Junonia villida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Junonia villida est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae, et du genre Junonia.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Junonia villida (Johan Christian Fabricius, 1798)

Synonymes : Papilio villida (Fabricius, 1798), Junonia vellida (Hagen, 1897)[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Junonia villida se nomme en anglais Meadow Argus.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Junonia villida calybe (Godart, 1819) présent en Nouvelle-Calédonie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Junonia villida, d'une couleur marron terne est orné aux antérieures de deux taches orange et d'une marque blanche et il est caractérisé par deux ocelles prémarginaux orange centrés d'un point bleu entouré de noir.

Les ocelles sont un petit et un très gros ocelles aux ailes antérieures et deux gros ocelles aux ailes postérieures.


Chenille[modifier | modifier le code]

Les œufs vert pâle donnent des larves gris jaunâtre qui ensuite se colorent en marron à noir et présentent des épines[2].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol[modifier | modifier le code]

Il vole toute l'année dans certains lieux, ou dans des lieux différents. Au printemps il migre vers le sud.

Certains adultes hibernent durant les périodes les plus chaudes[3].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôtes sont diverses, dont des Plantago, (Plantago lanceolata), des Verbena (Verbena bonariensis), Centaurium australis, Centaurium minus, Centaurium spicatum, Arctotheca calendula, Convolvulus valsinoidi, Epaltes australis, Evolvulus alsinoides, Paspalum dilatatum, Portulaca oleracea, Russelia equisetiformis, Scaevola aemula, Veronica repens[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Junonia villida est présent en Australie, en Tasmanie, aux iles Samoa, iles Salomon, Vanuatu (Nouvelles Hébrides), Nouvelle-Zélande et Nouvelle-Calédonie[1].

C'est un migrateur, mais Junonia villida calybe aurait des populations résidentes et des populations migratrices[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

Divers, il est ubiquiste, présent aussi dans les parcs et les jardins..

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Philatélie[modifier | modifier le code]

Junonia villida est représenté sur un timbre du Tuvalu de 1981 (vu du dessus) et des iles Coco de 1982 (revers).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :