Kóstas Papanikoláou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kóstas Papanikoláou Portail du basket-ball
Kostas Papanikolaou2011.jpg
Fiche d’identité
Nom complet Konstantinos Papanikolaou
Nationalité Drapeau de la Grèce Grèce
Naissance 31 juillet 1990 (24 ans)
Trikala, Grèce
Taille 2,06 m (6 9)
Poids 104.7 kg (230 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Rockets de Houston
Numéro 16
Poste Ailier
Draft NBA
Année 2012
Position 48e
Franchise Knicks de New York
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
Aris Salonique
Olympiakos
Olympiakos
Olympiakos
Olympiakos
FC Barcelone
Rockets de Houston
0,3
2,65
6,45
7,57
9,38
6,69
-
Sélection en équipe nationale **
2009- Drapeau : Grèce Grèce

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Konstantinos « Kóstas » Papanikoláou (en grec moderne : Κωνσταντίνος Παπανικολάου), né le 31 juillet 1990, à Trikala, en Grèce, est un joueur grec de basket-ball. Il évolue au poste d'ailier.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2009, Papanikoláou participe au championnat d'Europe des 20 ans et moins avec l'équipe grecque. L'équipe remporte la compétition et Papanikoláou est nommé meilleur joueur.

Papanikoláou est formé au Proteas Grevenon et signe son premier contrat professionnel lors de la saison 2008-2009 avec l'Aris Salonique. À l'issue de cette saison, il est nommé meilleur jeune joueur et rejoint l'Olympiakos en 2009.

En 2012, Papanikoláou remporte l'Euroligue avec l'Olympiakos. Lors de la finale remportée d'un point contre le CSKA Moscou, il est le meilleur marqueur de la rencontre avec 18 points[1]. Il remporte aussi le championnat de Grèce avec l'Olympiakos et le titre de meilleur jeune joueur du championnat grec.

Il est choisi en 48e position par les Knicks de New York lors de la draft NBA 2012.

Papanikoláou est nommé meilleur joueur de la dernière journée du Top 16 de l'Euroligue 2012-2013, avec une évaluation de 37 (21 points (dont 6 sur 6 à trois points) et 12 rebonds)[2]. Il est élu meilleur jeune de la saison d'Euroligue (joueur de moins de 22 ans), devançant le double tenant de la récompense, Nikola Mirotić. Sur la saison d'Euroligue, il marque en moyenne 9,9 points et prend 4,5 rebonds[3].

En juillet 2013, les Rockets de Houston achètent les droits NBA sur Papanikolaou.

FC Barcelone[modifier | modifier le code]

Le 20 juillet 2013, Papanikolaou signe un contrat de trois ans avec une année supplémentaire en option avec le FC Barcelone[4],[5]. Il remporte le championnat d'Espagne.

Rockets de Houston[modifier | modifier le code]

En août 2014, Papanikolaou rejoint les Rockets de Houston avec un contrat de deux ans[6].

Le 19 novembre 2014 contre les Lakers de Los Angeles, il réalise sa meilleure performance depuis son arrivée avec 19 points à 6/10 aux tirs dont 4/7 à trois points, plus 6 rebonds et 2 passes.[réf. nécessaire]

Records en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Kóstas Papanikoláou, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[7] :

Type de statistique Saison régulière
Record Adversaire Date
Points 19 Lakers de Los Angeles 19 novembre 2014
Paniers marqués 6 Lakers de Los Angeles 19 novembre 2014
Paniers tentés 10 2 fois
Paniers à 3 points réussis 4 3 fois
Paniers à 3 points tentés 8 @ Heat de Miami 4 novembre 2014
Lancers francs réussis 3 Lakers de Los Angeles 19 novembre 2014
Lancers francs tentés 3 2 fois
Rebonds offensifs 7 Warriors de Golden State 8 novembre 2014
Rebonds défensifs 6 2 fois
Rebonds totaux 10 Warriors de Golden State 8 novembre 2014
Passes décisives 5 2 fois
Interceptions 3 Warriors de Golden State 8 novembre 2014
Contres 2 3 fois
Balles perdues 6 Celtics de Boston 1er novembre 2014
Minutes jouées 37 @ Heat de Miami 4 novembre 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :