Jun Kusanagi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kusanagi (homonymie).

Jun Kusanagi[1]

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jun Kusanagi (1978- )

Alias
  • Kano Mizuho
    * Asami Narua
    * Kirin Junna
Naissance 5 juin 1978 (36 ans)
Drapeau du Japon Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Profession
Caractéristiques physiques
Taille 1,66
Yeux Marrons
Cheveux Bruns
Carrière
Années d’activité 1996-2007

Jun Kusanagi (草凪純, Kusanagi Jun?) est le nom d'un mannequin de charme japonais et une Idole de l'AV (Idole des vidéos réservées aux adultes)[2], [3] réputée pour ses mensurations et la taille des bonnets de son soutien-gorge[4].

Ses multiples apparitions dans les vidéos et les films pornographiques, les albums photos, les périodiques et la télévision, ont fait d'elle une "actrice de la vidéo pornographique extrêmement populaire"[5]. Elle est l'une des grandes actrices réputées et à la carrière féconde aussi bien comme mannequin de charme que comme actrice en vidéos pornographiques[6]. Ses scènes de sexe volcaniques et ses performances ont fait d'elle la plus grande légende de la vidéo réservée aux adultes[7].

Aspect physique[modifier | modifier le code]

Taille : 1,66 mètre
Mensurations :
* Tour de poitrine : 95 cm (G).
* Tour de taille : 57 cm
* Tour de hanches : 87 cm
Groupe sanguin : A
Cheveux : bruns
Yeux : marrons

Biographie[modifier | modifier le code]

Jun Kusanagi est née le 5 juin 1978 à Tokyo Japon[8]. Le terme Japonais "kubire" désignant " le creux de la taille d'une femme" est souvent appliqué à la taille remarquablement étroite et la vaste poitrine de l'actrice[6],[9]. Kusanagi affirme que sa plastique et l'aspect de son visage sont le fruit de fitness, soins du visage et exercices de gymnastique quotidiens chez elle[10]...

Débuts dans l'AV[modifier | modifier le code]

Kusanagi tourne la première de ses nombreuses et « toutes excellentes vidéos pornographiques »[6] en Octobre 1996[11] pour le compte des studios MAX-A sous le nom de Kano Mizuho (加納瑞穂, Mizuho Kano)[12]. Elle conserve ce nom pour chacune de ses apparitions dans les vidéos de MAX-A et d'Alice Japan et ce, même lorsqu'elle choisit de s'appeler Jun Kusanagi pour d'autres firmes[6]. Elle s'est également fait appeler Narua Asami (淺海成亞, Asami Narua) et Kirin Junna (純名きりん, Junna Kirin).

Sa première vidéo intitulée Pin Pin Girl (Octobre 1996) est qualifiée de "Début sensationnel" (Réalisateur Yuji Sakamoto)[11]. Kusanagi tourne cinq autres AVs au cours des six mois suivants[6] suivie d'une autre pour MAX-A au mois de Novembre[13].

Elle signe un contrat avec Alice Japanen en Décembre pour être l'actrice principale de quatre autres vidéos[14]. Les deux premières renferment des scènes de sexe mais mettent surtout en valeur son corps mince et sa vaste poitrine[11],[13].

Son premier tournage, Obscene Model, chez Alice Japan, est également réalisé par Sakamoto. Cette vidéo pénètre dans un monde imaginaire fait de scènes sado-masochistes et de scènes de massage clitoridien à l'aide d'un vibro-masseur[14]. La silhouette de Kusanagi est à nouveau le centre d'intérêt de la vidéo Body Report (Janvier 1997)[15] alors que Sexy Butt (Avril 1997) s'attarde sur ses parties intimes au cours de scènes de sexe variées. Quelques bondages, typiques de nombre de VA[16] japonaises, y sont également visibles[17]. La quatrième vidéo de Kusanagi pour la firme Alice Japan, Reverse Soap Heaven, est basée sur des scènes de « soapland »[18],[19].

