KVV Crossing Elewijt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

K Crossing VV Elewijt

Logo du K Crossing VV Elewijt
Généralités
Nom complet Koninklijke Crossing Voetbalvereniging Elewijt
Noms précédents R. CS de Schaerbeek
Fondation 29 mai 1912
Statut professionnel amateur
Couleurs Vert et blanc
Stade Driesstraat
1980 Elewijt
Championnat actuel P3 brabançonne
Président Drapeau : Belgique Rudi Bautmans
Entraîneur Drapeau : Belgique Stefan Robberechts
Site web www.kcvvelewijt.be
Palmarès principal
National[1] Champion de Division 3 (1)
Champion de Promotion (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Dernière mise à jour : 25 octobre 2014.

Le Koninklijke Crossing Voetbalvereniging Elewijt est un club de football belge basé dans le petit village d'Elewijt dans la commune de Zemst, dans le Brabant flamand au nord de Bruxelles. Ses couleurs sont le vert et le blanc.

Ce clubn qui était aux origines le R. CS de Schaerbeek, porte le matricule 55. Par coïncidence, ce cercle a passé 55 saisons dans les différentes séries nationales, où il est apparu pour la première fois en 1922. Il a évolué pendant 4 saisons en Division 1.

Même si de nos jours le K. CVV Elewijt, évolue assez bas dans la pyramide du football belge, il possède une Histoire riche. Il a évolué durant 40 saisons consécutives dans les séries nationales, dont 4 en Division 1.

Outre son nom de « Crossing », le club est célèbre pour ses maillots blancs rayés horizontalement de vert, qui sont encore portés de nos jours. En 2014-2015, le club évolue en troisième provinciale brabançonne.

Repères historiques[modifier | modifier le code]

  • 1912 - fondation de CERCLE SPORTIF DE SCHAERBEEK.
  • 1922 -CERCLE SPORTIF DE SCHAERBEEK atteint les séries nationales pour la première fois. Cette première expérience dure deux saisons.
  • 1926 - 21/12/1926, CERCLE SPORTIF DE SCHAERBEEK se voit attribuer le matricule 55.
  • 1936 - 25/05/1936, fondation de SPORTKRING ELEWIJT qui s'affilie à l'URBSFA et se voit attribuer le matricule 2415.
  • 1936 - 29/08/1936, fondation de FOOTBALL CLUB ELEWIJT qui s'affilie à l'URBSFA et se voit attribuer le matricule 2416.
  • 1937 - Reconnu « Société Royale », CERCLE SPORTIF DE SCHAERBEEK (55) change son nom en ROYAL CERCLE SPORTIF DE SCHAERBEEK (55).
  • 1969 - 30/06/1969, ROYAL CERCLE SPORTIF DE SCHAERBEEK (55) fusionne avec ROYAL CROSSING CLUB de MOLENBEEK (451) pour former le ROYAL CROSSING CLUB de SCHAERBEEK (55).
Article détaillé : Royal Crossing Club de Molenbeek.
  • 1971 - SPORT KRING ELEWIJT (2415) fusionne avec FOOTBALL CLUB ELEWIJT (2416) pour former VOETBAL VERENINGING ELEWIJT (2415).
  • 1983 - ROYAL CROSSING CLUB de SCHAERBEEK (55) déménage à Elewijt et pre,nd le nom de ROYAL CROSSING ELEWIJT (55).
  • 1991 - ROYAL CROSSING ELEWIJT (55) fusionne avec VOETBAL VERENIGING ELEWIJT (2415) pour former KONINKLIJKE VOETBAL VERENIGING CROSSING ELEWIJT (55).
  • 2004 - KONINKLIJKE VOETBAL VERENIGING CROSSING ELEWIJT (55) change son nom en KONINKLIJKE CROSSING VOETBAL VERENIGING ELEWIJT (55).

