Jurgów

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jurgów (orthographe slovaque Jurgov) est un village (peuplé d'environ 900 habitants), situé dans la partie polonaise de la région de Spisz, en Pologne méridionale, près de la frontière avec la Slovaquie sur la rive droite de la Białka (en slovaque Biela voda). Il est rattaché à la commune de Bukowina Tatrzańska (voïvodie de Petite-Pologne).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ancienne remise des pompiers, aujourd'hui salle d'exposition du musée (l'inscription religieuse est en slovaque)

Le village de Jurgov existe depuis le XVIe siècle, dépendance du Château de Niedzica. Il est peuplé de pasteurs et de paysans górali. La seigneurie de Niedzica, comme le reste de la région de Spisz, appartient à la Hongrie jusqu'en 1918. Le 28 juillet 1920 elle est rattachée à la Pologne jusqu'en 1939. Pendant la guerre, elle fait partie de la république slovaque, mais la frontière de 1920 est rétablie en 1945.

Vues et attractions[modifier | modifier le code]

La Białka (torrent) près de Jurgów
  • La belle et historique église en bois Saint-Sébastien environ de 1670. Elle est faite complètement de bois, et est toujours en service aujourd'hui. L'église a été deux fois reconstruite : d'abord en 1811 et encore en 1869. Elle est entourée par de grands, très vieux arbres. Les murs et le toit de l'église reposent sur des bardeaux en bois, et elle a un intérieur baroque, avec beaucoup de figures découpées multicolores d'anges, de saints, etc.
Les cabanes de berger en bois
  • Un groupe des cabanes de bergers (szalas) dans la clairière de « Pod Okólne ». Le pâturage des vaches et des moutons était l'activité principale des habitants de Jurgov, qui possédaient beaucoup de pâturages dans les Tatras où ils emmenaient leurs troupeaux, et avaient beaucoup de cabanes de berger. Au XIXe siècle la famille aristocratique des Hohenlohe ne leur permet plus d'utiliser les pâturages des Tatras dont elle établit sa propriété, et elles doivent déplacer leurs diverses structures vers le bas des montagnes. Elles constituent aujourd'hui un témoignage unique de cabanes en bois typiques en si grand nombre en un même endroit et sont sous la protection du Musée des Tatras.
  • Il y a également une vieille scierie à action hydraulique, qui est toujours en service aujourd'hui.
  • La closerie de Soltys (ensemble de bâtiments en bois conservés dans un état du début du XXe siècle, qui est actuellement rattachée au musée des Tatras de Zakopane).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :