Kōda Rohan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koda.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rohan.
Kōda Rohan

Kōda Rohan (幸田 露伴?), 23 juillet 1867 à Shitaya, Edo, à présent Tokyo – 30 juillet 1947 à Ichikawa, est le nom d'auteur de l'écrivain japonais Kōda Shigeyuki (幸田 成行?). Sa fille, Aya Kōda, est également une écrivain reconnue qui a souvent écrit sur lui.

Kōda a écrit L'Icône de la liberté, également connu sous le titre Le Bouddha de l'art ou Le Bouddha gracieux, en 1889. Une maison (Kagyu-an ou « cottage de l'escargot ») dans laquelle a vécu Kōda a été reconstruite en 1972 par le Meiji mura. Kōda est une des premières personnes distinguées de l'Ordre de la Culture lorsque celui-ci est établi en 1937.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rohan est originaire du district de Kanda à Tokyo. Il est le fils de Koda Shigenobu (1839?--1914) et de Koda Yu (1842?-1919), dont le père, Koda Ritei, était un fonctionnaire samouraï au service d'un shogun local. Le nom d'enfance de Rohan est Tetsushiro (« shiro » indiquant le quatrième fils) Shigeyuki.

Il étudie les classiques chinois et la littérature bouddhiste en autodidacte. Il travaille à l'âge de 15 ans comme télégraphiste à Hokkaidō, mais retourne à Tokyo après deux ans. Il y occupe plus tard un poste d'assistant temporaire à l'université, et travaille aussi depuis 1889 à la rédaction du journal Yomiuri Shimbun.

Nouvelles notables[modifier | modifier le code]

Poèmes[modifier | modifier le code]

  • Départ de l'Ermitage (1905)

Romans[modifier | modifier le code]

  • Le Baleinier (1891)
  • The Minute Storehouse of Life (inachevé)

Références[modifier | modifier le code]

  • Mulhern, Chieko Irie - Koda Rohan, Twayne Publishers, 1977
  • Rimer, J. Thomas - The Columbia Anthology Of Modern Japanese Literature, Columbia University Press 2005
  • Siegfried Schaarschmidt und Michiko Mae (Hg.): Japanische Literatur der Gegenwart. Hanser Verlag, München 1990. ISBN 3-446-15929-0

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources de la traduction[modifier | modifier le code]