Julienne Falconieri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Falconieri.
Julienne Falconieri, image pieuse

Julienne Falconieri (en italien, Giuliana Falconieri) (née en 1270 à Florence, en Toscane et morte le ) était une religieuse italienne de la fin du XIIIe et du début du XIVe siècle, considérée comme sainte par l'Église catholique. Sa vie est surtout connue par la légende qui s'y rattache.

Biographie[modifier | modifier le code]

Attirée par la sainteté des premiers frères de l'Ordre des Servites de Marie, nièce de l'un d'entre eux, Alexis Falconieri, Giuliana Falconieri se consacre au Seigneur et se donne tout entière à la pénitence, à la contemplation et aux œuvres de charité. Sa dévotion envers la Vierge Marie et son amour de l'Eucharistie sont remarqués par le peuple.

Elle est parmi les femmes pieuses qui, tout en restant chez elles, revêtaient l'habit de Mantelées et adoptaient ce genre de vie et l'esprit des Servites. Parmi elles, Julienne occupe une place particulière. Si bien qu'avec le temps, elle fut considérée comme la fondatrice des Sœurs et des Moniales de l'Ordre des Servites de Marie. Elle est également la sainte patronne des membres Séculiers servites (hommes et femmes) de l'Ordre.

Sa sainteté se manifesta par des miracles durant sa vie et surtout à l'heure de sa mort.

Le miracle de sa mort[modifier | modifier le code]

Affaiblie par les cilices, les veilles, les prières et les jeûnes, elle gisait, malade et ne retenait aucun aliment. Elle fut alors autorisée à recevoir l'hostie, en la déposant sur sa poitrine, sur le cœur. Le prêtre disait alors une prière afin de « sanctifier l'âme de la malade » avec le contact du « corps du Christ ». L'hostie disparut, et Julienne mourut très paisiblement, le . La peau de la Sainte conserva l'image de l'hostie là où le prêtre l'avait mise en contact. L'iconographie de Sainte Julienne montre ainsi l'image miraculeuse apparue sur sa poitrine.

Vénération[modifier | modifier le code]

Son corps est conservé dans la basilique de la Santissima Annunziata de Florence. L'église Santa Giuliana Falconieri sur le Gianicolense à Rome lui est dédiée.

Une statue de marbre la représentant a été placée dans la basilique Saint-Pierre de Rome, dans le transept gauche lorsqu'on regarde le maître-autel.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Tout ou partie de cet article est issu d'une traduction d'un article de la Catholic Encyclopedia, encyclopédie catholique dont le contenu est dans le domaine public.
  • Histoire de l'Église par les saints - Chanoine Audollent - Librairie Vitte
  • Histoire universelle de l'Église Catholique - René François Rohrbacher, Auguste-Henri Dufour - disponible sur Gallica