Kıvanç Tatlıtuğ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kivanc Tatlitug

Description de cette image, également commentée ci-après

Kivanç Tatlıtug

Naissance 27 octobre 1983 (30 ans)
Adana (Adana)
Profession Acteur, Modèle

Kıvanç Tatlıtuğ, né le 27 octobre 1983 à Adana, est un acteur et modèle turc. Il est également connu dans le monde arabe sous le nom de « Mohannad »[1].

Déjà célèbre dans son pays, il doit son importante popularité dans le monde grâce à son titre de "Best Model Of The World" qui lui a ouvert les portes du mannequinat international, ainsi qu'à la diffusion des séries télévisées dont il avait le rôle principal. Il est devenu en effet un véritable sex-symbol dans le monde, celui-ci étant parfois surnommé par la presse le « Brad Pitt de l'Orient »[1],[2].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Kıvanç Tatlıtuğ est né à Adana dans le sud-est de la Turquie. Ses grands-parents étaient turc et albanais. Il est issu d'une fratrie de cinq enfants. Il a joué au basket dans sa jeunesse, au point qu'il se destinait à une carrière de basketteur professionnel[réf. nécessaire].

Carrière[modifier | modifier le code]

C'est sa mère qui envoie des photos de Kıvanç à une agence de mannequins.[réf. nécessaire] Il participe à des défilés de mode, avant de remporter le titre de Best Model Of The World en 2002.

Il se lance ensuite dans une carrière de comédien, comme son père l'a toujours voulu.[réf. nécessaire]

Son physique de nordique aux yeux bleus lui vaut alors de devenir un véritable sex-symbol, d'abord en Turquie, puis à l'international, et particulièrement dans le monde arabe. Il incarne le rôle de Mohanad dans la série Gumus.

Kivanç a également interprété le personnage de Behlül dans la série télévisé turque Ask-i-Memnu[3] tiré du roman de Halid Ziya Usakligil. Un rôle qui bousculera sa carrière.

La série Gümüs[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la première série dans laquelle Kivanç obtient un rôle principal. Rôle qu'il a d'ailleurs accepté car il se trouvait une certaine ressemblance avec le personnage qu'il allait incarner. Cette série a fait connaître Kivanç sous un autre angle que celui du mannequinat, et son professionnalisme a conquis la Turquie.

Habitués aux feuilletons mexicains doublés en arabe, les pays arabes ont connu un véritable raz-de-marée avec la série turque intitulée Gümüş et traduite en arabe sous le nom de Noor. Ce raz-de-marée s'explique surtout par le fait qu'à la différence des séries mexicaines, les séries turques ont été doublées en arabe dialectal (syrien dans un premier temps) et non en arabe littéraire. Ainsi, ce choix de doublage a ancré l'histoire dans un univers linguistique palpable (la langue arabe littéraire n'étant utilisée au quotidien nulle part dans le monde arabe).

En Syrie, l'engouement a été tel, qu'un département de langue turque a vu le jour à l'université d'Alep, permettant l'apprentissage du turc aux étudiants conquis par la série.

Certaines scènes de la série Noor ont cependant dû être coupées au montage, car jugées trop explicites par certaines autorités des pays diffuseurs, ou comme contraires aux principes de l'Islam. On y voit le héros joué par Kıvanç Tatlıtuğ dans des scènes d'amours.

En Arabie saoudite, 4 millions de personnes ont suivi la série Noor[réf. nécessaire]. L'influence de cette série a été telle que les maternités ont pu observer une augmentation des prénoms "Noor" et "Mohannad".[réf. nécessaire]

La série Aşk-ı Memnu[modifier | modifier le code]

Dans un récent remake d'une première version télévisée, inspiré d'un roman turc homonyme, le sex-appeal de Kivanç Tatlitug explose littéralement dans un rôle d'anti-héros.

En effet le gentil et déjà séduisant héros de Gumus, y joue le rôle d'un golden-boy gâté dont la beauté irrésistible lui permet tous les succès et les excès, tout en lui accordant la sympathie et l'indulgence excessive de son entourage.

Le phénomène déclenché par cette série nait de l'attraction inattendue et interdite ( d'où le nom de la série l'Amour Interdit - Ask-i memnu) du jeune Behlul interprété par Kivanç Tatlituğ et de la deuxième épouse de son oncle, la jeune et séduisante Bihter.

La Behlul-mania pré-existante, décuple avec cette romance sulfureuse d'un orphelin pour sa tante par alliance.

La personnalité extrêmement complexe de ce rôle est parfaitement incarnée par l'acteur qui y donne la pleine mesure de son talent: affection quasi-filiale pour son oncle et fraternelle pour ses cousins, complicité et espièglerie avec les enfants (qui le rendent littéralement irrésistible aux yeux des femmes), oisiveté, indifférence au petit personnel, Casanova, bon vivant, virilité, courage, jalousie, faiblesse face à la séduction, résistance à ses pulsions, lâcheté masculine face à l'engagement, violence, trahison, fuite, remords, mensonges.

Une combinaison explosive basée essentiellement sur le charme délicat et romantique inhérent au physique de Kivanç Tatlituğ (longs cheveux blonds, yeux bleus en amande, bouche pulpeuse, silhouette athlétique du top-model qu'il fut), dont même la barbe négligée accentue le côté tombeur-malgré-moi, et sur son exceptionnel talent d'acteur.

Ces séries ont été une source d'inspiration et un modèle de modernité pour le monde arabe montrant la vie à-la-turque, loin du mode de vie à l'arabe.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Séries télé :

Films :

  • Amerikalılar Karadeniz'de (Les Américains en Mer Noire), 2007
  • Kelebeğin Rüyası (Le rêve du papillon), 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Julian Clec’h, « La série turque qui sème la zizanie dans les couples, Le Monde diplomatique, Octobre 2008
  2. « Middle East has its own Brad Pitt »
  3. lien vers le site officiel de la série

Liens externes[modifier | modifier le code]