Justine Joli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Justine Joli
Justine Joli en 2011
Justine Joli en 2011

Nom de naissance Seana Hawkins
Surnom Justine, Swan, Hope, Swan Hope, Justine Soli
Naissance 16 juillet 1980 (34 ans)
Drapeau des États-Unis Saint-Louis, Missouri, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice de films pornographiques
Mannequin de charme
Années d'activité 2000 - (toujours en activité)
Nombre de films 200 films
Yeux Bleus
Cheveux Roux
Distinctions Penthouse Pets septembre 2007
Glamourcon Girl of the Year 2006
IAFD Voir
AFDB Voir

Justine Joli, de son vrai nom Seana Hawkins, née le 16 juillet 1980 à Saint-Louis dans le Missouri, est un mannequin de charme et actrice pornographique américaine[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Justine Joli grandit dans le Missouri, dans une famille catholique plutôt restrictive sur le plan des mœurs[2],[3]. Enfant, elle s'adonne à l'équitation, à la natation et pratique la danse jusqu'à ses quinze ans[4]. Ses vacances se partagent entre une ferme de Hannibal (Missouri) et Crested Butte (Colorado). Elle perd sa virginité à seize ans et se découvre aussitôt, en dépit de sa timidité et ses complexes, des penchants exhibitionnistes. Graffeuse, (elle siqne ses œuvres sous le nom de Live) elle aime au cours de ses escapades nocturnes, faire l'amour avec son petit ami dans des lieux publics déserts[2]. Elle découvre aussi très tôt sa bisexualité. À la fin de son adolescence, elle part pour Los Angeles avec sa mère où elle envisage de poursuivre des études en psychologie[5].

Débuts dans la pornographie[modifier | modifier le code]

Elle travaille dans une galerie marchande quand elle est remarquée par Kris Kramski. La jeune femme décline les avances du réalisateur, mais celui-ci fait tout de même circuler quelques photos d'essais qui lui permettent d'entrer dans le monde du porno[6]. Elle commence alors à poser pour divers magazines et sites internet. Pendant les premiers mois, elle est si nerveuse qu'elle ne se sent pas en état de conduire pour se rendre sur les plateaux et sa mère doit l'accompagner[7]. Elle travaille énormément[4] et en 2001, elle apparaît dans Hustler et dans Penthouse. Elle devient très populaire sur le Web grâce aux sites ALS Scan, Matt's Models et Danni's Hard Drive notamment. Justine Joli choisit son nom de scène en référence à l’héroïne du Marquis de Sade[8].

Entre Glamour et BDSM[modifier | modifier le code]

Elle entame une carrière d'actrice pornographique pour Andrew Blake qui l'emploie dans sept films et en fait une vedette du porno chic. Elle tourne aussi pour Michael Ninn, Paul Thomas et Devan Cypher dont elle partage un temps la vie[9]. Bien que bisexuelle, elle choisit de n'apparaître devant la caméra qu'avec des femmes, ne se sentant pas à l'aise dans des scènes hétérosexuelles [10]. On la voit donc dans des scènes lesbiennes ou de masturbation, des solos « glamour » ou fétichistes mais aussi dans des mises en scène BDSM. Elle lance ensuite son propre site Internet[11] et devient Glamourcon Girl of the Year en 2006[12] et Penthouse Pet of the Month en septembre 2007[13]. Elle reconnait beaucoup s'amuser dans une profession qui lui permet de surmonter ses complexes de jeunesse[2],[14].

Carrière en dehors du porno[modifier | modifier le code]

