Just Cause 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Just Cause 2
Éditeur Square Enix
Développeur Avalanche Studios

Date de sortie Icons-flag-eu.png 26 mars 2010
Icons-flag-us.png 23 mars 2010
Version 1.0.0.2
Genre Jeu d'action
Mode de jeu Solo
Plate-forme PlayStation 3
Xbox 360
PC
Média Disque Blu-ray (PlayStation 3)
DVD (Xbox 360 et PC)
Langue Français
Contrôle Clavier
Manette de jeu
Souris

Évaluation PEGI : 18+
BBFC : 15
ESRB : Mature (M)
OFLC (Australie) : MA15+
USK : 18

Just Cause 2 est un jeu vidéo d'action développé par Avalanche Studios, sorti le 26 mars 2010 sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360. C'est la suite de Just Cause. Il s'est vendu à plus de 1,19 million d'exemplaires[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Rico Rodriguez peut visiter Panao grâce à un certain nombre de véhicules qui lui sont proposés (2-roues, voitures, poids-lourds, bateaux, avions, soit 104 véhicules au total) sans oublier son parachute et son grappin multi-fonctions, caractéristique importante de Just Cause 2. Les conditions météorologiques agissent sur les vêtements de Rico ainsi que sur sa dextérité au volant. La superficie de l'île atteint 1 024 km², ce qui en fait l'un des terrains les plus vastes du monde des jeux vidéo.

Scénario[modifier | modifier le code]

Le scénario de Just Cause 2 implique un ancien chef militaire nommé Baby Panay (Pandak Panay) qui aurait assassiné l'ancien président (son père) et fait de l'ancienne république démocratique de Panao un État dictatorial strict, avec comme ambition de contrôler le monde. Rico Rodriguez devra empêcher cela, et, par la même occasion, enquêter sur la mystérieuse disparition de son commandant, Tom Sheldon, qui, dans le pire des scénarios, aurait rejoint Panay en emportant du matériel top secret et bon nombre des fonds de l'Agence.

L'aventure commence quand Rico Rodriguez arrive à Panao (île imaginaire se trouvant dans le jeu dans l'Asie du Sud-Est) en hélicoptère; un membre de l'Agence, Maria Kane, fait un briefing à Rico mais après un certain moment, l'hélico est attaqué par la DCA panavienne. Un agent possédant le PDA de Rico meurt et tombe dans le vide. Rico saute de l'hélicoptère pour récupérer son PDA puis il devra récupérer des cartes-mémoire tombées de l'hélico dans une base militaire.

Les cartes-mémoire de l'Agence récupérées, Maria emmène Rico à un casino prêt à être détruit où se trouve Karl Blaine, un contact de l'Agence ayant sombré dans l'alcool. Rico sauve Karl et l'escorte jusqu'à sa planque.

Rico se rend ensuite dans un bar appelé La tanière du flambeur sauver une personne qui lui indiquera l'emplacement d'un colonel panavien, ce dernier ayant ramassé une carte-mémoire concernant Tom Sheldon. Rico retrouve le colonel, lui prends la carte et active une balise. Il se rend ensuite à la balise où Tom l’assommera et lui expliquera pourquoi Tom n'avait plus donné signe de vie. Tom n'avait pas trahi l'Agence et la réintègre officiellement.

Rico, apprenant que Jade Tan a été capturée, se rend à la base militaire de Kastelo Singa où il la libère.

Rico va après dans un hôtel réputé pour tuer un représentant chinois, un représentant russe et un représentant japonais qui voulaient chacun tenter de s'emparer de l'île une fois Baby Panay mort.

Après cela, Rico choisit une des trois factions du jeu pour attaquer la Forteresse de Wajah Ramah, une base militaire où s'est réfugié Pandak Panay. Une fois dans le dôme de la base, lieu de résidence du dictateur, Rico surprend Karl qui dégoupille une grenade près du président et se tue par la même occasion.

