Jurassic Park (Ocean Software)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jurassic Park (homonymie).
Jurassic Park
Image illustrative de l'article Jurassic Park (Ocean Software)

Éditeur Ocean Software
Développeur Ocean Software

Date de sortie 1993
Genre Jeu d'action
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme
Ordinateur(s)
Console(s)
Console(s) portable(s)
Média Cartouche, disquettes
Langue anglais
Contrôle Manette

Jurassic Park est un jeu vidéo d'action, développé par Ocean Software, sorti sur Super Nintendo, NES et Game Boy ainsi que sur Amiga, Amiga 1200 et PC en 1993.

Histoire du développement[modifier | modifier le code]

En 1993, le célèbre film de Steven Spielberg, adapté d'un livre de Michael Crichton, sort au cinéma et remporte un immense succès. Profitant de cette popularité, de nombreuses adaptations voient le jour dans le monde vidéoludique.

Ports[modifier | modifier le code]

  • Une version du jeu existe sur Nes et Game Boy mais sans les intérieurs 3D.
  • Les versions Amiga, Amiga 1200 et PC éditées par Océan diffèrent des versions consoles bien qu'elles partagent la vue de dessus en extérieur et les phases intérieures en 3D[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Basé sur le livre et le film du même nom, le joueur incarne Alan Grant qui doit donc s'échapper d'une île du Pacifique remplie de dinosaures. Mais auparavant, Alan doit remplir divers objectifs (remettre le courant en mettant sous tension le générateur, activer les détecteurs de mouvements en boutant un ordinateur, récolter les œufs de vélociraptors, contacter le bateau, récupérer un gaz neurotoxique et détruire les oeufs de raptors dans leurs nids, bloquer l'accès des Raptors dans le Centre des Visiteurs, activer les niveaux 1 et 2 de sécurité du parc, collecter les cartes d'identification des différents protagonistes du film, éliminer tous les dinosaures du bateau, contacter la terre pour obtenir un hélicoptère et quitter l'île…).

Plusieurs bâtiment sont présents dans le jeu et où Alan doit pénétrer pour atteindre les objectifs qui lui sont demandés : La Remise de Nublar, la Remise du Nord, la Remise de la Plage, le Bateau, le Centre des Visiteurs, l'Enclos des Raptors et le Nid des Raptors.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Une particularité du jeu est que la vue change selon qu'on se trouve à l'intérieur ou à l'extérieur des bâtiments. À l'extérieur, le joueur voit son personnage de dessus (à la manière des premiers The Legend of Zelda) mais la vue passe à la première personne une fois à l'intérieur pour se rapprocher des jeux de tir subjectif.

Son impossibilité de sauvegarder, malgré la difficulté et la longueur du jeu, décourage de nombreux joueurs, même si l'émulation peut désormais pallier ce défaut.

Personnages[modifier | modifier le code]

Le joueur retrouve les différents héros de l'histoire (John Hammond, Ellie Sattler, Alexis et Timoty, Ian Malcolm…) qui communiquent avec Alan lorsque celui-ci s'approche d'un émetteur radio.

À noter[modifier | modifier le code]

  • Le jeu commence sans donner aucune instruction, ce qui peut déboussoler les joueurs.
  • Le jeu est compatible avec la souris Super Nintendo pour, par exemple, l'utilisation des terminaux.
  • Aucune des musiques n'est tirée du film.
  • Certains œufs de raptors sont bien cachés dans le jeu. Pour l'un d'entre eux il faudra traverser les arbres près de la station héliport.
  • Les raptors qu'on voit en vue FPS restent bizarrement immobile.
  • La cinématique de fin n'est autre que la cinématique d'intro jouée à l'envers.
  • Le packaging des versions pour micro-ordinateurs montrait les captures d'écrans de la version SNES, bien que cette dernière différait légèrement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. fiche de la version Amiga : http://hol.abime.net/827