Junior Soprano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Corrado John Soprano, Jr., interprété par Dominic Chianese, est un personnage fictif de la série télévisée d'HBO Les Soprano. Surnommé « Oncle Junior », il est l'oncle de Tony Soprano.

Second du père de Tony pendant des années, il accepte mal d'être mis sur la touche par son neveu. Il joue souvent de son image de vieil homme, mais reste souvent implacable, ne laissant aucune émotion subjuguer ses propres raisonnements. Théoriquement, il dispose d'une certaine autonomie, avec ses propres troupes. Il critique souvent la façon dont Tony mène ses affaires, et regrette l'ancien temps. Cette désapprobation vis-à-vis de son neveu lui fera prendre la décision, dès la première saison, de tenter d'assassiner celui-ci, afin de reprendre sa place de Chef au sein de la Famille. Délaissant ensuite cette convoitise, il sera utilisé en tant qu'"épouvantail" par Tony et ses hommes : Ne gardant de Chef que le titre, il attirera les agents Fédéraux dans sa direction plutôt que dans celle de Tony. Poursuivi par le FBI, il se voit tout d'abord condamné à la prison, puis, très vite, il réussira à convaincre les autorités de l'en faire sortir pour raisons médicales. Durant une partie de la saison, il sera ainsi assigné à résidence, portant un bracelet électronique. Quelques temps plus tard, il sera réduit à parcourir quotidiennement les revues nécrologiques des journaux, afin d'assister aux enterrements de proches plus ou moins éloignées, seules sorties autorisées par la justice, et ainsi de pouvoir profiter d'un peu plus de liberté. Il feindra par la suite la démence afin d'échapper à son procès, mis en attente jusque-là. Mais, bientôt atteint de la maladie d'Alzheimer, il sera placé dans une maison de retraite après avoir tenté de tuer Tony, de façon sans doute accidentelle.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Corrado Soprano, dès le début de la série, souffre de ne pas être en phase avec son temps. Encore ancré dans les valeurs traditionnelles des années d'or de la Mafia, celui-ci, qui se dit lui-même "de la vieille école", se voit très vite remplacé par Tony, avec l'approbation de la plupart des membres de la Famille, à cause de son manque de modernité et son orgueil grandissant.

Malgré une personnalité très égocentrique, fière et peu empathique, Corrado souffre du poids de la culpabilité de quelques uns de ses actes : Lorsqu'il cherche à assassiner Tony, considérant celui-ci comme trop faible pour le seconder, il engage alors un comportement quelque peu distant et refuse d'entendre ses subordonnées lui parler des méthodes qui seront employées contre son neveu.

Très vite atteint de démence, il finira par être placé en institut psychiatrique dans les dernières saisons.

Notes et références[modifier | modifier le code]