Son ascension au hit-parade de la pornographie est fulgurante. « Sa sexualité volcanique à l'écran et sa beauté[7] » en font une actrice de premier plan dans l'industrie du genre. Après avoir réalisé six vidéos, Kusanagi se tourne vers la profession de modèle photographique[6]. En adieu, Alice Japan édite, en Juillet 1997, une compilation de scènes vidéos intitulée Mizuho Kanou Forever[20],[6].

Il semble que, peu de temps après avoir arrêté les tournages, Kusanagi a subi quelques soins dentaires destinés à redresser ses dents comme le montrent ses portraits dans les albums photos et revues sur papier glacé[6]. Kusanagi pose pour le premier de ses cinq albums photos, Queen Bee, sous son nom d'emprunt Narua Asami. Il paraît en août 1997[21]. Plusieurs photographies sont diffusées ensuite dans diverses revues et sous le même nom[6].

Premier retour à l'industrie pornographique[modifier | modifier le code]

Kusanagi revient à la scène sous le nom de Mizuho Kano avec la sortie de Big Tits Rebirth produit par Alice Japan au mois de Mars 1998[22],[6]. Elle interprète ensuite une vidéo mensuelle pendant dix-huit mois[23]. Lors de son retour à l'industrie du film pornographique, un critique fait remarquer que « son corps est maintenant plus mûr et plus mystérieux »[24].

Eichi Publishing demande à Kunasagi de poser pour son deuxième album photo, Kubire. Il est mis à la disposition du public au mois d'avril 1998. Le nom de Kusinagi paraît pour la première fois. Par la suite, elle tournera ses vidéos pour Alice Japan en tant que Mizuho Kano mais s'appellera désormais Jun Kusanagi lorsqu'elle travaillera pour d'autre firmes, qu'elle fera des photos destinées aux magazines ou lorsqu'elle pose pour l'éditeur Eichi[6]. Le deuxième album de ses photographies, Kubire 2, est mis en vente au mois de Décembre 1998[21].

Les vidéos de Kusanagi utilisent plusieurs astuces parmi celles appréciés par le public de l'époque, y compris le sado-masochisme[22],[25], le cosplay[26], [27], [28], la vidéo documentaire[29] qu'elle a filmée dans son propre appartement[30]. Deux autres de ses vidéos rédigées dans le style documentaire s'adressent directement au le spectateur: dans Home Delivery Soapland, Kusanagi invite le « malheureux spectateur qui regarde la vidéo en solitaire » à la rejoindre chez elle[31]. Lors de la deuxième vidéo, les admirateurs de Kusanagi sont invités à lui donner la réplique par le biais d'Internet. Le gagnant partagera avec l'actrice la vedette de la vidéo Saint Lady Molester dont la sortie est prévue au mois de Janvier 1999[32].

Dans la vidéo tournée pour Alice Japan en Février 1999, Super Horny Monsters Legend 3, Kusanagi a pour partenaire Mai Shiina une autre actrice d'AV dotée d'une poitrine généreuse[33].

Second départ et nouveau retour devant la caméra[modifier | modifier le code]

Août 1999, nouvel adieu de Kusanagi à l'industrie du cinéma pornographique. Elle réalise, Jun, un deuxième album photos; puis pose dans le plus simple appareil pour un calendrier de l'An 2000[6]. Deux ans plus tard, elle travaille avec Kim Mizuno, le photographe de Playboy, à la production de Dangerous Curve, un autre album photo cartonné de 80 pages[34] paru en Avril 2001 [21]. Les photographies de ce livre sont intitulées « rendez-vous avec le meilleur travail de Kim ». Sur ces photos, Kusanagi paraît avoir considérablement maigri depuis l'époque de ses vidéo. Le bruit court avec insistance qu'elle aurait souffert d'une anorexie mentale[35]

Dans son journal intime, elle écrit avoir l'impression que sa carrière est brisée. Ce peut être dû à des décisions malencontreuses associées au fait qu'elle a atteint la première place dans l'industrie de l'AV très rapidement[36]. Quoi qu'il en soit, elle se retire de la vie publique une nouvelle fois au cours du premier semestre 2000. Alice Japan, Atlas21 et MAX-A mettent sur le marché des compilations de scènes tirés de ses précédentes vidéos ainsi que des rééditions de ses anciens films[23].

