Junior idol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

junior idol (ジュニアアイドル?), ou Child idol (チャイドル?) ou encore Low Teen idol (ローティーン?) désigne, au japon, un(e) enfant ou un(e) jeune adolescent(e) embrassant une carrière de mannequin photographique. Un très jeune acteur/actrice et un chanteur/chanteuse de J-pop (dont le genre est souvent qualifié de « idol pop ») peuvent également être considérés comme des junior idols car ils paraissent fréquemment dans les shashinshū (albums-photos) et les CD/DVDs construits à partit d'images fixes (DVD-images et CD-images)

Historique[modifier | modifier le code]

L'invention du terme Child idol (チャイドル?) est attribué au chroniqueur Akio Nakamori et remonte au milieu des années 1990, période marquée par une augmentation importante du nombre d'enfants mannequins et de métiers impliquant des enfants de tout âge. Ce néologisme a été remplacé par le terme de Junior Idol.

Il n'y a pas d'âge à partir duquel un jeune devient un junior idol: Yumi Adachi, par exemple, a débuté sa carrière de mannequin à l'âge de deux ans et bien d'autres idoles ont commencé à s'exhiber dès l'âge de trois, quatre ou cinq ans sur des DVD dont le contenu est une association d'images fixes (DVD-images). On peut en déduire qu'un nourrisson posant pour des produits cités plus haut peut être considéré comme un(e) junior idol à partir du moment où il/elle est âgé(e) de moins de dix-huit ans.

Il existe plusieurs catégories dans ce groupe d'enfants. Elles sont désignée par un simple code U-[N] dans lequel U est l'abréviation du mot anglais under (moins) et [N] l'âge maximum de la catégorie. Tandis qu'U-18 est un groupe bien défini, tous les autres groupes peuvent se chevaucher sur pratiquement un an. C'est ainsi qu'un junior Idol ayant passé l'âge de quinze ans peut encore être incorporé dans la catégorie U-15. Au premières catégories U-18, U-15, U-12 se sont rajoutées les sous-groupes U-10, U-6, U-3 afin de refléter les changements survenus dans le recrutement.

La majorité des junior Idols sont lié(e)s par contrat à des agences de mannequins spécialisées. Certaines d'entre elles assurent une formation aux arts dramatiques et/ou au chant à destination de leurs jeunes recrues et sont affiliées à des studios de télévision commerciale, des éditeurs d'albums-photos où tout autre entreprise du genre. Les revenus tirés de cette activité sont relativement faibles pour des mannequins mais un certain nombre d'idols (ainsi que leurs parents) la considèrent comme un moyen d'accéder à des rôles plus gratifiants dans différents médias[1]. Ces transitions momentanées sont fréquentes: Saaya Irie, par exemple, a posé comme junior idol avant de tourner l'adaptation à la télévision d'une anime intitulée La Fille des enfers ainsi que plusieurs autres programmes télévisés.

Les productions mettant en scène des junior Idols sont disponibles dans une multitude de formats: albums photos, CD, DVDs, photos Jpeg, clips vidéos, etc. Afin de promouvoir un(e) Idol particulier ou pour célébrer la parution d'un titre, certains magasins aménagent des rencontres entre l'idole et ses admirateurs au cours desquelles ces derniers peuvent obtenir des autographes, acheter des photos ou même, en fonction du montant de leurs achats (DVDs, albums-photos, exemplaires multiples d'un titre identique, etc.), être autorisés à photographier l'idol avec leur propre appareil.

Le contenu des titres proposés à la vente comporte, en général, des photographies ou des films de l'idol portant divers vêtements tels qu'uniformes scolaires, sorties de bains, vêtements de gymnastique, de yukatas, de domestique, de police ou même des tenues inspirées par des animes (cosplay).

Certains fournisseurs de services tels que Imouto Club (清純いもうと倶楽部, Seijun Imōto Kurabu?) - un site Internet fonctionnant par cotisations - permettent d'enregistrer gratuitement, à partir de leur site Internet, de courtes séquences de chansons ou de films dans le but de les promouvoir à la vente en CD ou DVDs.

La loi, promulguée en Novembre 1999 et révisée en 2004, condamnant la distribution de pornographie enfantine sur Internet définit ce genre de pornographie en ces termes: « [La représentation], d'une manière qui peut être reconnue visuellement, telle que la pose d'un enfant [le terme étant utilisé avec le sens "personne de moins de 18 ans"] dans l'attitude d'un rapport sexuel ou d'un acte similaire à un rapport sexuel avec ou par un [autre] enfant...la pose d'un enfant touchant des organes génitaux...[la représentation] d'un enfant totalement ou partiellement nu dans le but d'exciter le spectateur ou de stimuler son désir[2]... ». Il en découle que la diffusion de produits renfermant des junior idols sont à la limite de ce qui est permis par la loi et qu'il est difficile de faire la part entre art et pornographie[3].

En raison de cette ambigüité, le site japonais d'Amazon a retiré 600 titres de junior idols le 25 août 2007 en raison d'une probabilité pour que ces titres contreviennent à la loi[4]. Le 16 octobre 2007, Jisei Arigane (有金慈青?), 34 ans, chef de production de Shinkosha (新交社?) (une société spécialisée dans la diffusion de produits pornographiques: idols de tous âges, littérature pornographique, publications concernant des techniques sexuelles...), a été arrêté avec ses trois associés sous l'inculpation de mise sur le marché d'un DVD « obscène », tourné à Bali avec Yuki Yamagata (山形由希?) âgée de 17 ans à l'époque des faits. Une longue séquence filmant les organes génitaux de l'actrice avaient été jugée contraires à la loi malgré le fait qu'elle portait un maillot de bain. Ces accusations furent rapidement abandonnées et les quatre personnes relâchées. Aujourd'hui, Shinkosha est toujours en activité mais préfère travailler avec des idoles majeures[5]. À la suite de cet incident, la date de parution de plusieurs albums-photos et DVDs initialement prévue poue le mois de novembre 2007 a été différée et des rencontres avec des junior idols annulées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « junior idol » (voir la liste des auteurs)