Junjung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Junjung du Sine.

Junjung, jung-jung ou gungun ou encore dyoung-dyoung[1] est le nom d'un tambour de guerre royal des Sérères au Sénégal et en Gambie. On en jouait sur le chemin de la bataille ainsi qu'à l'occasion de cérémonies officielles de l'État[2] et de cérémonies religieuses.

Il est à l'origine de la musique du même nom qu'on retrouve également dans les Caraïbes suite aux migrations noires[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. cf. Léopold Sédar Senghor, À l'appel de la race de Saba (1936) : « Ma tête bourdonnant au galop guerrier des dyoungs-dyoungs, au grand galop de mon sang de pur sang »
  2. Faye, Louis Diène, "Mort et naissance : le monde Sereer", Nouvelles éditions africaines, 1983, p. 56 (ISBN 2723608689)
  3. Pathé Diagne, Tarana ou l'Amérique précolombienne : un continent africain, Éditions L'Harmattan, 2010, p. 260 (ISBN 978-2-296-11484-5)