Julius Arigi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Julius Arigi
Image illustrative de l'article Julius Arigi

Naissance 3 octobre 1895
Děčín (Bohème)
Décès 1er août 1981 (à 85 ans)
Attersee (Autriche)
Origine Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Allégeance armée impériale austro_hogroise
aviation triplice
Arme régiment d'artillerie n°1
compagnie d'aviation 6, 41J, 55J, 1J
Grade Sergent-chef
Années de service 1913-19181938-1945
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Campagne de Serbie (1915)
Huitième bataille de l'Isonzo
Neuvième bataille de l'Isonzo
Dixième bataille de l'Isonzo
Distinctions Ehren-Denkmünze für Tapferkeit (en) médaille de bravoure (Or),
médaille de bravoure 1re classe (argent),
médaille de bravoure 2e classe (argent),
médaille de bravoure (bronze)
médaille de bravoure 1re classe (Bulgarie)
médaille militaire (Prusse, Preußische Kriegsverdienstmedaille)

Julius Arigi (3 octobre 1895 - 1er août 1981) était un as austro-hongrois de la Première Guerre mondiale.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Il servit en premier sur le front serbe et en Albanie, s'illustra aussi au-dessus de l'Adriatique; fut fait prisonnier mais s'échappa en prenant une automobile du prince Nicolas. Le 22 août 1916, croisant une patrouille de six Farman italien au-dessus de l'estuaire de Shkumbin, aux commandes de son Hansa-Brandenburg C.I il devint as en abattant cinq de ses adversaires[1].

De la fin 1916 à mai 1917, il combattit sur le front italien et améliora la queue de son avion qui devint le standard du Hansa-Brandenburg D.I; il gagna 500 couronnes pour cela.

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Il fit partie des pionniers de l'aviation tchécoslovaque et cofondateur d'Icarus. Ardent nazi[2] il servit leurs intérêts et en 1938 s'engagea comme instructeur à la Luftwaffe.

1939-1945[modifier | modifier le code]

Il servit comme instructeur pour des pilotes comme Walter Nowotny ou Hans-Joachim Marseille.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christopher Chant : Aircraft of the Aces - Austro-Hungarian Aces of World War 1. Osprey Publishing, Oxford 2002.

Notes et références[modifier | modifier le code]