Club « voyageur »[modifier | modifier le code]

Lorsque l'on pense qu'en Anglais, le terme « Crossing » peut signifier « croisement » ou « traversée », on est en droit de penser que parmi les dirigeants de ce désormais vieux cercle, ils ont été plutôt bien inspirés. Le club a effet pas mal bourlingué et connut quatre localités différentes: Ganshoren, Molenbeek (avec le matricule 451) puis Schaerbeek (après la fusion avec le matricule 55), toutes les trois dans l'agglomération bruxelloise et enfin Elewijt, une petite bourgade du Brabant flamand, à quelques kilomètres au Nord de la capitale belge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Club Sportif de Schaerbeek est fondé le 29 mai 1912. Durant la Première Guerre mondiale, comme beaucoup d'autres cercles, il arrête une grande part de ses activités. Le club est reconstitué à la fin du conflit. Cet éventuel arrêt peut expliquer pourquoi il ne reçoit "que" le matricule 55.

Dix ans après sa création, il rejoint la Promotion, alors second niveau national. Il y reste deux saisons avant d'être relégué vers les séries régionales. En 1926, la Fédération belge crée un troisième niveau national, qui hérite du nom de Promotion. Pour l'occasion, 28 clubs sont promus depuis les séries régionales en tant que « club fondateurs ». Le R. CS de Schaerbeek en fait partie, et après quatre saisons, il remporte le titre dans sa série, lui permettant de remonter au deuxième niveau national, rebaptisé Division 1.

Le club joue dix saisons en Division 1 (D2), puis est relégué vers la Promotion (D3) en 1939. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale jette un trouble logiquement compréhensible dans le déroulement des compétitions. Les saisons 1939-1940 et 1940-1941 ne sont pas comptabilisées officiellement. La première est interrompues et la seconde ne donne lieu qu'à des rencontres au niveau régional.

Les championnats ne reprennent qu'en 1941, et certaines séries sont chamboulées. Le R. CS Schaerbeek est directement concerné. La Royale Union Hutoise, qui évolue en championnat de Division 1 1941-1942, ne peut aligner une équipe à ce niveau. Elle y est remplacée numériquement par un club descendant en 1939. L'heureux élu est le R. CS Schaerbeek, qui retrouve ainsi le deuxième niveau national.

En 1947, le club est relégué en Promotion (à l'époque D3), et ne reviendra plus jamais dans l'antichambre de l'élite. Le R. CS de Schaerbeek passe treize saisons au troisième niveau, terminant généralement dans le milieu de classement. Mais à la fin de la saison 1959-1960, le club termine dernier et est relégué en Promotion, devenu entre-temps le quatrième niveau national. Le club doit attendre 1964 avant de remporter le titre dans sa série et revenir en Division 3. Après deux saisons, le club est de nouveau relégué en Promotion, où il se maintient deux saisons avant d'être renvoyé en provinciales, en 1968, après 41 saisons consécutives dans les séries nationales.

De la « P1 » à la « D1 » ![modifier | modifier le code]

Renvoyé en P1 (5e niveau), le « matricule 55 » passe douze mois plus tard... en D1 !

Au terme de la saison 1968-1969, le Crossing de Molenbeek (matricule 451), est promu en première division. Considérant qu'il ne dispose pas d'un stade permettant d'accueillir des matches de ce niveau, le club se rapproche du R. CS de Schaerbeek. Les négociations débouchent sur une « fusion » le 30 juin 1969. Le club formé porte le nom de R. Crossing Club de Schaerbeek, conserve le matricule 55 et joue ses matches à domicile au Parc Josaphat. Le matricule 451 de Schaerbeek est radié des listes de la Fédération belge. Un autre changement notable intervient. Le club délaissa ses couleurs "Bleu et Blanc" pour adopter le "Vert et Blanc" [2].

Avec, entre autres, des joueurs comme le jeune Georges Leekens, le fantasque mais talentueux Roger Claessen, ou l'expérimenté Josef Masopust, le « Crossing », et ses désormais légendaires maillots blancs rayés horizontalement de vert, connaît quatre saisons en demi-teinte. 13e, 12e puis à nouveau 13e, le club termine 16e et dernier en 1973. C'est évidemment synonyme de retour en « D2 ». Relégué en compagnie de l'Union St-Gilloise, le « matricule 55 » loupe le bon wagon, car l'année suivante est créée (« enfin créée » diront les mauvaises langues) la Ligue professionnelle du football belge.

