Jumboïsation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La jumboïsation (ce néologisme est aussi écrit « jumboisation » ou « jumbo-isation ») est une technique de construction navale consistant à agrandir substantiellement un navire déjà existant en allongeant sa coque. Contrairement à un simple ajout d'équipements ou à un carénage, c'est une opération longue et requérant les compétences et moyens d'un chantier naval spécialisé.

L'intérêt est généralement d'accroître la capacité et donc le potentiel de revenu d'un navire sans devoir en construire ou en acquérir un autre. Cette technique a déjà été employée avec succès sur des navires de croisière, des pétroliers, quoique le terme ait aussi été employé pour de petites unités comme des voiliers de plaisance ou des thoniers[1].

Méthodes[modifier | modifier le code]

Il existe différentes méthodes pour « jumboïser » un navire. Dans le cas des grands navires de commerce et de façon générale pour les navires ayant une longue section parallèle[2], la jumboïsation s'effectue en coupant le navire en deux, en ajoutant une nouvelle section ayant le même alignement entre les deux bouts coupés, puis en ressoudant l'ensemble grâce à des travaux appropriés sous le contrôle du QSE. Cette opération suppose l'intervention de nombreux ingénieurs et architectes navals, mais aussi de moyens puissants : portiques pour soulever la partie à ajouter, parfois un transporteur de colis lourds si la partie provient d'un autre chantier, etc.

L'ensemble de la découpe et installation de la nouvelle section a souvent lieu en cale sèche afin de faciliter les travaux de soudure, mais l'insertion de la nouvelle partie exige de déplacer la coque : celle-ci est soit déplacée par roulement, soit en la remettant à flot le temps du déplacement.

Pour les plus petits bateaux, l'agrandissement se fait plus souvent en remplaçant la partie avant ou arrière de la coque par une autre : en effet, les petits bateaux (en dessous de 80 m) ont rarement une forme de coque compatible avec la précédente méthode, et un agrandissement suppose le remplacement intégral de toute une partie.

Exemples[modifier | modifier le code]

Sur les grands navires de commerce, les sections insérées font en général 20 à 30 m de long, soit la taille d'une cuve de pétrolier, d'une cale de vraquier ou d'une série de cabines d'un paquebot.

Un exemple notable est le pétrolier géant Knock Nevis, devenu le plus grand navire au monde après un tel allongement.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir la page à ce sujet de l'architecte Guy Saillard.
  2. La partie de la coque au milieu du navire, ayant une même coupe sur une grande longueur.

Liens externes[modifier | modifier le code]