Julius Klengel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Julius Klengel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Julius Klengel (1903)

Naissance 24 septembre 1859
Leipzig
Décès 27 octobre 1933 (à 74 ans)
Leipzig
Activité principale violoncelliste, pianiste

Julius Klengel, né le 24 septembre 1859 et mort le 27 octobre 1933, est un violoncelliste allemand qui est surtout connu pour les études et les solos qu'il a composés pour son instrument. Il était le frère du chef d'orchestre Paul Klengel (en). Membre de l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig à 15 ans, il fit de nombreuses tournées en Europe à titre de violoncelliste et de soliste du quatuor du Gewandhaus. Il eut notamment pour élèves Emanuel Feuermann, Gregor Piatigorsky et Alexandre Barjansky (en)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Leipzig, fils d'un avocat qui était un bon musicien amateur et un ami de Mendelssohn[2], Klengel étudie avec Emil Hegar dans sa jeunesse. À l'âge de 15 ans, il devient membre de l'Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, où Hegar est premier violoncelle, et commence à faire des tournées en Europe et en Russie. Il joue alors souvent en solo.

Klengel devient premier violoncelle de l'orchestre en 1881 à l'âge de 22 ans[2] et le demeure durant plus de quarante ans. Pendant cette période, Klengel est aussi professeur au conservatoire de Leipzig et commence à composer. Il finit par composer des centaines de morceaux pour le violoncelle, dont quatre concertos pour violoncelle, deux doubles concertos pour violoncelles, des quatuors, une sonate pour violoncelle et nombre de caprices, d'études et d'autres morceaux techniques. Pour célébrer le jubilé de cinquante ans de service de Klengel en 1924, Wilhelm Furtwängler dirige un concert où ce musicien joue la partie du violoncelle dans le double concerto qu'il a composé pour l'occasion. Dans l'œuvre de Klengel, les deux volumes d'études techniques pour violoncelle demeurent au répertoire ; trois concertos pour violoncelle ont été enregistrés en 2001 par Christoph Richter et l'orchestre symphonique de la Norddeutscher Rundfunk (en) sous la direction de Bjarte Engeset (en).

Klengel a eu pour élèves Guilhermina Suggia (en), Paul Grümmer (en), William Pleeth (en)[3] et Gregor Piatigorsky[4]. Il est mort en octobre 1933 dans sa ville natale.

Œuvres musicales[modifier | modifier le code]

  • Capriccio, op. 3
  • Concerto pour violoncelle no 1 en la mineur, op. 4
  • Deux pièces pour quatre violoncelles, op. 5
    • Sérénade
    • Humoresque
  • Scherzo pour violoncelle et piano, op. 6
  • Concertino no 1 en do majeur, op. 7
  • Pièce de concert en ré mineur pour violoncelle et piano, op. 10
  • Mazurka no 3 pour violoncelle et piano, op. 14
  • Variations pour quatre violoncelles, op. 15
  • Suite en ré mineur pour deux violoncelles, op. 22
  • Sérénade en fa majeur, op. 24
  • Caprice pour violoncelle et piano, op. 27
  • Thème avec variations pour quatre violoncelles, op. 28
  • Impromptu pour quatre violoncelles, op. 30
  • Concerto no 3 pour violoncelle, op. 31
  • Quatre pièces pour quatre violoncelles, op. 33
    • Chanson sans paroles
    • Gavotte
    • Berceuse
    • Marche
  • Trio avec piano no 2, op. 35
    • Kindertrio no 1 en do majeur
    • Kindertrio no 2 en sol majeur
  • Concerto no 4 pour violoncelle en si mineur, op. 37
  • Trio avec piano no 1, op. 39
    • Kindertrio no 1 en fa majeur
    • Kindertrio no 2 en ré majeur
  • Suite no 2 en la mineur pour violoncelle et piano, op. 4
  • Concertino no 2 en sol majeur pour violoncelle et piano, op. 41
  • Caprice en forme de chaconne (d'après un thème de Schuman) pour violoncelle solo, op. 43
  • Double concerto en mi mineur pour deux violoncelles, Op. 45
  • Concertino no 3 en la mineur pour violoncelle et piano, op. 46
  • Six Sonatines pour violoncelle et piano, op. 47
  • Six Sonatines pour violoncelle et piano, op. 48
  • Andante Sostenuto pour violoncelle et orchestre, op. 51
  • Suite pour violoncelle et orgue, op. 54
  • Suite pour violoncelle en ré mineur, op. 56
  • Hymne pour douze violoncelles, op. 57
  • Petite suite pour trois violoncelles, op. 59
  • Concerto pour violon, violoncelle et orchestre, op. 61
  • Trois pièces pour deux violoncelles et piano (orgue), op. 62

Œuvres sans numéro d'opus[modifier | modifier le code]

  • Tagliche Ubungen (exercices quotidiens), vol. I
  • Tagliche Ubungen, vol. II
  • Tagliche Ubungen, vol. III

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Julius Klengel » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) Don Michael Randel, The Harvard Biographical Dictionary of Music, Harvard University Press,‎ 1996 (ISBN 0-674-37299-9, lire en ligne), p. 452.
  2. a et b Cello.org, « Julius Klengel », Cello.org (consulté le 3 décembre 2011).
  3. (en) Terry King, Gregor Piatigorsky: The Life and Career of the Virtuoso Cellist, McFarland & Co Inc,‎ 2010 (ISBN 0-7864-4635-8, lire en ligne), p. 335.
  4. (en) « Gregor Piatigorsky (1903-1976) », sur The Piatigorsky Foundation (consulté le 12 décembre 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :