Kétoupa malais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kétoupa malais

Description de cette image, également commentée ci-après

Ketupa ketupu

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Strigiformes
Famille Strigidae
Genre Ketupa

Nom binominal

Ketupa ketupu
(Horsfield, 1821)

Synonymes

  • Strix ketupu Horsfield, 1821
    (protonyme)
  • Bubo ketupu (Horsfield, 1821)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Kétoupa malais (Ketupa ketupu) est une espèce d'oiseaux de la famille des Strigidae. Ce hibou d'assez grande taille se rencontre en Asie du Sud-Est, particulièrement en Malaisie. C'est une espèce majoritairement piscivore. Pour capturer ses proies, il adopte deux techniques: la chasse à l'affût depuis un perchoir suivie d'un piqué dans l'eau ou la chasse "à pied", le hibou se déplaçant en eau peu profonde à la recherche d'amphibiens, de petits poissons ou d'invertébrés aquatiques. À l'occasion il chasse aussi de petits mammifères et oiseaux.

Distribution et statut[modifier | modifier le code]

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit en Asie du sud-est. On la rencontre du sud de la Birmanie, jusqu'à Bali et Bornéo en Indonésie, en passant par la Malaisie ou la Thaïlande.

Il habite typiquement les massifs forestiers près de l'eau qui constitue sa source première de nourriture. Ainsi il affectionne les mangroves. Le kétoupa malais n'hésite pas non plus à s'installer près des constructions humaines, et dans les plantations, notamment les rizières.

C'est plutôt un oiseau de plaine mais dans certaines régions, à Java par exemple, il peut monter jusqu'à 1600 m[1].

Statut[modifier | modifier le code]

On estime qu'il est localement assez commun. Toutefois il souffre de la dégradation de son habitat et des persécutions humaines lorsqu'il s'installe dans les plantations ou près des piscicultures[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le kétoupa malais est un hibou d'assez grande taille, avec une longueur de 40 à 46 cm pour un poids avoisinant les 2 kg. Il faut noter que la femelle est systématiquement plus grande que le mâle, dimorphisme sexuel fréquent chez les rapaces nocturnes.

Le plumage de ce kétoupa est à dominante brune-rousse, même si chaque individu présente des nuances. La partie supérieure du corps est plus foncée que le dessous chamois-fauve, voire orangé. De plus il a la poitrine finement barrée de noir. Les couvertures alaires sont parsemées de tâches pâles. Les ailes sont brun plus ou moins foncé et rayées de jaune à multiples nuances, du jaune clair, doré, à une couleur rocaille. Les aigrettes sont légèrement tournées vers l'arrière et généralement bien visibles. Le disque facial est bien délimité par des plumes plus sombres que sur le reste du corps. Le front et les sourcils blancs rehaussent l'air "attentif" de ce hibou. Les tarses sont nus, les serres grises jaunâtre. Les yeux sont gros et jaunes vifs.

Les juvéniles sont recouverts d'un premier duvet blanc jaunâtre. Les immatures sont plus pâles que les adultes.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

On dénombre actuellement quatre sous-espèces[1] :

  • Ketupa ketupu ketupu, la sous-espèce nominale, répandue de la péninsule malaise jusqu'à Bali et Bornéo au sud.
  • K. k. aagaardi, plus pâle, de la Birmanie du sud à la Thaïlande.
  • K. k. pageli, à la teinte beaucoup plus rousse jusqu'à rouge brique, dans le nord de Bornéo.
  • K. k. minor, la plus petite des quatre, de l'île Nias à Sumatra.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Chouettes et hiboux du monde, "un guide photographique", de Heimo Mikkola, éd. Delachaux et Niestlé, 2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]