Julien Rodriguez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rodriguez.
Julien Rodriguez
JulienRodriguez.jpg
Julien Rodriguez signant des autographes à la sortie du centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus
Biographie
Nationalité Drapeau : France France
Naissance 11 juin 1978 (36 ans)
Lieu Béziers (Hérault)
Taille 1,85 m (6 1)
Poste Défenseur central
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1994-1997 Drapeau : France FC Istres 049 (5)
1997-2005 Drapeau : France AS Monaco 174 (2)
2005-2007 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 051 (1)
2007-2011 Drapeau : France Marseille 057 (4)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 16 janvier 2012

Julien Rodriguez, né le 11 juin 1978 à Béziers, est un footballeur français évoluant au poste de défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julien Rodriguez est un sudiste de naissance. Ce solide gaillard (1m85 pour 84 kg) a été formé au FC Istres, club voisin de l'OM. Mais c'est sur la côte d'Azur qu'il fera ses classes, plus précisément à l'AS Monaco. Leader naturel dans les équipes de jeunes de l'ASM, il fait ses débuts en équipe première le 16 janvier 1999 lors d'un Lens-Monaco (1-1). Il fera neuf autres apparitions avant de connaître une saison suivante beaucoup plus difficile du fait de l'arrivée de Rafael Márquez. Barré par le Mexicain, on verra seulement deux fois en Ligue 1 le jeune Rodriguez qui ronge son frein tandis que Monaco devient champion de France lors de cette saison 1999-2000.

Une montée en puissance progressive[modifier | modifier le code]

Rodriguez se montre petit à petit en 2000-2001 où il dispute 18 matches de Championnat et atteint la finale de la Coupe de la Ligue (perdue face à Olympique lyonnais). Il fait également ses débuts en Coupe d'Europe lors d'une victoire 1-0 contre les Rangers FC en septembre 2000. L'année suivante, il joue 16 matchs mais c'est lors de la saison 2002-2003 que Rodriguez devient définitivement titulaire à l'AS Monaco : 26 matchs joués en Ligue 1, une place de vice-champion de France, et une victoire en coupe de la Ligue (face à Football Club Sochaux-Montbéliard). Rodriguez forme alors une excellente charnière centrale avec Sébastien Squillaci. En fin de contrat à l'été 2003, Rodriguez est contacté par le PSG mais décide finalement de prolonger son contrat de quatre ans sur le Rocher.

La confirmation[modifier | modifier le code]

La saison 2003-2004 est celle de la confirmation au plus haut niveau pour Rodriguez. Sous les ordres de Didier Deschamps, Monaco arrive en finale de la Ligue des champions (battu par le FC Porto). Rodriguez (vice-capitaine derrière Ludovic Giuly) est un pion essentiel de cette fantastique épopée des Monégasques. Il jouera 13 matchs de C1. En championnat, il dispute 35 rencontres. C'est la saison la plus aboutie pour Rodriguez. Suite au départ de Giuly, il devient capitaine de l'équipe monégasque en 2004-2005. Mais handicapé par des blessures en début de saison, il joue seulement 18 matchs de championnat (où il marque son premier but en Ligue 1 face à Lyon en février 2005) et 6 de Ligue des Champions (Monaco est éliminé en 8e par le PSV Eindhoven). Mais Deschamps n'a plus vraiment confiance en Rodriguez.

L'échec en Écosse[modifier | modifier le code]

Du coup, en août 2005, Rodriguez quitte prématurément Monaco pour les Rangers FC en Écosse. Après une première saison moyenne (21 matchs joués), l'arrivée de Paul Le Guen à l'intersaison 2006 place Rodriguez dans une situation encore plus précaire. L'entraîneur français ne considère pas son compatriote comme un titulaire et Rodriguez depuis le début de la saison ne dispute ainsi que 13 matchs. Tout s'accélère alors cet hiver : Le Guen est débarqué, ce qui offre un bon de sortie à Rodriguez (et aux autres joueurs français ou recrutés par Le Guen). Les Rangers acceptent donc de laisser libre Rodriguez qui résilie son contrat à l'amiable.

Une aubaine pour l'OM qui cherchait un défenseur d'expérience. Les dirigeants olympiens n'avaient pas oublié l'appel du pied fait par Rodriguez il y a de ça quelques semaines : « C'est une vielle histoire. L'OM m'a souvent eu à l'œil mais ça ne s'est jamais fait pour diverses raisons. Je n'ai plus aucun contact depuis un bout de temps. On me dit que les Phocéens cherchent un défenseur central. Ma porte est ouverte » avait-il déclaré. Le voilà désormais entré dans la maison olympienne.

Le retour en France[modifier | modifier le code]

Il est laissé libre par les Rangers FC le 9 janvier 2007 et signe un contrat de deux ans et demi avec l'Olympique de Marseille, où il s'impose immédiatement comme titulaire. Le 4 février 2007, après son match contre le PSG, il est, suite à de nombreux forfaits en défense, pour la première fois convoqué par Raymond Domenech en vue d'un match amical de l'équipe de France contre l'Argentine le 7 février 2007, mais il ne rentre pas en jeu.

Le 28 janvier 2008 il prolonge son contrat de trois ans, ce qui le lie avec l'Olympique de Marseille jusqu'en juin 2012.

En fin de saison, il souffre d'une douleur récurrente à un pied due a un cartilage baladeur. Il va jouer plusieurs matchs avec une infiltration, finissant donc les rencontres à chaque fois avec le pied gonflé. Le staff médical et le principal intéressé se sont rendus à l'évidence d'une opération, alors il termine sa saison prématurément et se fait opérer le mercredi 14 mai 2008. Cette opération s'est déroulé avec succès dans une clinique de Marseille, et a permis de « nettoyer » sa cheville, et de retendre le ligament latéral externe, rapporte le site officiel de l'OM. Son indisponibilité est évaluée de 2 à 3 mois. Il rate donc la préparation d'avant saison, mais reprend le chemin des terrains vers le mois de septembre. Il reprend la compétition en janvier 2009 avec le match de Coupe de France face à Besançon.

Le 9 décembre 2011, il est licencié par le club marseillais[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

 

Statistiques[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes d’Europe Sélection Drapeau : France France
1994 - 1995 FC Istres Drapeau : France National 8 matchs [2] - - -
1995 - 1996 FC Istres Drapeau : France National 15 matchs / 1 but 1 match - -
1996 - 1997 FC Istres Drapeau : France National 24 matchs / 4 buts 1 match - -
1997 - 1998 AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 - - - -
1998 - 1999 AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 10 matchs 2 matchs - -
1999 - 2000 AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 2 matchs 3 matchs - -
2000 - 2001 AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 18 matchs 6 matchs 1 match (C1) -
2001 - 2002 AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 16 matchs 4 matchs - -
2002 - 2003 AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 26 matchs 4 matchs - -
2003 - 2004 AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 35 matchs 4 matchs 13 matchs (C1) -
2004 - 2005 AS Monaco Drapeau : France Ligue 1 18 matchs / 2 buts 6 matchs 6 matchs (C1) -
2005 - 2006 Glasgow Rangers Drapeau : Écosse Scottish Premier League 21 matchs / 1 but 1 match 8 matchs (C1) -
2006 - 2007 Glasgow Rangers Drapeau : Écosse Scottish Premier League 13 matchs 1 match 5 matchs (C3) -
Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 16 matchs 5 matchs - -
2007 - 2008 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 21 matchs / 3 buts 2 matchs 5 matchs / 1 but (C1) -
2008 - 2009 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 5 matchs 1 match 1 match (C3) -
2009 - 2010 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 - - 1 match (C1) -
2010 - 2011 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 - - - -
2011 - 2012 Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1 - - - -

Dernière mise à jour le 9 décembre 2011

Références[modifier | modifier le code]

  1. Licenciement de Rodriguez, lephoceen.fr.
  2. Rodriguez avec Istres

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]