Le club ne résiste que deux saisons dans l'antichambre puis fait la culbute en Division 3. Le « Crossing de Schaerbeek » fait encore illusion. 3e puis 4e, il régresse à la 10e place. En 1979, le cercle vit sa dernière « grande saison » quand il termine 3e. La saison suivante, en 1979-1980, le « matricule 55 » retomber en Promotion, d'où avait commencer la grande aventure 21 ans plus tôt. C'est clairement le début de la fin. Après deux saisons insipides, le cercle sombre complètement. En 1982-1983, le « Crossing » termine sa dernière saison en séries nationales avec 1 victoires et 2 partages. Soit 4 malheureux points, et évidemment la dernière place d'une série remportée par...la Royale Union, laquelle avait aussi fortement régressé au fil des saisons.

À la fin de cette saison 82-83, avec la rélgation en séries provinciales, le « Crossing de Schaerbeek » disparaît, mais le matricule 55 poursuit son existence. Le club connait un nouveau déménagement, cette fois vers la commune d'Elewijt principalement connue pour hébergée le siège belge du Groupe Eternit, une société spécialisée dans les produits homonymes. Le « matricule 55 » prend alors le nom de Royal Crossing Elewijt.

En 1991, le club fusionne avec un autre club local, le VV Elewijt (matricule 2415) et prend le nom de Koninklijke VV Crossing Elewijt. Quelques années plus tard, l'appellation est adaptée en K. Crossing VV Elewijt.

Le matricule 55 n'a plus quitté les séries provinciales brabançonnes. En 2013-2014, il évolue en « P3 », soite au 7e niveau de la hiérarchie.

Club homonyme[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison 2011-2012, deux clubs de P1 Brabant (5e niveau) ont décidé de fusionner. Il s'agit de la R. USA Schaerbeek (familièrement « RUSAS ») (matricule 4070)[3] et le R. FC Evere (matricule 410) qui ont adopté l'appellation Royal Crossing Albert Schaerbeek-Evere, sous le matricule 4070. Le club nouvellement formé quitte le « stade Chazal », où évoluait la RUSAS, pour s'installer au stade du Crossing, fraîchement rénové. L'ambition du matricule 4070 est d'atteindre les séries nationales.

Il est bon d'insister sur le fait qu'il s'agit bien d'un « autre » Crossing, puisque l'historique matricule 55 est toujours en activité à Elewijt.

Résultats dans les divisions nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques mises à jour le 21 juin 2013

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bilan[modifier | modifier le code]

Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1e nationale 4 0
II 2e nationale 18 0
III 3e nationale 24 1
IV 4e nationale 9 1
 
  TOTAUX 55 2 0 0
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Classements[modifier | modifier le code]

Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
1 1922-23 CS Schaerbeek Promotion (D2) 12e/14
2 1923-24 CS Schaerbeek Promotion (D2) série A 11e/14 Relégué!
séries régionales
3 1926-27 CS Schaerbeek Promotion (D3) série C 5e/14
4 1927-28 CS Schaerbeek Promotion (D3) série B 4e/14
5 1928-29 CS Schaerbeek Promotion (D3) série B 5e/14
6 1929-30 CS Schaerbeek Promotion (D3) série A 1er/14 Champion et promu!
7 1930-31 CS Schaerbeek Division 1 (D2) 8e/14
8 1931-32 CS Schaerbeek Division 1 (D2) série B 4e/14
9 1932-33 CS Schaerbeek Division 1 (D2) série A 10e/14
10 1933-34 CS Schaerbeek Division 1 (D2) série A 7e/14
11 1934-35 CS Schaerbeek Division 1 (D2) série B 8e/14
12 1935-36 CS Schaerbeek Division 1 (D2) série B 12e/14
13 1936-37 CS Schaerbeek Division 1 (D2) série A 9e/14
14 1937-38 R. CS Schaerbeek Division 1 (D2) série B 11e/14
15 1938-39 R. CS Schaerbeek Division 1 (D2) série B 13e/14 Relégué!
  1939-41 Compétitions interrompues
16 1941-42 R. CS Schaerbeek Division 1 (D2) série B 10e/14 [saisons 1]
17 1942-43 R. CS Schaerbeek Division 1 (D2) série A 12e/14
18 1943-44 R. CS Schaerbeek Division 1 (D2) série A 4e/14
  1944-45 Compétitions interrompues
19 1945-46 R. CS Schaerbeek Division 1 (D2) série A 11e/17
20 1946-47 R. CS Schaerbeek Division 1 (D2) série A 15e/17 Relégué!
21 1947-48 R. CS Schaerbeek Promotion (D3) série B 3e/16
22 1948-49 R. CS Schaerbeek Promotion (D3) série A 4e/16
23 1949-50 R. CS Schaerbeek Promotion (D3) série C 4e/16
24 1950-51 R. CS Schaerbeek Promotion (D3) série A 3e/16
25 1951-52 R. CS Schaerbeek Promotion (D3) série B 2e/16
26 1952-53 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 10e/16
27 1953-54 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 7e/16
28 1954-55 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 8e/16
29 1955-56 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 14e/16
30 1956-57 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 4e/16
31 1957-58 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 12e/16
32 1958-59 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 10e/16
33 1959-60 R. CS Schaerbeek Division 3 série A 16e/16 Relégué!
34 1960-61 R. CS Schaerbeek Promotion série A 6e/16
35 1961-62 R. CS Schaerbeek Promotion série D 13e/16
36 1962-63 R. CS Schaerbeek Promotion série B 13e/16
37 1963-64 R. CS Schaerbeek Promotion série B 1er/16 Champion et promu!
38 1964-65 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 10e/16
39 1965-66 R. CS Schaerbeek Division 3 série B 15e/16 Relégué!
40 1966-67 R. CS Schaerbeek Promotion série A 13e/16
41 1967-68 R. CS Schaerbeek Promotion série C 15e/16 Relégué! [saisons 2]
X Fusion avec le R. Crossing Club de Molenbeek (matricule 451), promu en Division 1, le club conserve le matricule 55 et accède à l'élite
42 1969-70 R. CC de Schaerbeek Division 1 13e/16
43 1970-71 R. CC de Schaerbeek Division 1 12e/16
44 1971-72 R. CC de Schaerbeek Division 1 14e/16
45 1972-73 R. CC de Schaerbeek Division 1 16e/16 Relégué!
46 1973-74 R. CC Schaerbeek Division 2 12e/16
47 1974-75 R. CC Schaerbeek Division 2 16e/16 Relégué!
48 1975-76 R. CC Schaerbeek Division 3 série A 3e/16
49 1976-77 R. CC Schaerbeek Division 3 série A 4e/16
50 1977-78 R. CC Schaerbeek Division 3 série B 10e/16
51 1978-79 R. CC Schaerbeek Division 3 série A 3e/16
52 1979-80 R. CC Schaerbeek Division 3 série B 16e/16 Relégué!
53 1980-81 R. CC Schaerbeek Promotion série B 5e/16
54 1981-82 R. CC Schaerbeek Promotion série B 9e/16
55 1982-83 R. CC Schaerbeek Promotion série B 16e/16 Relégué!
séries provinciales

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Anciens logos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes sur les classements saison par saison[modifier | modifier le code]

  1. Le club est réintégré en Division 1 à la suite du retrait volontaire de la Royale Union Hutoise, incapable d'aligner une équipe à ce niveau.
  2. À la suite de la fusion avec le R. Crossing Club de Molenbeek, le matricule 55 passe de relégué en P1 à la Division1 !

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. site amateur dédié à un club corporatif
  3. La « R. USA Schaerbeek » provient d'une fusion en 1971 entre l'US Albert et le R. US Schaerbeek.

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]