En juillet 2003, Kusanagi tente de relancer sa carrière en s'expatriant à Taïwan en compagnie de deux autres actrices connues: Ai Iijima et Madoka Osawa. Elle se montre au World Trade Center de Taipei mais sa présence dans le pays crée une polémique car il est dit qu'elle travaille sans permis de séjour. Elle est contrainte de partir dès le deuxième jour de sa tournée qui doit durer trois jours. L'agence de Kusanagi à Taïwan a beau affirmer qu'elle n'a posé que pour quelques photos et que le but de son séjour est de faire du « shopping » et de rendre visite à ses admirateurs, les journaux Chinois locaux affirment qu'elle a été payée[37],[4].

En Mai 2006, dix ans après avoir débuté dans la pornographie, elle parait dans un DVD intitulé Comeback!! Queen of Kubire Jun Kusanagi (復活!!くびれの女王 草凪純?) produit par la société Crystal-Eizou. Le numéro du périodique Urecco daté du mois de juin publie un article concernant le retour de Kusanagi au monde de l'industrie pornographique[38]. Kusanagi interprète encore diverses vidéos après ce second retour: plusieurs du genre « femme d'âge mûr » (encore appelées « madame ») ou de MILF pour le compte de de Madonna, celles incluant un acte sexuel complet à l'écran et un viol simulé pour Attackers ou encore celles contenant des scènes de sexe interracial (Black Men And Promiscuity) pour Moodyz.

Kusanagi pose dans les pages de Playboy et Penthouse ce qui est peu commun pour une actrice japonaise de la pornographie et témoigne de la réussite inhabituelle d'un mannequin de charme japonais [39].

Kusanagi est également la vedette de plusieurs émissions télévisées japonaises dont Gilgamesh Night et l'émission de variétés Tonight 2 (トゥナイト2) diffusée par les antennes de TV Asahi[39]. La carrière couronnée de succès de Jun Kusanagi a fait d'elle « one of the legends of AV (une des légendes de la vidéo pornographique)[40], [41] ».

Après une tentative infructueuse dans le métier d'effeuilleuse, Jun Kusanagi exerce, depuis 2013, la profession d'hôtesse au Club Lucy, un hostess club situé dans le quartier Roppongi de Tokyo[42], [43].

Filmographie (partielle)[modifier | modifier le code]

