Justin de Jacobis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Justin.
Saint Justin de Jacobis
Missionnaire Lazariste
Naissance 9 octobre 1800
San Fele, Italie
Décès 31 juillet 1860 (à 59 ans) 
Massaoua, Érythrée
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Béatification 13 juillet 1904
par Pie X
Canonisation 26 octobre 1975 Rome
par Paul VI
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 31 juillet

Justin de Jacobis (9 octobre 1800 - 31 juillet 1860), confesseur et missionnaire lazariste, évêque en Abyssinie (Éthiopie) ; saint catholique fêté le 31 juillet[1].

En Italie[modifier | modifier le code]

Justin est né à San Fele (Potenza), le 9 octobre 1800, septième enfant de Marie-Josèphe Muccia et de Jean-Baptiste de Jacobis, de riches et pieux chrétiens.

En 1818 il entra dans la Congrégation de la Mission à Naples. Malgré ses réticences dues à sa profonde humilité, et avec l'appui de ses supérieurs, il fut ordonné prêtre le 12 juin 1824 dans la cathédrale de Brindisi. Il s'y attacha à organiser des retraites pour les laïcs et les prêtres, et de prêcher des missions paroissiales. Parallèlement, il animait diverses activités charitables pour aider les populations pauvres. Il se dévoua sans compter durant l'épidémie de choléra qui dévasta la ville de Naples à la fin de l'année 1836.

Sur l'insistance de ses supérieurs, il accepta de servir à un poste de responsabilité dans la Congrégation de la Mission. C'était alors qu'il était supérieur à la Maison provinciale de Naples, en 1838 qu'il rencontra le Cardinal Franzoni, et c'est ce dernier qui lui parla des immenses besoins de la Mission en Abyssinie.

En Abyssinie[modifier | modifier le code]

La Congrégation de la Mission reçut donc cette charge et Justin y fut envoyé le 24 mai 1839 en tant que préfet apostolique d’Abyssinie. Il en deviendra évêque dix ans plus tard.

Justin prit à cœur l'apprentissage de la langue, vécut tout près des habitants, s'immergeant dans la culture locale. Pour annoncer l'Évangile, il utilisait les traditions et les coutumes des autochtones, il accompagnait les prêtres en formation et posa les fondations de l'église catholique locale.

Il fut un remarquable précurseur du dialogue œcuménique entre les Catholiques et les Coptes.

Pendant vingt ans, Justin se donna entièrement à sa tâche, malgré les souffrances et les persécutions. Il mourut victime d'une fièvre tropicale dans la vallée d'Alighedien, près de Massaoua, le 31 juillet 1860.

Béatification - Canonisation[modifier | modifier le code]

  • Son procès en béatification s'ouvrit le 13 juillet 1904 sous le pontificat de Pie X.
  • Il fut canonisé le 26 octobre 1975 par le Pape Paul VI. Dans une lettre au Pape Paul VI, lors de sa canonisation, le président de la conférence épiscopale d'Éthiopie écrit: "Le bienheureux Justin de Jacobis a été un père pour l'Eglise d'Ethiopie chrétienne et l'a rendue à la plénitude de cette foi catholique qu'elle avait reçue de son premier apôtre, saint Frumenzins (IV siècle)."
  • Sa fête est le 31 juillet.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Giuseppe Guerra, Anthologie des écrits de Saint Justin de Jacobis, Éditions Vincenziani.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]