Junji Itō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ito.

Junji Itō

伊藤・潤二

Naissance 31 juillet 1963 (51 ans)
Gifu, Japon
Nationalité Japonaise
Profession
Auteur
Langue d’écriture Japonais

Œuvres principales

Junji Itō (伊藤・潤二, Itō Junji?) est un mangaka japonais né le 31 juillet 1963 dans la préfecture de Gifu, au Japon. Il est considéré comme l'un des maîtres du manga d'horreur.

En France, l'édition intégrale des dix premières années de son œuvre a été entreprise par Tonkam sur le modèle de la « Itoh Junji Kyofu Manga Collection (伊藤潤二恐怖マンガCollection?) » et prend fin avec la parution de Frankenstein en 2014[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Junji Itō commence à dessiner enfant, inspiré par les dessins de sa sœur aînée[2].

En 1987, alors qu'il travaille comme dentiste, il publie son premier manga, Tomié (富江, Tomie?), dans le Monthly Halloween, magazine pour fille spécialisé dans les récits d'horreur. Il remporte une mention spéciale du prix Kazuo Umezu, présidé par son créateur.

Au début des années 1990, Itō quitte le domaine dentaire pour se consacrer aux mangas. Il établit sa réputation avec des histoires horrifiques. Le succès de Tomié lui ouvrit les portes de Big Comic Spirits, un magazine grand public. Ainsi, en 1998 débute la prépublication de Spirale (うずまき, Uzumaki?), l'histoire d'une petite ville japonaise tombant sous l'emprise du symbole de la spirale. Il publie ensuite Gyo (ギョ, Gyo?) dans le même magazine.

Il dessine la pochette des différentes éditions d'Homura Uta, un album du groupe de rock japonais Mucc sorti en 2002[3].

Influences[modifier | modifier le code]

Itō est influencé par Kazuo Umezu, Hideshi Hino, Shin'ichi Furuka, l'auteur de science-fiction Yasutaka Tsutsui et Howard Phillips Lovecraft.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Par ordre chronologique de publication originale en français avec, entre parenthèses, la date de publication originale au Japon. Sauf indication contraire, les volumes sont édités en France chez Tonkam et au Japon chez Asahi Sonorama.

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Année Titre international Titre original Histoire adaptée
1992 The Fearsome Melody Senritsu no senritsu (戦慄の旋律?)
1998 Tomie (en) Tomie (富江?) Tomié
1999 Tomie: Another Face (en) Tomie: anaza feisu (富江:アナザフェイス?) Tomié
2000 Tomie: Replay (en) Tomie: re-play (富江:re-play?) Tomié
2000 Uzumaki Uzumaki (うずまき?) Spirale
2000 Gravemarker Town Bohyou no machi (墓標の町?)
2000 The Face Burglar Kao dorobou (顔泥棒?) Le Voleur de visages
2000 The Hanging Balloons Kubitsuri no kikyuu (首吊り気球?) Les Ballons aux pendus
2000 Long Dream (en) Nagai Yume (長い夢?) De longs rêves
2000 Oshikiri Oshikiri (押切?) Hallucinations
2001 Love Ghost Shibito no Koiwazurai (死びとの恋わずらい?) Le Mort amoureux
2001 Kakashi Kakashi (案山子?) Les Épouvantails
2001 Tomie: Re-birth (en) Tomie: Rebirth (富江:Rebirth?) Tomié
2002 Tomie: Forbidden Fruit (en) Tomie: Kindan no kajitsu (富江 ・最終章~禁断の果実~?) Tomié
2002 Marronnier Marronnier (マロニエ?)
2004 The Groaning Drain Umeku Haisuikan (うめく排水管?) La Tuyauterie gémissante
2005 Tomie: Beginning (en) Tomie: Beginning (富江 BEGINNING?) Tomié
2005 Tomie: Revenge (en) Tomie: Revenge (富江 REVENGE?) Tomié
2007 Tomie vs Tomie (en) Tomie vs Tomie (富江 vs 富江?) Tomié
2011 Tomie: Unlimited (en) Tomie anrimiteddo (富江 アンリミテッド?) Tomié

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en+de+fr+ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi »,‎ 15 mai 2004, 19,6 cm × 24,9 cm, broché, 576 p. (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 84-87
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Frankenstein », sur http://www.tonkam.com (consulté le 5 février 2014)
  2. (ja) « Junji Ito (伊藤潤二) Information », junjiito.mutagene.net, http://junjiito.trilete.net (consulté le 16 juillet 2011)
  3. « Discographie Mucc - Homura Uta », sur http://www.mucc.fr (consulté le 5 février 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]