Julius Van Daal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Julius Van Daal

Activités Essayiste
Naissance 1960
Paris, France
Langue d'écriture Français
Genres Histoire sociale

Œuvres principales

  • Beau comme une prison qui brûle
  • Le Rêve en armes : révolution et contre-révolution en Espagne 1936-1937
  • La Colère de Ludd

Julius Van Daal, né à Paris en 1960, est un essayiste, traducteur et historien français de l'anarchisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été rédacteur des revues À bas le prolétariat, vive le communisme, L'Exagéré et Mordicus[1]. Il participe ensuite à la fondation des éditions de L'Insomniaque en 1993 qu'il continue à animer actuellement.

En 1998, il écrit Beau comme une prison qui brûle à propos des émeutes populaires de Londres au XVIIIe siècle connues sous le nom de Gordon Riots. Il s'agit du seul ouvrage en français sur cet épisode de l'histoire anglaise.

En 2001, il publie Le Rêve en armes, ouvrage illustré sur la Révolution sociale espagnole de 1936.

En 2012, il publie une importante étude sur le mouvement luddite en Angleterre (La Colère de Ludd : La lutte des classes en Angleterre à l'aube de la révolution industrielle).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Rêve en armes : Révolution et contre-révolution en Espagne, 1936-1937, Nautilus, 2001.
  • Beau comme une prison qui brûle, L'Insomniaque, 2010.
    Seul livre en français sur les Gordon Riots.
  • La Colère de Ludd : La lutte des classes en Angleterre à l'aube de la révolution industrielle, L'Insomniaque, 2012.

Préfaces[modifier | modifier le code]

Traductions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]