Just what is it that makes today's homes so different, so appealing?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Just what is it that makes today's homes so different, so appealing?
Artiste Richard Hamilton
Date 1956
Technique Collage
Dimensions (H × L) 26 × 25 cm
Localisation Kunsthalle, Tübingen (Allemagne)

Just what is it that makes today's homes so different, so appealing? (littéralement, « Qu'est-ce qui rend exactement les maisons d'aujourd'hui si différentes, si séduisantes ? ») est un collage de l'artiste britannique Richard Hamilton, créé en 1956.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un collage mesurant 26 cm de hauteur sur 25 cm de largeur. Il est principalement constitué d'images provenant de magazines américains. Le fond principal est l'image d'un salon contemporain prise dans une publicité de Ladies Home Journal, édition de juin 1955, pour Armstrong Floors, qui y décrit « la mode moderne en matière de sols ». Le titre de l'œuvre provient également de cette publicité, qui déclare : « Just what is it that makes today's homes so different, so appealing? Open planning of course - and a bold use of color. » (« Qu'est-ce qui rend exactement les maisons d'aujourd'hui si différentes, si séduisantes ? Un aménagement ouvert, bien sûr — et un usage audacieux de la couleur. »)

Le body builder est Irvin Koszewski, vainqueur du concours Mr L.A. en 1954. La photographie provient de l'édition de septembre 1954 du magazine Tomorrow's Man. L'artiste Jo Baer, qui posa pour des magazines érotiques dans sa jeunesse, a déclaré être la femme située sur le canapé, mais le magazine dont provient l'image n'est pas connu.

L'escalier provient d'une publicité pour le nouveau modèle d'aspirateur de Hoover, Constellation, parue dans la même édition de Ladies Home Journal que celle pour Armstrong Floors.

Le tableau au mur, une couverture de Young Romance, provient d'une publicité parue pour le magazineYoung Love (no 15, 1950). Le poste de télévision est un modèle Stromberg-Carlson, provenant d'une publicité de 1955. Hamilton a déclaré que le tapis est un agrandissement d'une photographie représentant une foule sur la plage de Whitley Bay. L'image de la Lune au plafond est découpée dans Life Magazine (septembre 1955)[1]. L'homme du portrait au mur est John RUSKIN, écrivain, poète, peintre et critique d'art . Le magazine sur la chaise est un exemplaire de The Journal of Commerce fondé par Samuel Morse[1]. L'enregistreur de bandes est un Boosey & Hawkes[2] mais l'origine de la photo n'est pas connue. La vue à travers la fenêtre provient de la photographie montrant l'extérieur d'un cinéma en 1927 pour la première du Chanteur de jazz.

Historique[modifier | modifier le code]

Just what is it that makes today's homes so different, so appealing? est créé en 1956 pour le catalogue de l'exposition This Is Tomorrow à Londres, dans lequel il est reproduit en noir et blanc. En outre, l'œuvre est utilisée pour les posters de l'exposition. Hamilton et ses amis John McHale et John Voelcker collaborent pour créer une pièce qui devient la partie la plus connue de l'exposition.

L'œuvre est la première œuvre de pop art à atteindre un statut iconique[3],[4]. Elle fait actuellement partie de la collection de la Kunsthalle de Tübingen de Tübingen, en Allemagne[5].

Hamilton crée par la suite plusieurs œuvres dans lesquelles il retravaille le sujet et la composition du collage.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) [PDF] John-Paul Stonard, « Pop in the Age of Boom: Richard Hamilton's ‘Just what is it that makes today's homes so different, so appealing?’ », The Burlington Magazine,‎ Novembre 2007
  2. (en) « 'Reporter' tape recorder, 1953 », Science Museum
  3. Marco Livingstone, Pop art: a continuing history, Thames and Hudson,‎ 2000
  4. Amy Dempsey, Styles, Schools and Movements, Thames and Hudson,‎ 2002 (ISBN 0-500-23788-3), p. 217
  5. (de) « Richard Hamilton, Just what is it that makes today's homes so different, so appealing? », Kunsthalle de Tübingen