En dehors du porno, Justine Joli apparait en 2005 dans la série télévisée Totally Busted et dans le court métrage Flesh d'Edouard Salier puis dans le film Black Dynamite en 2009. Elle est aussi invitée dans les émissions de télévision (Howard Stern) ou de radio. Elle se lance sur scène et est remarquée pour ses spectacles de danse burlesque qu'elle propose à New York. Elle est choisie en 2010, pour participer à Caligula Maximus, une production théâtrale érotique de l'Off-Broadway et incarne Caesonia[15],[16]. La même année, elle pose pour le calendrier Nerdcore Horror. En 2011, elle tient le rôle récurrent d'Élizabeth dans la série télévisée Life on Top[1].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Dans sa vie privée, Justine partage ses préférences sexuelles « à 60 % pour les hommes et 40 % pour les femmes ». Elle pratique le BDSM[2] et, si on la voit surtout soumise dans son travail, elle ne dédaigne pas quelquefois renverser les rôles. Elle aime se sentir à l'écoute des désirs de l'autre, donner du plaisir à son ou sa partenaire et se dit experte en fellation[6]. Elle aime la cuisine française et pratique certains sports nue (rafting, saut à l'élastique)[4]. Elle se définit elle-même comme une véritable geek[17] avide des nouvelles technologies. Elle est une grande fan de science-fiction (Star Trek,Blade Runner, Dune) et d'animation (Ghost in the Shell, Princesse Mononoké).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Vidéos[modifier | modifier le code]

Récompenses et Nominations[modifier | modifier le code]

Nominations :

  • 2003 AVN Awards - Best Tease Performance - pour Girlfriends[18]
  • 2004 AVN Awards - Best Tease Performance - pour Jack's Playground[19]
  • 2005 AVN Awards - Best All-Girl Sex Scene - pour Gina Lynn's Close-Up 2 avec Jessica Jaymes et Ramona Luv[20]
  • 2006 AVN Awards - Best Tease Performance - pour Blue erotica[21]
  • 2006 AVN Awards - Best All-Girl Sex Scene - pour Kill Girl Kill 2 avec Jade Starr[21]
  • 2007 AVN Awards - Best All-Girl Sex Scene - pour All About Keri avec Sarah Blake[22]
  • 2007 AVN Awards - Best Solo Sex Scene - pour Atomic Vixens[22]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Les sites listés ci-après sont indépendants de Wikipédia et peuvent présenter un contenu pornographique.

  1. a et b (en) Justine Joli sur l’Internet Movie Database
  2. a, b, c et d Interview de Justine Joli sur eroszine.com en septembre 2006
  3. Elle révèle aussi dans le Howard Stern Show et l'émission de Fox News Geraldo at Large, avoir été abusée par trois hommes lorsqu'elle avait de trois à dix ans. L'un d'entre eux n'était autre que l'ex-mari de sa grand mère. Deux de ses agresseurs ont été condamnés à la prison. Pour surmonter ce traumatisme, elle suit une psychothérapie de puis l'âge de treize ans.
  4. a, b et c Interview de Justine Joli par Bob Schultz pour Glamourcon.com, août 2005
  5. Elle souhaitait se consacrer à la psychologie criminelle ou à l'écoute des jeunes en difficulté. Interview de Justine Joli sur eroszine.com
  6. a et b Interview de Justine Joli pour hardcoregossip.com en octobre 2003
  7. Interview de Justine Joli sur adultdvdtalk.com
  8. "Interview from Inside the Porn Stars Studio" sur XRentDVD.com, octobre 2009.
  9. hot-sex-with-a-porn-director sur villagevoice et interview Podcast sur adultdvdtalk.com
  10. Au tout début de sa carrière, elle pose pour Peter Romero et le site POV Porn, dans quelques séries de photographies hardcore avec des hommes : « I was terrified for my first shoot. The first four I did were solo and then I did my first threeway for photos. They didn't start me out gradually, doing solos for six months ». Interview de Justine Joli sur eroszine.com. Elle obtient plus tard, à l’amiable, le retrait de ces clichés
  11. Le site de Justine Joli
  12. Glamourcon Girl of the Year 2006 : Justine Joli par Bob Schultz, Glamourcon.com, août 2006.
  13. Justine Joli pet of the month septembre 2007
  14. Interview sur Adult Industry Press
  15. AVN 18 février 2010
  16. caligulamaximus.wordpress.com
  17. Présentation de Justine Joli sur justinejoli.com en mars 2006
  18. Nominations AVN Awards 2003
  19. Nominations for 2004 AVN Awards Show
  20. Nominations AVN Awards 2005
  21. a et b Nominations AVN 2006
  22. a et b Nominations AVN Awards 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Les sites listés ci-après sont indépendants de Wikipédia et peuvent présenter un contenu pornographique.

Sur les autres projets Wikimedia :