Rico apprend après que Panao est convoité pour son pétrole, il se rend donc au champ pétrolier mais croise un sous-marin nucléaire sur sa route. L'agent s'infiltre dans le sous-marin et découvre que Baby Panay n'est pas mort, Rico affronte donc le président et ce dernier, fatigué de l'affrontement, déclenche le lancement de quatre missiles nucléaires, un sur la Russie, un sur la Chine, un sur le Japon et un sur les États-Unis (les quatre nations présentes sur l'île pour son pétrole).

Rico désactive le système d'autoguidage des missiles, accroche le président à l'un d'eux et lance ce missile sur tout le pétrole de l'île.

L'archipel[modifier | modifier le code]

Panao, archipel d'îles se trouvant au Sud-Est de l'Asie, au sud de la Thaïlande, est composée de plages étincelantes, de forêts luxuriantes, de montagnes enneigées, de déserts arides, de villages, de grandes villes et de bases militaires.

L'île de Tanah Raya constitue la majorité de la surface de l'archipel. On y trouve des plages de sable, de larges forêts luxuriantes et des sommets enneigés (Les montagnes de Berawan Besar). La majorité des avant-postes de communications y sont situés, ainsi qu'une station de ski.

L'île de Hantu, située à l'extrême nord-ouest de l'archipel. Elle fait grandement référence à l'île de Lost : Les Disparus :

  • On y trouve des technologies électromagnétiques (similaires au projet DHARMA de Lost)
  • Il est impossible de s'y rendre en avion, car ils s'écrasent sauf si l'on fini une des missions pour désactiver les technologies éléctromagnétiques
  • Un soldat immortel s'y trouve, et il laisse une traînée de fumée noire derrière lui (comme le monstre fumant de Lost)

La capitale, Panao City, est située sur les îles Ramai Rakyat (À l'ouest de l'archipel). La géographie de ces îles, presque intégralement urbanisées, détermine les différents quartiers de la capitale :

  • Quartier des Docks (Ouest) - Essentiellement composé d'un port et d'usines
  • Quartier du Parc (Nord-Ouest) - Immeubles et un grand parc, situé au milieu du quartier
  • Quartier de la Finance (Est) - Grattes-ciel
  • Quartier Résidentiel (Sud) - Immeubles

Personnages[modifier | modifier le code]

Personnages de l'Agence :

  • Rico Rodriguez (Personnage Jouable)
  • Karl Blaine (traître)
  • Tom Sheldon (surnommé "Le Tigre Blanc"), il est au début du jeu le vendeur de marché noir de Rico, avec comme pseudonyme Don Moltesh (une anagramme)
  • Maria Kane
  • Jade Tan

Personnages officiels :

  • Pandak Panay (surnommé "Baby Panay")
  • Papa Panay (vrai nom non connu)
  • Général Masayo Washio (représentant du Japon)
  • Zhang Sun (Représentant de la Chine)
  • Alexander Mirkov (représentant de la Russie)

Organisations criminelles (alliées du joueur) :

  • Les Ulars Boys, avec à leur tête Sri Irawan
  • Les Reapers, avec à leur tête Bolo Santosi
  • Les Roaches, avec à leur tête Razak Razman (surnommé Razor, peut être en hommage à Razor 1911)

Il reste également une petite partie de l'armée japonaise, avec du matériel, sur l'île de Hantu (extrême nord-ouest de l'archipel).

