4070. Le club nouvellement formé quitte le « stade Chazal », où évoluait la RUSAS, pour s'installer au stade du Crossing, fraîchement rénové. L'ambition du matricule 4070 est d'atteindre les séries nationales.

Il est bon d'insister sur le fait qu'il s'agit bien d'un « autre » Crossing, puisque l'historique matricule 55 est toujours en activité à Elewijt.

Résultats dans les divisions nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques mises à jour le 21 juin 2013

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bilan[modifier | modifier le code]

Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1e nationale 4 0
II 2e nationale 9 0
III 3e nationale 17 1
IV 4e nationale 10 1
 
  TOTAUX 40 2 0 0
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Classements[modifier | modifier le code]

Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
1 1942-43 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série D 13e/15
2 1943-44 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série A 12e/14
  1944-45 Compétitions interrompues
3 1945-46 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série C 10e/18
4 1946-47 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série B 7e/18
5 1947-48 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série B 9e/16
6 1948-49 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série A 13e/16
7 1949-50 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série C 10e/16
8 1950-51 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série A 11e/16
9 1951-52 R. Crossing FC Ganshoren Promotion (D3) série A 6e/16 Relégué![saisons 1]
10 1952-53 R. Crossing FC Ganshoren Promotion série B 4e/16
11 1953-54 R. Crossing FC Ganshoren Promotion série C 8e/16
12 1954-55 R. Crossing FC Ganshoren Promotion série B 2e/16
13 1955-56 R. Crossing FC Ganshoren Promotion série C 3e/16
14 1956-57 R. Crossing FC Ganshoren Promotion série B 2e/16
15 1957-58 R. Crossing FC Ganshoren Promotion série B 7e/16
16 1958-59 R. Crossing FC Ganshoren Promotion série A 1er/16 Champion et promu!
17 1959-60 R. CC Molenbeek Division 3 série A 5e/16
18 1960-61 R. CC Molenbeek Division 3 série B 3e/16
19 1961-62 R. CC Molenbeek Division 3 série B 1er/16 Champion et promu!
20 1962-63 R. CC Molenbeek Division 2 5e/16
21 1963-64 R. CC Molenbeek Division 2 13e/16
22 1964-65 R. CC Molenbeek Division 2 7e/16
23 1965-66 R. CC Molenbeek Division 2 9e/16
24 1966-67 R. CC Molenbeek Division 2 3e/16
25 1967-68 R. CC Molenbeek Division 2 13e/16
26 1968-69 R. CC Molenbeek Division 2 2e/16 Promu!
27 1969-70 R. CC de Schaerbeek Division 1 13e/16
28 1970-71 R. CC de Schaerbeek Division 1 12e/16
29 1971-72 R. CC de Schaerbeek Division 1 14e/16
30 1972-73 R. CC de Schaerbeek Division 1 16e/16 Relégué!
31 1973-74 R. CC Schaerbeek Division 2 12e/16
32 1974-75 R. CC Schaerbeek Division 2 16e/16 Relégué!
33 1975-76 R. CC Schaerbeek Division 3 série A 3e/16
34 1976-77 R. CC Schaerbeek Division 3 série A 4e/16
35 1977-78 R. CC Schaerbeek Division 3 série B 10e/16
36 1978-79 R. CC Schaerbeek Division 3 série A 3e/16
37 1979-80 R. CC Schaerbeek Division 3 série B 16e/16 Relégué!
38 1980-81 R. CC Schaerbeek Promotion série B 5e/16
39 1981-82 R. CC Schaerbeek Promotion série B 9e/16
40 1982-83 R. CC Schaerbeek Promotion série B 16e/16 Relégué!
séries provinciales

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Anciens logos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes sur les classements saison par saison[modifier | modifier le code]

  1. Le club est relégué malgré son classement suite à la réorganisation des séries nationales décidée par la Fédération.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Après le départ du « Crossing », le stade du Parc Josaphat sera progressivement laissé à l'abandon et deviendra un chancre insalubre. Les impératifs politiques et budgétaires n'arrangeront pas les choses, d'autant que la grande tribune est un « monument classé ». En 2012, une enceinte rénovée et modernisée sera enfin remise à la disposition des cercles locaux.
  3. site amateur dédié à un club corporatif
  4. La « R. USA Schaerbeek » provient d'une fusion en 1971 entre l'US Albert et le R. US Schaerbeek.

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]