Titre du film[44] Producteur Réalisateur Parution
Pin Pin Girl MAX-A Yuji Sakamoto 25 octobre 1996
Body Play: Intoxication of Eros
肉体遊戯
MAX-A Sara Kirazuki 25 novembre 1996
Obscene Model/Y-Setsu Model
猥褻モデル
Alice Japan Yuji Sakamoto 27 décembre 1996
Body Report
ボディ白書
Alice Japan Kyosuke Murayama 25 janvier 1997
Sexy Butt
女尻
Mejiri
Alice Japan Kyosuke Murayama 30 avril 1997
Reverse Soap Heaven
逆ソープ天国
Alice Japan Marayuki Narise 30 mai 1997
Mizuho Kanou Forever
加納瑞穂 フォーエバー
Alice Japan VHS: 4 juillet 1997
VCD: 21 novembre 1997
Reverse Soap Heaven: Private Party
逆ソープ天国}
Alice Japan Marayuki Narise 12 décembre 1997
Reverse Soap Heaven: Erect 5
逆ソープ天国
Alice Japan 19 décembre 1997
巨乳転生
Kyonyu Tenshou
Alice Japan Kyosuke Murayama 13 mars 1998
Big Tits Dynamite
巨乳ダイナマイト
Alice Japan Jin Shomaru 10 avril 1998
Tits-Nyuton
乳tNYUTON
Alice Japan 15 mai 1998
G-Cup Danger!
G-Cup Kiken!
Eichi Publishing mai 1998
Passionate Lip
激唇
Atlas21 Masahito Ishioka 30 juin 1998
Legend Of An AV Idol
AV アイドル伝説
Atlas21 Hidekazu Takaharu 25 juillet 1998
NEO Bloody Uniform Connection 43
NEO 出血大制服 43
Atlas21 25 août 1998
Female Ass
女尻
Mejiri
Alice Japan 25 septembre 1998
Home Delivery Soapland
宅配ソープでございます
Atlas21 Sun Matsui 30 septembre 1998
Kubire 2 Eichi Publishing 1998
GTO Eichi Publishing novembre 1998
Saint Lady Molester
聖痴女
Alice Japan Sho Takaki 22 janvier 1999
NEO Bloody Uniform Connection DX
NEO出血大制服DX
Atlas21 15 février 1999
Super Horny Monsters Legend 3
超淫獣伝説III
Babylon/Alice Japan Yuji Sakamoto VHS: 26 février 1999
DVD: 23 juillet 1999
Inhumanity
人間廃業
Alice Japan Kunino Nagayagawa 26 mars 1999
New Secretary 24 Cher 25 mai 1999
Inhumanity Vol. 3
人間廃業ファイルVol.3
Alice Japan 3 juillet 1999
Body Language
ボディランゲージ
Atlas21 15 octobre 1999
Inhumanity Files '99
人間廃業ファイル'99
Alice Japan 24 décembre 1999
Obscene Model REMIX
猥褻モデル REMIX
Alice Japan 11 février 2000
Home Delivery Soapland PREMIUM 2
宅配ソープでございます
Atlas21 17 mars 2000
Obscene Model - Wet 5
猥褻モデル ヌルヌル5
Alice Japan 22 septembre 2000
ATLAS MEGA-MIX vol.#2
アトラス MEGA-MIX II
Atlas21 17 novembre 2000
MAX-A Anniversary MAX-A VHS: 24 novembre 2000
DVD: 19 janvier 2001
NEO Bloody Uniform Connection Final
NEO出血大制服 完全版1
Atlas21 Tsukasa Hashimoto 17 janvier 2001
Mizuho Kano DX
加納瑞穂DX
MAX-A 2 mars 2001
THE NEO UNIFORM CONNECTION Complete Edition Vol. 1
NEO出血大制服完全版 VOL.1
Atlas21 16 mars 2001
BIG BUST CLUB Atlas21 Tsukasa Hashimoto 13 avril 2001
Home Delivery Soapland PREMIUM
宅配ソープでございます PREMIUM
Atlas21 9 septembre 2001
Mizuho Kano Special
加納瑞穂スペシャル
Alice Japan 28 septembre 2001
The Neo Uniform Collection No Cut Vol.5
NEO出血大制服ノーカット Vol.5
Atlas21 30 septembre 2001
Uncut-4 hours!! Mizuho Kano
ノーカット4時間!!加納瑞穂
Alice Japan 19 décembre 2003
Uncut 4 Hours!! Mizuki Kano 2<brノーカット4時間!!加納瑞穂 2
DVD contenant également Big Tits Dynamite, Tits- NYUTON-NYUTON, Reverse Soap Heaven & Saint Lady Molester
Alice Japan 14 mai 2004
CLUB-MAX / Mizuho Kano
CLUB-MAX 加納瑞穂
DVD contenantt également Pin Pin Girl & Body Play
MAX-A 28 novembre 2004
Superior
スペリオール
DVD contenant également Passionate Lip, Legend Of An AV Idol & Home Delivery Soapland
Atlas21 25 décembre 2004
Fetish Mode Grace 25 août 2006

Titres probables mais non confirmés[modifier | modifier le code]

Albums photos[modifier | modifier le code]

Liste des albums photos tirée de Books sur [www.asian-sirens.com] (site en anglais Mis en ligne le 26 Février 2006 et consulté le 03-03-2007).

