Kępice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kępice
Kępice
Blason de Kępice
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Région Voïvodie de Poméranie
District Powiat de Słupsk
Maire
Mandat
Marek Mazur
2007
Code postal 77-230
Indicatif téléphonique international +(48)
Indicatif téléphonique local 59
Immatriculation GSL
Démographie
Population 9 422 hab. (2010)
Densité 32 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 15′ N 16° 52′ E / 54.25, 16.867 ()54° 15′ Nord 16° 52′ Est / 54.25, 16.867 ()  
Altitude 74 m
Superficie 29 343 ha = 293,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Kępice

Géolocalisation sur la carte : Pologne

Voir la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Kępice
Liens
Site web http://www.kepice.pl

Kępice [kɛmˈpʲit͡sɛ] (Hammermühle en Allemand) est une ville du Powiat de Słupsk dans la voïvodie de Poméranie en Pologne. Elle est chef de canton et se trouve à 20 km au sud-est de Sławno sur la Wieprza.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Wieprza traverse la commune. À 2 km à l'est de la ville se trouve le lac Jezioro Obłęskie. Dans les environs ont trouve également le lac Jezioro Łętowskie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la plaine de la Wieprza, à l'est de Varzin, se trouve dès le XIXe siècle un moulin. Le 7 juin 1867 le chancelier prussien Otto von Bismarck acquiert en récompense pour la victoire de la Prusse dans la guerre austro-prussienne de la même année une somme de 400 000 Taler et le domaine de Varzin, qui appartenait auparavant à werner Ewald von Blumenthal. Bismarck érige une fabrique à papier sur la Wieprza (Wipper en allemand) en 1868, suivit en 1871 d'une autre grosse usine dite Fuchsmühle (moulin du renard). La fabrique à papier, qui devient la „Varziner Papierfabrik AG“ lors de sa transformation en société anonyme, devient une des plus grosses industries de Poméranie et fabrique notamment des billets de banque. Autour de l'usine se construit un village. En 1878, la ligne de chemin de fer entre Neustettin et Słupsk qui traverse le village est ouverte et avec elle une gare dans Kepice.

En 1898, Wilhelm von Bismarck, le fils du chancelier devient le nouveau propriétaire du village, il sera succèdé après sa mort par son fils Wilhelm Nikolaus von Bismarck.

En 1918, quatre centrale hydroélectriques sont mises en service sur la Wipper à Kepice pour alimenter la fabrique à papier et la scierie, ouverte elle en 1890. Tout est par la suite détruit pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1928, les villages de Fuchsmühle, Hammermühle, Kampmühle et de la gare fusionnent et prennent le nom d'Hammermühle. La ville grandit et le nombre d'habitants atteint 2 169 en 1939.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, de la main d'œuvre polonaise est employée par la fabrique á papier pour fabriquer de faux billets : aussi bien des dollar-US que des livres sterlings sont ainsi produit pour affaiblir les économies américaines et britanniques. Parmi les ouvriers une section AK ODRA des services secrets est monté, avant d'être démantelé en 1944 par la Gestapo. De plus, des hélices pour avions de chasse sont également produit dans la ville.

Du 2 au 4 mars 1945 des combats pour la prise de la ville ont lieu, et se solde par la victoire de l'armée rouge. Les soviétiques démontent de 1945 à 1946 la frabrique à papier.

Après la guerre, la commune devient polonaise. Le remplacement des habitants allemands par de nouveaux arrivants polonais et ukrainiens (venant de l'est de la ligne Curzon)commence alors. Le lieu d'abord renommé en Businko devient Kępice en 1947. De nombreuses maisons ont été endommagées par la guerre et furent reconstruites ou remplacées après celle-ci. Une tannerie prend la place de l'ancienne usine à papier en 1957. En 1958, la tannerie reconstruit les installations hydroélectrique détruites pendant la guerre. En 1980, cette centrale passe aux mains d'une entreprise de Słupsk, avant d'être modernisée en 1996. La Kępickie Zakłady Garbarskie Kegar, une entreprise d'environ 1 000 employés, possédant des succursales à Białogard et Dębica Kaszubska, est privatisée en 1999.

Dans les 15 années suivant la guerre, Kepice était un rassemblement d'habitations précaires. Ce n'est qu'en 1959. qu'il devient officiellement un village. Grâce à la tannerie la ville grandit rapidement et en obtient le statut en 1967.

Développement démographique[modifier | modifier le code]


Année nombre d'habitants
1905 414
1930 1.400
1933 2.008
1939 2.169
1946 1.107
1950 631
1960 2.049
1970 2.878
1978 3.106
1987 4.156
2007 3.800[1]


Jumelage[modifier | modifier le code]

Quartiers[modifier | modifier le code]

La commune se compose de 36 quartiers:

nom polonais nom kaschubisch nom allemand
Barcino Bartin
Barwino Barvin
Biesowice Beßwitz
Biesowiczki Beßwitzer Glashütte
Bronowo Brünnow
Brzezinka Birkenthal
Chorówko Neu Chorow
Chorowo Chorow
Ciecholub Techlipp
Darnowo Börnen
Gościeradz Augusthof
Jabłoniec Rosenhof
Jabłonna Vorwerk Augustthal
Kaczyno
Kawka
Kępice Kãpëcé Hammermühle
Korzybie Korzëbié Zollbrück
Kotłowo Vorwerk Kotlow
Łużki Luschken
Mielęcino Fuchsberge
Mzdowiec Misdow
Mzdówko Misdow B
Mzdowo Misdow A
Obłęże Òblëżé Woblanse
Osieki Wusseken
Osowo Òsowò Wussow
Płocko Plötzig
Podgóry Puddiger
Polichno
Przyjezierze Seehof
Przytocko Pritzig
Pustowo Pùstòwò Püstow
Radzikowo Marienthal
Warcino Warcënò Varzin
Węgorzyno Vangerin
Żelice Dolne Nieder Seelitz
Żelice Górne Ober Seelitz

Références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Relevés démographiques » (consulté le 4 août 2011)

Liens externes =[modifier | modifier le code]