Armes[modifier | modifier le code]

Un nombre assez conséquent d'armes est à disposition du joueur, parmi elles :

  • Des grenades à fragmentation
  • Un pistolet (probablement basé sur un Desert Eagle)
  • Un revolver (semblable à un Colt Anaconda)
  • Un fusil à lunette
  • Un fusil d'assaut (ressemblance avec un Galil ARM)
  • Des explosifs à détonateur (C4)
  • Un fusil à canon scié
  • Un fusil à pompe
  • Une mitraillette (ressemblance avec un MP5)
  • Une mitrailleuse (semblable à une M249)
  • Un lance-grenades (ressemblance avec un Milkor MGL)
  • Un lance-roquettes (semblable à un AT4)
  • Un pistolet à bulles (Se trouve à gauche de l'avant poste de communication Gurun Lautan Lama Alpha, introuvable ailleurs. Ne fait aucun dégâts, mais déclenche quand même une alerte si utilisée près de soldats)
  • Un couteau de chasse

Le joueur a la possibilité en avançant dans le jeu d'améliorer ces armes en récupérant des caisses d'amélioration disséminées sur l'île de Panao. Les armes peuvent être aussi récupérées en éliminant des ennemis ou trouvées le plus souvent dans des bases militaires.

Contenu supplémentaire[modifier | modifier le code]

Le jeu possède une édition limitée qui offre les objets et véhicules suivants :

  • Parachute "Chaos" (Parachute muni d'une tête de mort sur le dessus)
  • Rico's Signature Gun
  • Fusil d'Assault Bull's Eye
  • Agency Hovercraft (Hydroglisseur muni d'une tourelle et d'un lance-grenades)
  • Chevalier Classic
  • Carte des services de renseignements de Panao

Plus des contenus téléchargeables payants, après l'installation :

  • Camion Brise-Glace (Gratuit)
  • Monster Truck (0,99 €)
  • Tuk Tuk Boom Boom (le "Tuk Tuk" étant ces véhicules à trois roues, et "Boom Boom" car il est équipé d'un canon, sur son toit) (Gratuit)
  • Pack aérien du marché noir (1,99 €) contenant :
    • Un avion de chasse F-33 DragonFly
    • Un double propulseur pour parachute
    • Un lance-roquettes à verrouillage multiple
  • Pack Boom du marché noir (1,99 €) contenant :
    • Un lance-grenades à fragmentation
    • Un quadruple lance-roquettes
    • Un "Airzooka" (Une sorte de lance-missile, mais qui propulse de l'air sous haute pression, pour "souffler" vos ennemis).

Développement[modifier | modifier le code]

On ne connaît que 4 des développeurs de Just Cause 2 : Magnus Nedfors (directeur du jeu), Peter Johansson (concepteur du jeu), Odd Ahlgren (directeur du scénario) et Andreas Nilsson (programmeur "senior").

Musique[modifier | modifier le code]

Bande-annonce de lancement : Pendulum - Propane Nightmares
Musique principale du jeu : Mats Lundgren - The Glory of Panau

Just Cause 2: Music To Blow S**T Up By

Bande originale de Mats Lundgren
& Anders Ehlin
Sortie 22 octobre 2010
Durée 14 Minutes
Genre Musique de jeu vidéo
Producteur 2010 Square Enix Music

Le 22 octobre 2010, la bande originale de Just Cause 2 a été publiée sur le site d'Eidos, sous le nom de Just Cause 2: Music To Blow S**t Up By. L'album est composé de morceaux écrits principalement par Mats Lundgren, et avec la participation d'Anders Ehlin[2].

Just Cause 2: Music To Blow S**t Up By
No Titre Durée
1. Just Cause 2 Theme 0:32
2. Title Screen 1:12
3. Mile High Club 2:22
4. Tom Sheldon's Theme 1:17
5. Panau National Anthem 0:50
6. Ice Cream Truck Jingle 0:06
7. Espionage 0:57
8. Stealth 3:22
9. Propaganda Theme 0:11
10. End Credits 3:52
11. Pimped Ice Cream Truck Theme 0:17


Distribution (Voix)[modifier | modifier le code]

Personnage VO VF
Rico Rodriguez Emmanuel Gradi
Pandak Panay Martial Le Minoux

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Square Enix : résultats en forte hausse », sur www.gamekult.com,‎ 18/05/2010 (consulté le 24 juin 2010)
  2. Eidos, « JustCause.com (Google Web Cache) »

Liens externes[modifier | modifier le code]