Jurisprudence des concepts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rudolf von Ihering, un des philosophes juristes de la jurisprudence des concepts

La jurisprudence des concepts[1],[2],[3] est la première école du positivisme légal[4],[5], selon laquelle la loi doit refléter des concepts, lorsqu'elle est interprétée[6]. Ses principaux représentants sont Rudolf von Ihering, Friedrich Carl von Savigny et Georg Friedrich Puchta.

Cette école a permis le déclenchement de l'idée d'une loi imposée comme un dogme, par l'homme au-dessus de l'homme et non pas une conséquence de sciences ou foi métaphysique.

Les principaux concepts de cette jurisprudence sont :

  • le formalisme, avec la recherche des droits dans les lois écrites,
  • la systémisation,
  • la recherche de normes spécifiques avec des bases les plus générales possibles[7].

Ainsi la loi doit présenter des sources au delà des processus légaux, bien qu'en maintenant des idées sociales.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ost, François; Kerchove, Michel van de, De la Pyramyde au Reseau? Pour une Théorie Dialectique du Droit, Facultés Universitaires Saint-Louis (ISBN 2802801536[à vérifier : ISBN invalide], lire en ligne), p. 435
  2. Jouanjan, Olivier, « De la vocation de notre temps pour la science du droit : modèles scientifiques et preuve de la validité des énoncés juridiques », Revue Éuropéenne des Sciences Sociales (consulté le 31 mai 2012)
  3. Rials, Stéphane, « Le Droit, La Formation du Juriste et les Disciplines Humaines. Considerations Françaises », Academie des Sciences Morales et Politiques (consulté le 31 mai 2012)
  4. (pt) Costa, Alexandre Araújo, « A Jurisprudência dos Conceitos » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 17 December 2011
  5. (pt) Pepino, Elsa Maria Lopes Ferreira; Graviorno, Gracimeri, Vieira Soeiro de Castro; Filgueira, Sofia Varejão, « A importância da Jurisprudência dos Conceitos para a Metodologia Jurídica » (consulté le 17 December 2011)
  6. Cela signifie que l'interprétation des mots posés par la loi doivent être guidés par les concepts scientifiques attachés à ces mots.
  7. (pt) Rocha, Sérgio André, « Evolução Histórica da Teoria Hermenêutica - do Formalismo do Século XVIII ao Pós-Positivismo »,‎ 2009 (consulté le 25 January 2012)