Julius Popper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Popper.
Julius Popper.

Julius Popper ou Julio Popper, né le 15 décembre 1857 à Bucarest et mort le 5 juin 1893 à Buenos Aires, est un explorateur, aventurier et ingénieur roumain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’une famille juive roumaine, Julius (Iulu) Popper se passionne très rapidement pour la géographie, les sciences naturelles et les mathématiques. Son père Naftali P. Popper, né le 23 novembre 1820 et mort le 23 octobre 1891, est un intellectuel connu pour avoir créé la première école juive de Bucarest dont il fut le directeur-fondateur de 1852 à 1867. Après l’obtention de son diplôme d’ingénieur des mines de l’École nationale des ponts et chaussées de Paris, il cherche du travail dans les capitales européennes sans succès. Il obtient finalement un poste de maintenance lors des travaux pour le canal de Suez pendant un an puis part visiter l’Inde, la Chine et le Japon. Il revient en 1881 en Roumanie, avant d'en repartir définitivement[1]. Julius Popper se proclama « chasseur d'Onas » dans la province argentine de Terre de Feu, Antarctique et Îles de l'Atlantique Sud, il y établit sa dictature et devient un des responsables du génocide des indigènes amérindiens résidant en Terre de Feu[2],[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nagy Odette, Patagonie et Terre de Feu : à la rencontre des estancias, Zaguier & Urruty Publications,‎ 2006, 192 p. (ISBN 987-22329-5-4), p. 65
  2. Odone, C. and M.Palma, 'La muerte exhibida fotografias de Julius Popper en Tierra del Fuego', in Mason and Odone, eds, 12 miradas. Culturas de Patagonia: 12 Miradas: Ensayos sobre los pueblos patagonicos', Cited in Mason, Peter. 2001. The lives of images. P.153
  3. (es) - Site du musée de la Terre de Feu : Julio Popper, le dictateur fuégien
  4. Ray, Leslie. 2007. "Language of the land: the Mapuche in Argentina and Chile ". P.80