Photographiée seule[modifier | modifier le code]

Album Photographe Producteur Parution
Queen Bee Ryoichi Ochiai Kaiosha août 1997
Kubire Hiroyoshi Saiki Eichi Publishing avril 1998
réédité en mai 1998
Kubire 2 Shinji Hosono Eichi Publishing décembre 1998
Jun Shoken Takahashi Futaba-sha août 1999
Dangerous Curve Kim Mizuno MZ Productions avril 2001

Photographiée parmi d'autres actrices[modifier | modifier le code]

Album Photographe Producteur Parution
Nude Miyazawa 2  ? Miyazawa Masaaki octobre 1998
Erovogue Shinchosha Ryosuke Handa décembre 1998
Chinkame Takarajima-sha Keisuke "Ching" Naito novembre 2000
Venus of the 20th Century Shueisha Weekly Playboy décembre 2000

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Données de l'InfoBox tirées de (ja) « 加納瑞穂 - Kanou Mizuho », 'Web I-dic' (Idol Dictionary) (consulté le 14-05-2007).
  2. Une Idole AV (AV Idol, adult video idol; actrice de la vidéo réservée aux adultes (AV女優, AV joyu)) est une Idole (au sens que lui donne la culture Japonaise) qui travaille dans l'industrie pornographique souvent à la fois comme actrice et comme mannequin (les vidéos couvrant un grand champ d'activités).
  3. Dans la culture japonaise, une Idole (アイドル, aidoru) désigne une personnalité des médias, le plus souvent de sexe féminin, âgée de 16 à 20 ans, qui est considérée comme particulièrement belle et mignonne et qui va, pour une période variant de quelques mois à quelques années, régulièrement apparaître dans les médias (chanteurs, groupes J-pop, personnalités de la télévision tarento, publicités, mannequins posant pour des publications, etc...).
  4. a et b (en) « Japanese adult-video star's shows banned over permit », The China Post,‎ 5 Juillet 2003 (consulté le 02-02-2008).
  5. (en) « Mizuho Kano Special », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (en) Lee, J. « Biography », www.asian-sirens.com,‎ 09-05-2006 (consulté le 19-05-2007).
  7. a et b (en) « Body Play: Intoxication of Eros », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011). Citation : « Mizuho Kano is one of the biggest AV legends ever. »
    « Mizuho Kano est une des plus grandes légendes de la vidéo pour adultes. »
  8. (ja) « 加納瑞穂 - Kanou Mizuho », 'Web I-dic' (Idol Dictionary) (consulté le 14-05-2007).
  9. (en) « GRDV029 FETISH MODE -- Jun Kusanagi », www.jlist.com (consulté le 19-05-2007). Citation « well recognized for her all natural curves known as kubire... The legendary Queen of Kubire, Jun Kusanagi... »
    NdT « Facilement reconnaissable pour ses courbes naturelles connues sous le nom de kubire... La Reine légendaire du Kubire, Jun Kusanagi... »
  10. « Forever Mizuho », xxx.xcity.jp. Citation : « I go to fitness club, facial cares, and I do exercise at my home too... I did sit-ups a lot of times. When I was high school, I could do 200. »
    NdT : « Je fréquente les clubs de fitness, les institut de beauté, et je fais également des exercices quotidiens chez moi... Je fais beaucoup d'exercices de musculation abdominale. Lorsque j'étais au secondaire, je pouvais en faire jusqu'à 200. » (consulté le 19-05-2007)
    .
  11. a, b et c (en) « Pin Pin Girl », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  12. Du fait que les studios utilisent chacun leur propre nom d'emprunt pour leur actrice de charme, il n'est pas rare que celle-ci en change en passant chez un autre éditeur
  13. a et b (en) « Body Play: Intoxication of Eros », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  14. a et b (en) « Obscene Model », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  15. (en) « Body Report », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  16. vidéo réservée aux adultes
