Julius Richard Büchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Julius Richard Büchi, né en 1924 et mort en 1984, est un mathématicien suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Büchi effectue sa thèse de doctorat à l'École polytechnique fédérale de Zurich sous la direction de Paul Bernays et Ferdinand Gonseth. Il soutient une thèse intitulée « L'ordre partiel de Boole et l'appariement des structures[1] » en 1950. Büchi part travailler à l'université Purdue dans l'Indiana (États-Unis) peu après.

Büchi travaille dans le domaine de la calculabilité et laisse son nom à plusieurs objets :

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) J Richard Büchi et Dirk Siefkes, Finite automata, their algebras and grammars : towards a theory of formal expressions, New York, Springer-Verlag,‎ (réimpr. 316) (ISBN 978-0-387-96905-3 et 978-3-540-96905-1, OCLC 18780506)
  • Collected Works of J. Richard Büchi, édition dirigée par Saunders Mac Lane et Dirk Siefkes, New York, Springer, 1990

Note[modifier | modifier le code]

  1. (de) Die Boole'sche Partialordnung und die Paarung von Gefügen.

Source[modifier | modifier le code]