Jusqu'aux portes de la vie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jusqu'aux portes de la vie (titre original: To the Land of the Living) est un roman de science-fiction de l'auteur américain Robert Silverberg, publié aux États-Unis en 1989 puis traduit en français aux éditions Robert Laffont en 1990[1],[2]. Une version écourtée de ce roman (la nouvelle Gilgamesh in the Outback) a valu à son auteur le prix Hugo du meilleur roman court 1987. Aussi, cette œuvre a été proposée pour le prix Nebula du meilleur roman court 1986.

Résumé[modifier | modifier le code]

Gilgamesh, roi d'Ourouk, est mort depuis des milliers d'années. Dans un monde où tous sont ressuscités, il recherche son ami Enkidou. Ce faisant, il rencontrera des personnages à la fois étranges et célèbres (notamment les auteurs H. P. Lovecraft et Robert E. Howard, le peintre Pablo Picasso, l'empereur romain Jules César, Hélène de Troie et Odin, dieu de la mythologie nordique). Il tentera aussi de regagner la ville dont il fut roi. Enfin, il souhaitera quitter ce monde.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Ce roman décrit une après-vie semblable à la vie terrestre. Dans cet univers, la mort est toutefois éphémère: tous doivent errer éternellement. Aussi, il n'y a plus de repères : le temps s'égare, les frontières bougent, l'esprit s'embrouille. Demeurent tout de même l'amitié et la loyauté.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jusqu'aux portes de la vie - Éditions », sur NooSFere (consulté le 14 juillet 2012)
  2. « SILVERBERG Robert : une page non officielle », sur BDFI (consulté le 14 juillet 2012)