  17. (en) « Sexy Butt », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  18. forme populaire d'érotisme au Japon impliquant l'utilisation d'une grande quantité de lubrifiant (ローション « lotion »)répandue en massages sur le corps de l'actrice. En général il s'agit d'une solution aqueuse de méthylcellulose, produit visqueux. plus facile à éliminer qu'une solution huileuse.
  19. (en) « Reverse Soap Heaven », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  20. (en) « FOREVER », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  21. a, b et c (en) « Books », www.asian-sirens.com,‎ daté du 26 Février 2006 (consulté le 03-03-2007).
  22. a et b (en) « Big Tits Rebirth », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  23. a et b (en) « Mizuho (Kanou Mizuho) », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  24. (en) « Mizuho Kanou: 15 naughty questions; A Maniac course », xxx.xcity.jp. Citation : « Her body is more mature and mysterious now »
    NdT : « Son corps est maintenant plus mature et plus mystérieux » (consulté le 19-06-2007)
    .
  25. (en) « Tits -NYUTON-tNYUTON », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  26. abréviation de "costume play". Se dit des vêtements copiés sur ceux des mangas, tokusatsu et jeux vidéo
  27. (en) « Big Tits Dynamite », AV Idol Directory (consulté le 2011-02-03).
  28. (en) « NEO Bloody Uniform Connection 43 », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  29. Dans le domaine cinématographique, le film documentaire est une catégorie qui se fixe pour objectif théorique de produire la représentation d'une réalité, sans intervenir sur son déroulement, une réalité qui en est donc indépendante. Il s'oppose à la fiction, qui autorise de recréer la réalité qu'elle représente par le biais, le plus souvent, d'une narration qui en produit l'illusion. La fiction, pour produire cet effet de réel s'appuie donc, entre autres choses, sur une histoire ou un scénario et une mise en scène. Par analogie avec la littérature, le documentaire serait à la fiction ce que l'essai est au roman.
    Au Japon ces films ont effectivement une vocation « documentaire ». Ils sont diffusés auprès des femmes en âge de se marier pour les initier au sexe [NDRL]
  30. (en) « Legend Of An AV Idol », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  31. (en) « Home Delivery Soapland », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  32. (en) « Saint Lady Molester », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  33. (en) « Super Horny Monsters Legend 3 », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011).
  34. (en) « Dangerous Curve Photo Book featuring June Kusanagi », www.mzwomen.com (consulté le 19-05-2007).
  35. (en) « Great News and Sad News », www.asian-sirens.com,‎ , 9 Mai, 2006 (consulté le 03-03-2007).
  36. (ja) « 香港より・・・ »,‎ 18-06-2005 (consulté le 06-02-2008).
  37. (en) Chang, Yun-Ping « Porn star subject of growing probe », Taipei Times,‎ 05-07-2003 (consulté le 04-08-2007).
  38. (en) « MGZ643 Urecco June 2006 vol. 259 », www.jlist.com (consulté le 19-05-2007).
  39. a et b (ja) « 高校教師 爆乳をもてあそばれて », www.shinnihoneizo.co.jp (consulté le 14-09-2009)
  40. « GRDV029 FETISH MODE -- Jun Kusanagi », www.jlist.com (consulté le 19-05-2007). Archivé le 31-05-2004 sur [1]. Citation: « One of the legends of AV has come back to the spotlight! Jun Kusanagi (also known as Mizuho Kano)... »
  41. Une des légendes de la vidéo pornographique est revenue sous les feux de la rampe ! Jun Kusanagi (également connue sous le nom de Mizuho Kano)...
  42. (ja) « 草凪純(くさなぎじゅん) / 加納瑞穂(かのうみずほ) », Fuzoku AV (consulté le 03-06-2013).
  43. (ja) « 草凪 純 [32才] (クサナギ ジュン) », Gold-Finger (consulté le 03-06-2013).
  44. Filmographie tirée de (en) « Mizuho (Kanou Mizuho) », AV Idol Directory (consulté le 03-02-2011) et (en) « Jun Kusanagi (Filmography) », Urabon Navigator 1997-2006 (consulté le 08-08-2007).

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]